CATEGORIES

lundi 23 janvier 2017

MANUEL VALLS VEUT DEVENIR PRÉSIDENT POUR SAUVER LA FRANC E DES GRIFFES RUSSES, AMÉRICAINES ET DE TOUTES LES DROITES. DAVID CONTRE GOLIATH !



À la différence de François Fillon, qui se prononce pour une amélioration des relations avec la Russie, Manuel Valls veut devenir président pour ''défendre'' la France contre la Droite, les Etats-Unis et la Russie. Voilà un excellent programme digne d'un grand président ! Avec Valls, ses ennemis seraient donc nos ennemis !
David contre Goliath, mais cette fois-ci, David a perdu d'avance. Goliath est mieux armé !. 

''Gouverner, c'est difficile, mais c'est aussi transformer le quotidien des gens. Je n'ai jamais opposé le cœur et la raison. Je refuse d'abandonner les Français à leur sort face à l'extrême droite, qui détruirait notre pays, ou la droite, celle de Fillon, dure, libérale comme jamais et conservatrice. Face à l'Amérique de Trump, la Russie de Poutine, une mondialisation qui ne fait aucun cadeau aux plus pauvres, je veux une Europe refondée qui protège !'', a affirmé Manuel Valls, devant ses partisans.

Affirmant être ''un combattant représentant la gauche forte'', Manuel Valls, lui, s'est fait plus incisif à l'encontre de Hammon. Précisant qu'il ''ne s'agissait pas de choisir le candidat de la gauche, mais le futur président'', sous entendu, ''pauvre Hammon ou pauvre con, tu n'es pas à la hauteur du poste, mais moi si !''

Le leader de la primaire du PS, Benoît Hamon a pour sa part critiqué cette déclaration de son adversaire : ''C'est de la vieille politique. Je trouve que ce n'est pas très sérieux aujourd'hui d'aborder le second tour comme ça !'' Ce n'est pas de la vieille politique, c'est un joueur de flûtes qui n’endort que les dindes qui craignent de changer de basse-cour !. Il ne sait jamais soucié des Français, mais veut rivaliser avec Poutine. Quant à la mondialisation, il y a participé et il en a bien profité !

Et si gouverner est si difficile, mieux vaut qu'il reste couché. Par ailleurs, on a eu le temps de s’apercevoir, vu le nombre de bavures, qu'il n'était pas à la hauteur. Et pour avoir transformé notre quotidien, là sur ce point, il ne ment pas. L'état d'urgence, l'immigration de masse, les SDF qui ne peuvent plus être logés l'hiver à cause des migrants, des exemples parmi tant d'autres. Quant à fonder une Europe qui nous protégerait, on se demande bien contre qui et contre quoi ? le chômage, un hypothétique ennemi contre la finance, l'immigration massive, les guerres ?

Quant à Hammon, il n'est guère plus fiable avec son salaire universelle, vieux comme le monde, qui a été testé par plusieurs pays dont le Canada, et qui n'a pas été une réussite.
Ils ont tout de même réussi à séduire avec le programme chancelant, 1255000 zigotos. Benoît Hamon et Manuel Valls accèdent au second tour de la primaire de la gauche avec 36,3% et 31,1% des voix. Ce qui fait qu'ils ont réussi à séduire ensemble environ 840.000 Français. C'est très fort... quant même ! Mais qui sont donc ces Français ? sont-ils tous amnésiques, sourds, comateux ou sionistes ?

Quant à François Fillon, il estime pour sa part que les relations avec la Russie sont un sujet stratégique pour l'avenir européen, et appelle à une alliance capable de riposter à la menace terroriste contemporaine. Tout un programme !
À cet égard, il a déclaré qu'il était erroné de repousser la Russie et a proposé de refondre les relations avec le Kremlin, en révisant, notamment le partenariat économique.
De toute manière, la France n'aura pas le choix que celui de revoir sa stratégie de font en comble. Quant au terrorisme, chacun sa merde. Notre girouette ne fait rien jusqu'à présent pour améliorer les choses.

J'ai remarqué une chose, ceux qui veulent s'opposer à Poutine sont des personnes faibles qui sont incapables de lui tenir tête, faute de charisme, de connaissance et d'expérience véritable. Ne pouvant dialoguer d'égale à égale, ils choisissent systématiquement de le combattre. C'est beaucoup plus facile que de soutenir un dialogue cohérent avec un homme de caractère qui se bat pour sa nation et, à qui, il est difficile de conter fleurette.
Est-ce qu'un roquet comme Valls qui aboie et se plaint de tout et de rien, est en mesure de rivaliser avec un ours sans reçevoir un coup de griffe inoubliable ? Certains s'en souviennent encore !