CATEGORIES

mercredi 25 janvier 2017

LES RUSSES REFUSENT DE LIVRER SNOWDEN AUX AMERICAINS QUITTE A SE SERRER LA CEINTURE



L'ancien chef adjoint de la CIA, Michael Morell, a déclaré que l'extradition de Snowden serait extrêmement avantageuse pour la Russie. Ainsi, selon lui, Vladimir Poutine pourrait établir de bonnes relations personnelles avec Donald Trump et cette initiative blesserait la fierté de Barack Obama.
Plus tard, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov a déclaré qu'une décision concernant l'extradition de M. Snowden pourrait être prise soit par le service russe des migrations, soit par le président Poutine, tout en précisant que Snowden n'était pas un jouet que l'on peut offrir en échange d'améliorations quel qu’elles soient.

Même en échange de la levée des sanctions et de l'amélioration des relations bilatérales, les Russes ne sont pas favorables à l'idée de remettre Edward Snowden aux États-Unis. Selon un sondage d'opinion, 71% des Russes se prononcent contre l'extradition aux États-Unis d'Edward Snowden, résidant actuellement en Russie, même si cette démarche améliorait les relations russo-américaines .

Selon un communiqué : ''L'idée d'expulser Edward Snowden vers les États-Unis afin d'améliorer les relations entre les deux pays est encore moins populaire chez les Russes. Et 71% d'entre eux s'y opposent. Parmi ceux qui connaissent bien l'affaire Snowden, ce taux s'élève à 89%. Seuls 12 % des citoyens se sont prononcés en faveur de cette idée, alors que 20 % des Russes n'ont jamais entendu parler de cette affaire''. Le peuple a parlé et soutient la décision de son président.

L’avocat d'Edward Snowden a révélé que l’ambassade américaine en Russie lui avait proposé ''d'emballer Snowden avec un nœud, et de l’expédier aux États-Unis'', comme si c'était un vulgaire objet.
Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov a déclaré qu'une décision concernant l'extradition de Snowden pourrait être prise soit par le service russe des migrations, soit par Vladimir Poutine, en précisant que Snowden n'était pas un jouet que l'on peut offrir, même en échange de prétendues améliorations. et dans ce cas précis, c'est Vladimir Poutine qui a tranché. Poutine a accordé trois ans supplémentaires de protection à Snowden. Renouvelable en 2020.

En fait, tout le monde sait que la parole de l'Etat américain n'est que du vent qui change vite de direction dés que cela lui chante et qu'elle n'est point parole d’évangile
M.Peskov a affirmé que si Snowden retournait aux États-Unis, il serait exécuté ayant été jugé par contumace à la peine de mort. 
''Les États-Unis étant un des pays qui continuent d'assassiner les gens au nom de la démocratie. En Russie, on exécute pas ceux qui dénoncent des abus graves.On condamne ceux qui les produisent ''.
L'avocat de Snowden est très étonné par l'obstination et le comportement hystérique des diplomates américains qui semble ignorer l'aspect légal de la question.

Selon l'avocat de Snowden, ''si la partie américaine ne renonce pas à ses spéculations sur ce sujet, cela signifie qu'il faut encore leur clarifier la position de la Russie. La Russie n'a pas l'habitude de flirter, ni de jongler avec les principes du système démocratique. La Russie ne met pas aux enchères les droits et les libertés de l'homme. Que cela leur plaise ou non '', a exhorté l'avocat de Snowden.


Ils pensent que Vladimir Poutine balancera Snowden juste ''pour établir de bonnes relations personnelles avec Donald Trump et blesser la fierté de Barack Obama, en estimant que cette mesure présenterait aussi la Russie comme un partenaire équitable pour les États-Unis. Ils marchent sur la tête !. Alors qu'ils ne cessent de traîner la Russie dans la boue. par ailleurs, Poutine se moque bien de blesser ou non la fierté d'Obama.
Donc, les américains devront trouver une autre monnaie de chantage pour assouvir leur haine et leur vengeance. Ils ne cherchent pas à remettre en question leur politique ni leur comportement. Ce n'est pas comme cela, qu'ils vont progresser. Ils reproduisent continuellement les mêmes erreurs que cela en est lassant.