CATEGORIES

vendredi 13 janvier 2017

LE NOUVEAU SECRÉTAIRE A LA DÉFENSE JOHN MATTIS DIT '' CHIEN ENRAGE''



Ce général américain retraité et, surnommé à juste titre '' chien enragé'' pour son comportement psychopathe et ses réflexions douteuses est auditionné devant le sénat, pour savoir si oui ou non, il va faire l'affaire du Pentagone.
Ce chien enragé, avait qualifié en 2005, lors d'un colloque militaire que " le fait de tuer un ennemi est un réel plaisir" ou encore " Faire la guerre est drôle. C'est plein d'épisodes marrants''. ''C'est une vraie distraction que le fait de tirer sur l'ennemi ".

Ce curieux et dangereux personnage, s'est fait surtout connaitre en 2003, quand il a réussi à déployer très rapidement le premier bataillon des marine's US en Irak. 
Mattis est aussi un anti-iranien pur et dur : il a eu à plusieurs frictions avec Obama autour du dossier iranien, surtout à l'époque où il était à la tête du centre de commandement américain, Centcom, pour la région de l'ouest de l'Asie. Pour lui, rien de tel qu'une bonne guerre dévastatrice et quelques millions de morts. Cela aère la planète et l'on peur reconstruire et s'installer pour ''démocratiser'' la région. Que du bénef !
James Mattis est le premier ancien général à devenir secrétaire à la Défense depuis George Marshall en 1950, sous Harry Truman. Il a besoin d'une autorisation spéciale du Congrès pour pouvoir entrer en fonction.

La réunion au Sénat américain censée juger de l’aptitude de James Mattis à assumer le rôle de chef du Pentagone vient de commencer. Le futur secrétaire américain à la Défense n’ a pas caché son animosité gratuite contre l’Iran. Ce qui ne peut que plaire au Sénat.
Cette réunion se déroule au sein du comité des forces armées du Sénat américain, présidé par un grand malade John McCain. Autant dire que Mattis est du pain béni pour ce va-t-en-guerre notoire. Sauf, s'il rejette sa candidature pour faire chier Trump, son ennemi juré. Maintenant, on peut imaginer que Mattis est de leur côté et que Trump s'est fait piéger. Ne rigolez pas tout est possible avec les sionistes !



Dernièrement dans un communiqué,James Mattis a déclaré : ''L’influence délétère de l’Iran dans la région est en train de croître. L’Iran est la plus grande force déstabilisatrice du Moyen-Orient, et les États-Unis ont besoin d’une stratégie pour neutraliser la volonté hégémonique de l’Iran dans la région'' . L'Iran n'a jamais attaqué personne, mais c'est les moins belliqueux qui sont les plus dangereux !
Par ailleurs, Mattis pour qui tout est imparfait, a affirmé que l’accord sur le nucléaire était ''un accord imparfait'', en soulignant néanmoins que Washington devait le respecter.
En réponse à un sénateur qui lui demandait '' Etes vous d'accord que l’Iran est une menace pour les États-Unis et Israël ? ''. Matis a répondu : ''Oui, je suis d’accord ! ''.

Concernant les intentions de Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem, la désignant ainsi comme capitale de l'Etat d'Israel : Mattis répond "La capitale d'Israël où je me rends c'est Tel-Aviv. C'est là où se trouvent les membres du gouvernement".
Concernant la paix en Palestine : Mattis a déclaré que "nous allons devoir promouvoir la paix entre Israël et les Palestiniens et nous allons établir de meilleures relations entre Israël et les États arabes".
En ce qui concerne la Chine, il affirmé '' la Chine détruit la confiance dans ses relations avec ses voisins ''. GLUPS ! Le Sénat s'abstient de le confirmer. Les voisins étant leurs alliés.

Sur la Russie, le général Mattis a affiché un message de fermeté, propre à rassurer les élus républicains qui s'inquiètent de la complaisance de Trump envers le grand maître du Kremlin. Mattis affirme soutenir ''la volonté" de Donald Trump de renouer le dialogue, mais en ajoutant quand même une petite pincée d’animosité pour donner le change '' la Russie a choisi d'être un rival stratégique des Etats-Unis". Ce qui bien sûr est faux !

Pour lui nul doute ''Les Etats-Unis doivent être capable de s'opposer à Moscou le cas échéant, et de se défendre, si leurs intérêts sont menacés", explique-t-il aux sénateurs.
Mattis, contrairement à Trump, a rendu un fervent hommage aux agences du renseignement, pour lesquelles Trump n'a pas de compliment à leur faire, suite à la soit disant ingérence russe . Mais qu'importe Mattis est enchanté : "Dans toutes mes années de service dans l'armée, j'ai eu une relation étroite avec les agences du renseignement, et j'ai pu évaluer leur efficacité parfois quotidiennement.J'ai un très, très haut degré de confiance dans notre communauté du renseignement" .A-t-il confié aux sénateurs.

A propos de la Chine et de ses ambitions territoriales en mer de Chine méridionale, le général Mattis a expliqué '' il faut collaborer avec la Chine quand c'est possible, mais aussi être prêt à s'opposer à des comportements inappropriés, si Pékin choisit d'agir contrairement à nos intérêts". Là on rigole, car si la Chine, s'énerve, elle retire ses billes placées dans la case de l'Oncle Sam, et les Etats-Unis s'effondrent comme un château de cartes !

Le secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, s'est montré très ferme sur la question, lors de son audition, '' Il faut que les Etats-Unis et leurs alliés empêchent les Chinois d'accéder aux îlots contestés, qu'ils ont transformés en îles artificielles.''
Les îles appartiennent aux Philippines qui dernièrement leur a fait savoir qu'ils avaient trouvé un accord avec la Chine et leur a conseillé de ne plus s'en mêler.

Le Sénat est ainsi convaincu, que le gouvernement Trump nage en pleine contradiction et a oublié de faire sa mise à jour et donc, que l'harmonie n'est pas encore pour demain !. Soit les nouveaux membres du gouvernement Trump, sont très mal informés, soit ils disent ce que veut entendre le Sénat, pour avoir le privilège d'être considérés comme dignes de gouverner. Parce que s'ils ont oublié de s'instruire sur les réalités du monde d'en bas, entre deux Garden-partys, nous n'avons pas fini de rigoler !