CATEGORIES

jeudi 19 janvier 2017

NOLAN CONDAMNE, AUSSITÔT DIT AUSSITÔT FAIT, POUR UNE PETITE GIFLE EN DOUCEUR A UNE TÊTE A CLAQUE QUI RÊVE D’ÊTRE PRÉSIDENT



La petite gifle assénée en douceur au candidat Manuel Valls ne restera pas impunie, ou du moins ne sera pas l'objet de la moindre clémence. Nolan a été condamné à 3 mois de prison avec sursis, et à 105 heures de travail d'intérêt général, dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.Une reconnaissance qui n'a pas été difficile à reconnaître vu la vidéo qui a enflammé la toile.

Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc est vraiment d'une efficacité remarquable. Comme quoi quant on veut, on peut ! Il suffit juste d'y mettre un peu de bonne volonté. Cela fait chaud au cœur de voir que nous avons encore des juges efficaces ! Cela me rappelle le vol du scooter du fils sarkozy, aussitôt dit, aussitôt fait. La démocratie oui, mais pas pour tous !


Si une pichenette coûte 3 mois de prison, même avec sursis, combien coûterait un coup de poing sur la tronche ou à l'estomac ?
Il est ahurissant de constater que notre cher démocratie a été bafouée. Jadis ce genre d'acte n'aurait pas eu lieu. De plus, si ce triste sir avait un peu plus malin et plus humain, il aurait pris la peine de discuter avec ce jeune pour comprendre le sens de son geste. C'est ce que j'ai toujours pratiqué dans mon métier et dieu sait que j'en ai côtoyé des gosses en souffrance et en colère contre cette société décadente. En ce qui me concerne, ce monsieur est coupable bien plus, que ne l'est ce gosse. Coupable de ne pas avoir pris la peine de l'écouter, coupable de porter un jugement sans savoir qui est vraiment l'auteur de ce gentil soufflet "L’auteur de la gifle est certainement un militant identitaire de l’extrême droite bretonne, proche de Dieudonné et Soral ". Monsieur Valls et ses semblables, a une sale manie de mettre tous les Français indomptés dans le même panier. Ils n'aiment pas ceux qui leur résistent pour refuser leur dictature et leur histoire falsifiée.

Jusqu'à présent, je ne me située nulle-part, mais maintenant je sais, que je suis à l'extrême droite des socialos républicains et donc à l'opposée de l'extrême gauche, grâce au jugement rapide de super Manu qui adore mettre les Français dans de jolies cages pour mieux les repérer et les cerner. 
Mais continuons de le juger sur cette simple affaire, car nous savons encore le faire ! Coupable de ne pas faire l'effort de se remettre en question, coupable de ne pas savoir dialoguer avec des gosses, coupable d'avoir cru que sa présence ne provoquerait pas un désordre public, coupable de ne pas faire preuve d'humanisme et donc de démocratie. Coupable de se comporter comme un dictateur depuis 5 ans et d'abuser largement de l'Etat d'urgence pour nuire aux Parisiens !
Mille bonnes raisons de le condamner à vie. Alors, qu'il se méfie et, évite le Sud de la France. Chez nous le sang est chaud et une paluche Corse ou Occitane, pourrait bien marquer leur empreinte quelques heures, le temps d'un buzz sur la toile. Et par le froid qu'il fait cela se verra de loin.

Lorsque l'on condamne un gamin pour un geste de colère, on se demande de quoi est-il capable en vérité, si par malheur ce sinistre personnage était élu président. Quoi que nous en avons eu quelques échantillons corsés ces dernières années. Devenu le maître du monde, nous sommes en droit d'imaginer le pire. Il est ahurissant qu'un gouvernement se permette de violer les lois en toute impunité, et de condamner des gosses pour avoir osé afficher leur révolte face à un système dictatoriale qui nous porte sur les nerfs. Par moment, je suis navrée, il faut frapper fort pour se faire entendre. Depuis 5 ans, ils se contentent de recevoir le message s'en se donner la peine de l'analyser et de changer de direction. Non content d'avoir voler à notre insu notre souveraineté, ils veulent en plus, que l'on s'écrase et les adule comme étant la clef suprême de nos problèmes. Au nom de quoi déjà ? Ah, oui, de la shoah ! Et, oui, nous devons faire preuve d'humilité et de soumission, afin de payer les fautes, pour une poignée de gugusses déjantés qui ont eu une mauvaise idée en 1943. Est-ce que les israéliens feront preuve de cette même soumission face aux Arabes martyrisés dans 30 ans ?




La question que je me pose : Est-ce que leur vision de la démocratie signifie punir avant de comprendre ? Est-ce que punir sans comprendre est un acte d'autoritarisme ou d'autorité ? Car si l'on ne peut comprendre le geste d'un gamin, on ne peut pas comprendre notre société actuelle. Donc ce brave franquiste est incapable de gouverner sans faire preuve d'autoritarisme. Il est dépourvu d'humanisme et de charisme et ne mérite que notre mépris. Monsieur Valls, le valeureux guerrier de la démocratie national socialiste peut se rendormir tranquillement sur son orgueil et sa vision biaisée du monde, en toute sécurité. Il s'est vengé en abusant de son statut illégitime. Et je ne doute pas une seconde que le juge du tribunal de St Brieux a jugé Nolan de gaieté de cœur. Monsieur Valls a su se montrer convaincant en jouant le clown offusqué, scandalisé, par tant d'effronterie non conforme aux exigences de son petit monde. Nous avons pu aussi constater que son service de sécurité est réactif avec un petit côté brutal. Quant à Valls, il a pu tester son degré d'impopularité à Strasbourg et en Bretagne. Mieux vaut qu'il évite le Sud.

Mais bon, Nolan s'en fou, il est devenu une star en Bretagne. Il a découvert qu'il avait plein d'amis. Dieudonné a promis de le propulser sur le devant de la scène pour faire chier Valls et réveiller les Français. Et puis grâce à Manuelito, on sait où est Lamballe. En BRETAGNE !