CATEGORIES

lundi 16 janvier 2017

OBAMA, MERKEL ET HOLLANDE RAPPELLENT A TRUMP QU'IL Y A DES DICTATEURS QU'IL FAUT RESPECTER ET MÉNAGER AVEC DES PINCETTES


Après l'annonce de la chute de l'Union Européenne, Trump sème la panique aussi bien en Chine qu'au sein de l'UE et de Washington.
Donald Trump a encore menacé de ne plus reconnaître le principe de la "Chine unique", qui avait conduit Washington à interrompre en 1979 ses relations diplomatiques avec Taïwan, affirmant que ''tout était sur la table, y compris la politique de la Chine unique''.
La Chine qui ne supporte pas le chantage, les menaces et les persécutions a piqué sa colère en affirmant que '' La reconnaissance de ''la Chine unique n'est pas négociable !", Pékin l'a donc prévenu du danger encouru et les chinois ne plaisantent jamais et ils n'ont pas non plus l'habitude de se laisser intimider par quiconque, d'autant plus que les économies des USA et de l'UE dépend du bon vouloir de Pékin.

Suite aux déclarations menaçantes de Donald Trump contre la Chine, et la réponse cinglante de Pékin qui interdit à ses partenaires d'entretenir des relations diplomatiques avec l'île, qu'il considère comme une province rebelle à leur idéologie, Barack Obama n'en menait pas large et, a mis en garde l'enfant terrible Donald, contre les conséquences de ses propos irréfléchis. Il y a des dictateurs ou des régimes autoritaires avec qui on a la chance de s'enrichir et, qu'il faut ménager avec douceur. C'est pourtant connu, un bon dictateur c'est celui que l'on peut plumer ou gagner beaucoup d'argent et celui qui refuse de nous céder, et qui rapporte rien, c'est un mauvais dictateur.

François Fillon, l'a enfin compris, quand il s'est fait dire que la France devrait commencer à apprendre à faire ce qu'elle dit avant de parler affaire. Patatras !!! le temps de retourner sa veste et, Bachar est redevenu un vilain dictateur pour leur rappeler leurs travers et leur avoir dicté ses conditions. Car si le message s'adressait à la classe politique, Fifi s'est senti visé personnellement. Donc, Trump doit apprendre ce qu'est un dictateur version politico-démocratique !

Obama, a déclaré que selon ledit principe, Taïwan faisait partie intégrante de la Chine : ''Si vous remettez en cause cette politique, il faut que vous pensiez aux conséquences, puisque la réaction chinoise sur cette question ne sera pas comme sur d’autres dossiers. La réaction potentielle de la Chine pourrait bien être très significative'', a-t-il prévenu. Ce qui veut dire, qu'avec la Chine, on ne rigole pas, mieux vaut ne pas faire le malin en les menaçant ou en utilisant le chantage,comme avec les autres pays qui ne rapportent rien ou qui refusent d'être plumés. Pekin a des réponses cinglantes qui pourraient bien mettre les Etats-Unis et l'UE à genoux.

En essayant de court-circuiter Pékin, en téléphonant à la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, la réponse de Pékin a généré une tension dans les relations sino-américaines.
La mise en garde d’Obama à Trump intervient alors que Berlin et Paris ont aussi critiqué les propos de Trump, en précisant que l'UE continuera à poursuivre la politique de la Chine unique. Na ! Normal, sans la Chine, elle n'est plus rien qu'une ombre et qu'un vieux souvenir.

D'ailleurs, Paris utilise le même registre et envoie son commissionnaire porter le message sur toutes les ondes. Le ministre des Affaires étrangères, notre célèbre J.M. Ayrault a dit que l'approche de Donald Trump sur la Chine n’était pas "malin" en avertissant Trump :

'' La Chine est un grand pays, il peut y avoir des désaccords avec la Chine, mais on ne parle pas comme ça, à un partenaire, parce que la Chine est un grand partenaire, donc quand la Chine, par exemple, se sent mise en cause sur l’unicité de la Chine, ce n’est pas forcément très malin, et donc il faudra faire très attention, mais on peut espérer qu’au fil des jours, la nouvelle équipe aura suffisamment appris pour qu’on gère un monde incertain, avec beaucoup de sang froid et de responsabilités.'', a-t-il dit sérieusement. C'est dommage que cela ne marche qu'avec les pays dont dépend son économie. On comprends pourquoi Trump, les a dans son collimateur.

Quelle bande d'hypocrite ! Ces donneurs de leçons qui habituellement fustige le monde arabe et la Russie, se pisse dessus comme une bande de rats pris au piège. La Chine tient l'Allemagne, la France et les USA en laisse. Quant aux désaccords, je vous le donne en mille, ce sont : les Droits de l'Homme violés, l'absence de liberté d'expression ; bref, de démocratie à l'occidentale ! Face à un tel client, on peut bien fermer les yeux sur quelques crimes et violations.

Il faut aussi savoir que de nombreuses multinationales occidentales ont des filiales en Chine. Par ailleurs, elle est devenue un marché clef pour de nombreux secteurs d'activité Allemand et Français en particulier. La Chine est un client très précieux qu'il faut ménager avec des pincettes en OR, massif ! Parce qu'en 24 heures, elle est capable de virer tout le monde et de geler tous les actifs. Ce que Pékin n'a pas manqué de leur rappeler.

Mais Trump a certainement une idée derrière la tête. Ruiner les oligarques, les mettre à genoux ??? Obliger les industriels à fermer leurs filiales en Chine ? Ou tout simplement énerver Merkel et Hollande, deux olibrius qu'il ne supporte pas ? En tout cas, cela a marché ! Il répète le manège deux ou trois fois en alternant, un petit coup ''d'OTAN'', puis un petit coup de Chine et, Merkel et Hollande, nous font une dépression ! Et pour finir, un rendez vous avec Poutine et une partie de chasse et, l'UE s'effondre en larme !