CATEGORIES

dimanche 21 octobre 2012

L'HOMME MEURT LENTEMENT




L'homme fut jadis, créé, sans cesse en mouvement.
Entre le soleil couchant et le soleil levant,
Il fut programmé pour se reposer.
Chasseur, cueilleur, il cuisiner et mangeait.
Aimant les voyages, il se déplacait inlassablement.
Au fil du temps, il a voulu faire mieux que le créateur,
Inventeur, il n'a cessé de modifier, l'ordre et les heures,
Son planning et son mode de vie constamment.


Aujourd'hui, pour voyager et s'amuser,
Il se drogue et s'invente des distractions,
Tournant en rond, comme un lion piègé,
Broyant infatiguable, du  matin au soir
Perpétuellement du noir
Et cultivant des dépressions,
En rêvant qu'un jour, bien évidemment,
Revienne, enfin, le bon vieux temps.
C'est pour cela, que depuis 10.000 ans,
Orgueilleux, pour s'être imaginé supérieur,
Aux dieux ingénieux et créateurs,
L'homme, sans le savoir, meurt lentement.

Poème inspirée de l'auteure, écrit en 5mn, au réveil ce matin.