CATEGORIES

mercredi 18 janvier 2017

MARINE LE PEN RENFORCE DE PLUS EN PLUS SES POSITIONS



Depuis qu'elle est revenu de New-York Marine a mangé du lion. Marine Le Pen, leadership du FN, a réaffirmé son intention de reconnaître l’intégration de la Crimée à la Russie, provoquant les cris d’orfraie au ministère ukrainien des Affaires étrangères. Qui dernièrement lui avait interdit de mettre les pieds en Ukraine dont elle se moquait d'ailleurs, éperdument ''ça tombe bien, je n'avais pas l'intention d'y mettre les pieds ! ''. C'est Porochenko, c'est pas le mec que l'on a bien envie de rencontrer, sauf pour quelques boites de chocolats gratos !.

Dans une interview accordée au journal russe Izvestia, Marine Le Pen a promis de reconnaître la Crimée en tant que partie intégrante de la Russie en cas de victoire lors des élections. Selon elle, ''le référendum tenu en 2014 a montré la volonté du peuple de la péninsule à adhérer à la Russie. L'adhésion de la Crimée était une question administrative héritée de l'époque soviétique, ce territoire n'ayant jamais été ukrainien '', a-t-elle déclaré.

Elle a déploré le refus de la communauté internationale et de l'ONU de reconnaître la volonté du peuple criméen.
Marine a en outre promis, qu'elle exigerait la levée des sanctions contre la Russie en cas d'accession à l'Elysée.

Ces déclarations n'ont pas manqué de déclencher la colère l'Ukraine : ''Les déclarations de ce genre sont nulles et non avenues, tant du point de vue historique que juridique''. Toutefois, pour le politologue russe Pavel Timofeïev, les déclarations de Marine Le Pen sont destinées avant tout aux Russes et aux Français : ''Marine Le Pen est la dirigeante du Front national, parti d'opposition qui rassemble des personnes insatisfaites de l'intégration européenne, de l'américanisation, etc. Et ces gens cherchent à retrouver des valeurs morales et traditionnelles d'une Europe qui n'existe plus. À cet égard, la Russie moderne leur paraît être une référence importante''. Ce qui est vrai ! Nous en avons un peu ras le bol d'avoir des persillères comme dirigeants. On voudrait tous avoir notre Poutine à la tête de notre navire qui part en vrac, mais la quête est de plus en plus difficile.

Il a constaté que de ''nombreux hommes politiques européens ont recours également à la ''carte russe'' pour s'attirer les bonnes grâces des pro-poutine''. C'est vrai, sauf quant on s'adonne aux comparaisons, on reste quand même sur notre faim !

''François Fillon se prononce également en faveur de l'établissement de relations avec la Russie. Nous voyons qu'il y a des gens en Europe qui sont prêts à coopérer et à travailler de manière constructive avec la Russie'', a déclaré M. Timofeïev. Fillon, il en a aussi pris un coup dans l'aile. Il ressemble trop à Hollande : flou, incertain, versatile, les Français n'ont rien compris dés qu'il est pris en flag, il accuse sans s'informer pour être trop juif, capitule facilement !


Il a exprimé toutefois ses doutes, quant à la victoire éventuelle de Marine Le Pen en 2017. ''La Crimée a été rattachée à la Russie après le coup d'État perpétré en Ukraine en 2014, et suite à un référendum organisé dans cette république. Le rattachement n'a jamais été reconnu par l'Europe ni les États-Unis. Pour que cela soit pris en compte par la France, il faut sortir de l'UE, ce que ne propose pas clairement Marine Le Pen. Alors que la grande majorité des Français sont pour la sortie afin de sauver leur pays''. Effectivement c'est un gros problème qui risque fort de lui jouer un tour. Elle a peur, et de ce fait n'est donc pas sûre d'elle. Et nous mentir sur la refonte des traités et le toutim, ce n'est pas la bonne option. Ce n'est pas facile de perdre son poste de députée européenne à vie et un salaire confortable pour un futur hasardeux. C'est difficile de perdre le beurre.
En tout cas la Crimée est ravie de sa position et, lui ouvre grand les portes du palais. C'est déjà ça de gagné !