CATEGORIES

mercredi 11 janvier 2017

UN RAPPORT RÉVÈLE QUE LONDRES A LIVRE DES ARMES A FRAGMENTATION AUX SAOUDIENS QUI LIVRENT DU GAZ MORTEL AUX TERRORISTES EN SYRIE



Un rapport officiel révèle la vente, par le Royaume-Uni, de 500 bombes à fragmentation à l’Arabie saoudite, en 1986. Bombes qui, 30 ans après, sont utilisées, aujourd'hui, par l’aviation saoudienne contre la population yéménite.
Le ministre de la Défense britannique, Michael Fallon, a reconnu, dans une lettre, destinée au député conservateur Philip Hollobone, la livraison de 500 bombes à fragmentation BL755, de fabrication britannique, à l’Arabie saoudite, conformément à un accord, signé entre Londres et Riyad en 1986. 
Michael Fallon avait fait état dernièrement, de l’utilisation par l’Arabie saoudite d’un nombre limité de bombes à fragmentation pour bombarder le Yémen. Dans le même temps, le régime saoudien, lui aussi, a reconnu l’usage des armements britanniques contre son voisin du sud.
Tobias Ellwood, ministre responsable de l'Afrique et du Proche-Orient, a déclaré, ce 10 Janvier, lors d’une session de la Chambre des communes, que l’Arabie saoudite n’avait jamais confirmé le démantèlement des bombes bien qu’elle ait promis à Londres de ne plus les utiliser. Quant on entend ça, on s'interroge. Ils vendent n'importe quoi, puis se rendent compte de leur connerie, ils demandent le démantèlement, mais ne contrôle pas du tout, si cela est effectif ou non. La bonne parole de menteurs professionnels leur suffit, juste parce qu'ils sont riches et dévoués. Comment peut-on être si désinvolte et irresponsables ?

Quant au responsable des Affaires étrangères des LibDems, Tom Brake, celui-ci confirme, ''Il est vrai qu’un grand nombre de bombes à fragmentation, vendues à l’Arabie saoudite, sont aujourd’hui larguées sur la population yéménite. Ça, c’est une tache de honte pour le crédit du Royaume-Uni dans le monde entier.''
Et à part avoir honte, ils font quoi ?

Tom Brake a appelé Michael Fallon à geler, le plus rapidement possible, la vente d’armes à l’Arabie saoudite et à mettre sous pression cette dernière pour qu’elle n’utilise plus ces armes contre les civils. Il serait peut-être temps, 11000 morts civils, dont ''Depuis l’escalade du conflit, les Nations Unies ont pu vérifier que plus de 1400 enfants ont été tués et plus de 2140 enfants grièvement blessés et handicapés, et 1960 écoles détruites à l'heure où les enfants étaient à l'école, lors de raids dirigés par l’Arabie saoudite. Cela commence à chiffrer pour un si petit pays, comme le dit si bien Obama.

''La majorité du peuple est hostile au bombardement des civils innocents au Yémen. Notre gouvernement devra se retirer de cette affaire'', a souligné Tom Brake. Quelle chance ! Parce que si la majorité du peuple n'était pas hostile, ils pourraient exterminer la population tout naturellement, au nom du peuple...anglais.

La vente des armements britanniques à l’Arabie saoudite a été, pendant les derniers mois, examinée à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur du Royaume-Uni, en raison du bilan important de victimes civiles, causé par l’utilisation des bombes à fragmentation britannique au Yémen.
Amnesty International vient de réclamer, le gel de la vente d’armements à l’Arabie saoudite.
L' ONG de défense des Droits de l’Homme, accuse Theresa May du laxisme envers la violation des lois internationales des droits de l’Homme au Yémen.

DES PRODUITS CHIMIQUES SAOUDIENS DÉCOUVERT A ALEP
Au cours des opérations de nettoyage, l'armée syrienne a découvert des produits chimiques de fabrication saoudienne dans un des entrepôts des terroristes dans le centre ville d’Alep.
Une importante quantité de chlore et certains instruments dont se servaient les terroristes, pour fabriquer des produits explosifs ont été découverts dans cet entrepôt clandestin.
Des experts russes chargés de désamorcer les mines placées par des terroristes ont découvert ce 10 Janvier, un entrepôt contenant des bombes artisanales en quantité suffisante pour pulvériser toute la région.

Le ministère russe de la Défense a dépêché son corps de génie militaire en Syrie pour désamorcer les mines plantées à Alep-Est. Actuellement, ils ont désamorcé plus de 15000 bombes.
Conclusion : Hollande et sa bande devraient pouvoir dormir tranquille. Ce n'est pas Bachar qui se servait de gaz chimique, mais bel et bien le Front Al-Nosra avec la collaboration des saoudiens.
La question est : Est-ce que l'on va continuer longtemps à fréquenter et à serrer les mains pleines de sang des assassins qui utilisent des bombes à fragmentation interdites pour massacrer des enfants, et qui livrent des produits mortels à une bande de dégénérés mentaux ?