CATEGORIES

dimanche 8 janvier 2017

FRANCOIS HOLLANDE SOUTIENT LES KURDES EN IRAK, MAIS CONTRE QUI, EN VÉRITÉ ?



Des soldats Français se trouvent actuellement en Syrie pour ''conseiller'' les rebelles lancés dans une offensive sur Manbij, une ville par Daech, nous on confirmé des sources militaires. De son côté, le ministre de la Défense Le Drian, évoquait déjà un soutien des forces spéciales Françaises à l'occasion de cette offensive.
Officiellement, ces forces conseillent les rebelles kurdes des forces démocratiques syriennes (FDS) engagées contre Daech à proximité de la frontière turque.

''Nous appuyons nos partenaires qui sont au sol par des livraisons d’équipements – armes -, des actions de formation et des appuis aériens de la coalition'', explique la gentille porte-parole du ministère de la Défense.
La France continue donc à livrer des armes et combattent aux côtés des Kurdes en toute illégalité. Mais avec F.Hollande la légalité était une option, qu'il a oublié de signaler à ses fans socialos.

La Turquie pourrait voir d’un mauvais œil la présence de militaires français aux côtés des Kurdes syriens. Le mois dernier, Ankara a ainsi très vivement critiqué la présence de forces américaines aux côtés des combattants kurdes Syriens, ces mêmes Kurdes qui ont trahi Bachar Al-Assad en moins de temps qu'il faut pour le dire, il y a quelques mois pour avoir été manipulés par la coalition occidentale. Ces prétendus conseillers Français jouent plutôt le rôle de terroristes. Normalement, leur présence en Syrie est illégale.

Si Paris dit avoir envoyé 150 militaires des forces spéciales dans le nord de l’Irak, la présence d’éléments français en Syrie n'en est pas moins clandestine.
Depuis quelque temps, des rares images des forces occidentales circulent sur Internet : des militaires américains ont déjà été repérés près de Raqqa, et des commandos appuyant les opérations des miliciens kurdes ont été filmés par un envoyé spécial de France 24, il y a quelques mois. Ce qui veut dire que leurs petites manœuvres clandestines ne datent pas d'hier et, a pour but de maintenir le chaos.

Aujourd’hui, Paris refuse de préciser le nombre exacte des forces spéciales et des agents de la DGSE engagés en Syrie. Ce qui veut dire, qu'il y a plus de 150 soldats sur le terrain. Que font ces agents en Syrie ?
Paris refuse également de parler de mission de combat même si visiblement ces hommes sont engagés sur la ligne de front face à Daech. Mais est-ce bien Daech qui est visé ?

Face aux Kurdes, une contradiction pur jus de Hollande
Si Paris affiche ouvertement son soutien militaire aux Kurdes, au nom de la lutte contre Daech, ce n'est pas le cas, sur le plan politique. Monsieur Hollande qui cache bien son jeu, a aussi un double discours.
Paris entretient en effet une relation des plus tièdes avec les Kurdes et leur parti PYD (Parti de l’union démocratique), leur principale représentation politique.



F.Hollande réserve sa préférence et son soutien diplomatique au Haut-Comité des Négociations, qui représente l'opposition syrienne liée aux Frères musulmans Saoudiens et Turcs.
La question que l'on peut se poser '' A quoi joue-t-il en Syrie ? '' si ce n'est de maintenir le chaos. S'ils combattaient Daech, ils se seraient alliés au moins à la Russie s'ils plus regarder Bachar Al Assad en Face. Quoi que Poutine n'a pas trop envie de voir Hollande ni ses semblables. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas Daech qu'ils combattent en Syrie.

Le problème kurde est une affaire Turque et, Ankara pourrait voir d'un mauvais œil la présence de militaires Français aux côtés de ses ennemis jurés.
Le mois dernier, Ankara a déjà très vivement critiqué la présence de la coalition américaine aux côtés des rebelles kurdes. Donc, à quoi joue Hollande et Obama, en dehors de maintenir le chaos en Syrie et de le semer en Turquie ? Déclarer la guerre à la Russie ?