CATEGORIES

vendredi 6 janvier 2017

DONALD TRUMP VEUT REFORMER LA CIA SUITE AU SCANDALE DES COURRIELS



Visiblement, Donald Trump en a ras la casquette des histoires tordues de la CIA et autres organismes ripoux qui font la pluie et le beau temps à Washington.
Face aux attaques des autorités américaines contre la Russie, accusée de cyberattaques contre les USA, Donald Trump envisage sérieusement de réorganiser la CIA en réduisant son personnel devenu trop politisé, à sa plus simple expression. La CIA doit être neutre et donc apolitique.
Donald Trump, qui ne croit pas les accusations d'Obama contre la Russie, selon lesquelles Moscou aurait piraté des sites d'organisations politiques américaines, travaille sur un plan de réorganisation du renseignement et mène des consultations avec ses conseillers à cette fin.
Les conseillers discutent avec Donald Trump d'un plan de réduction du personnel dans le quartier général de la CIA en Virginie et ils prévoient d'augmenter les effectifs de la CIA basés dans différents pays du globe.


Trump estime que les services du renseignement doivent être simplifiées. Les informations concernant les plans de Trump de réorganiser le renseignement national américain interviennent suite aux critiques des services secrets américains, qui accusent la Russie de cyberattaques. Jusqu'ici, le renseignement américain a été incapable de présenter à Donald Trump de preuves convaincantes d'une implication russe. Donald Trump avait twitté, ironique

''Le point de presse du "renseignement" sur le prétendu "piratage russe" a été reporté à vendredi. Sans doute avait-il besoin de plus de temps pour monter un dossier. Très étrange ! ''. Depuis 6 mois, ils nous prennent tous le chou avec ces soit disant attaques hystériques et débiles en qui auraient favorisé l'élection de Trump. Il y a de quoi s'interroger sur le but de cet acharnement. En dehors de nuire à Donald Trump, j'ai bien une petite idée, mais j'attends la suite pour voir, si celle-ci se vérifie. Il est possible que le congrès se joue de Trump en le poussant à se rapprocher de la Russie, pour le placer dans une mauvaise position.


D'ailleurs, un rapport sur le rôle présumé de la Russie dans les cyberattaques, préparé à la demande d'Obama, lui a été présenté.Le Directeur du FBI avait confié à une société spécialisée privée en informatique et en hackage la '' CrowDStrike'', prenant le risque de passer outre le diagnostique du FBI qui soutenait Clinton en faisant appel à une société privé objective.
La société avait d’ailleurs affirmée qu'aucune attaque extérieurs en provenance de Moscou n'avait été réalisée. La Géorgie avait d'ailleurs découvert que ces dites attaques venaient de Washington. Curieux ! Que cherche Obama ?
Toujours est-il que ce dernier rapport établi par le renseignement américain ne fournit aucune preuve qui accuserait Moscou d'ingérence dans la course électorale. Le document n’annonce rien de nouveau.

Certaines estimations des services secrets américains témoignent d'une interprétation erronée des données des services du renseignement. Les agents auraient intercepté des communications de fonctionnaires russes qui se réjouissaient, en privé, de l'élection de Donald Trump.
Ces communications ont interpellé le renseignement américain qui en a conclu que Moscou avait aidé Trump à gagner la Maison Blanche, selon le Washington poste.

Tout ce cirque pour depuis 6 mois pour apprendre que des agents espions ont interprété des données d'une manière cavalière qui ont eu pour effet de semer le bordel. De deux choses l'une, soit se sont des abrutis qui fument trop de crottins, soit ils n'ont trouvé que ce prétexte pour se sortir de d'un mauvais pas, suite à une rencontre entre les services et Trump.

Maintenant, pourquoi Obama voulait un rapport sur un sujet dont il connaissait parfaitement le résultat depuis longtemps? Est-ce pour se dédouaner en disant ''Je n'en étais plus certain du fait de ce tapage médiatique !'' pour expliquer sa décision de virer les ambassadeurs russes, faussement accusés ? Dans ce cas, El Négro doit aller dans son île se reposer pour une période indéterminée. On ne crie pas au loup avant de savoir qu'il est bien sur le terrain ou d'avoir vérifié les faits.

J'espère que leur problème est enfin clos. Une chose est évidente,Obama a cassé la baraque et laissera un très mauvais souvenir dans le monde. Et Donald Trump devra se battre pour imposer sa vision d'un monde en paix et prospère. Les salopards pilleurs d'Etat, comme la bande à Clinton majoritairement sioniste, qui œuvrent dans l'ombre lui empoisonneront la vie, le feront tourner en bourrique et l'empêcheront de les priver de leur pouvoir et de s'enrichir.

Donald Trump a réussi à s'entourer de grosses pointures, dont la carrière est faite, et peut-être avec un peu de chance, ils y arriveront à redresser le pays et à faire du ménage. Mais il y a tout de même une épine dans le jeu et, celle-ci s'appelle Israël. Un dossier coriace qui demande beaucoup de lucidité, savoir faire la part des choses, de sang froid et d'incorruptibilité face aux sionistes israéliens qui oeuvrent pour le bien d’Israël.

Trump a déjà commis des erreurs en voulant aider Netanyahu face à l'ONU et en proclamant que Jérusalem serait la capitale d’Israël...etc. Au lieu de faire preuve de sagesse en restant neutre jusqu'au 20 Janvier. Passer cette date, entamer des négociations tripartites, avec les deux parties concernées et ensuite avec leurs voisins et Poutine, et finir avec un référendum pour relire un nouveau gouvernement digne de ce nom.
Sa décision de prendre parti sans savoir où il met les pieds peut paraître cavalière et suspecte. Donald Trump n'a-t-il pas des intérêts immobiliers à protéger en Palestine ou en Cisjordanie ? N'est-il pas au cœur de cette affaire de constructions illégales ?. L'avenir nous le dira !