CATEGORIES

samedi 7 janvier 2017

APRES DES ANNÉES DE MASSACRES ET DE SOUFFRANCE EN SYRIE, DES DÉPUTÉS FRANÇAIS DÉCOUVRENT ENFIN LA VÉRITÉ



Après des années de combats acharnés, des milliers de morts et d'handicapés et un pays saccagé, la vie reprend doucement son cours à Alep. Car elle est encore attaqué par le Front Al-Nosra, les salopards de Hollande. Il y a 24 h, une attaque à la bombe a tué une vingtaine de civils.

Toujours est-il qu' une délégation Française comprenant les députés de l'Assemblée nationale Thierry Mariani, Jean Lassalle et Nicolas Dhuicq, s'est rendu en Syrie.
Leur objectif: constater de leurs propres yeux la situation dans ce pays. Il était temps !

Arrivés il y a 48 h à Damas, les députés Thierry Mariani, Jean Lassalle et Nicolas Dhuicq se sont rendus à Alep par avion afin de constater la situation sur le terrain à Alep et le fêter Noël orthodoxe avec la communauté arménienne et leur faire part de leur solidarité dans une ville meurtrie.


''On apporte notre solidarité et l'attention d'une partie de la population française.'' C'est bien de préciser que ''d'une partie des Français'' . La majorité ayant encore beaucoup à apprendre de ses erreurs.

''Je pense qu'il y a eu beaucoup de désinformation. En réalité, comme la ville d'Alep a été libérée, nous voulons voir avec la population, ce qui s'est réellement passé pendant ces derniers mois !'', a déclaré le député Thierry Mariani qui veut se convaincre que nous ne lui avons pas raconté de conneries.

Les habitants leur ayant dit la vérité, ils ont compris le mal qui a été fait : ''La propagande visant à diaboliser Bachar Al-Assad et la Russie, a présenté leur opération militaire à Alep sous un jour déplorable''.
Pourtant, le député Nicolas Dhuicq espère que leurs témoignages, changeront la vision de la crise syrienne, au moins en France. Je leur souhaite bien du plaisir !

''Je pense que le peuple écoute de plus en plus ceux qui vont sur le terrain, qui parlent sans ambages et directement de la situation telle qu'elle est. Je pense que le peuple se rend compte que la version qu'on lui sert depuis les années est une version erronée. Pour cela, je pense qu'on va changer l'opinion publique ou la faire évoluer d'une manière favorable.Nous espérons tous, que la diplomatie française va retrouver le chemin de la réalité et du réalisme politique dans les mois et les années qui viennent avec un nouveau gouvernement et une nouvelle équipe gouvernementale.''


Heureusement que nous sommes nombreux, à ne pas attendre après eux pour comprendre, qu'il y avait une nouvelle anguille sous roche. Nous avons beaucoup appris de nos gouvernants qui ne méritent aujourd'hui, que notre mépris et, qui a fini par écœurer nos armées.

Jean-François Khan, patron de Marianne et journaliste, qui déplore aussi le mal que les médias à la solde du pouvoir, ont fait face à la Syrie, et fustige ses confères en leur demandant de se ressaisir. Je crois rêver !
Il ''exige une commission journalistique internationale à Alep afin d'apprendre et de faire savoir au reste du monde ce qui s'est passé et se passe dans les quartiers Est de la ville''. Pauvre Khan ! Un journaliste qui ne s'est même pas donné la peine de s'inquiéter du calvaire des syriens,et qui une fois le gros de la bataille réglée, se souci de la vérité.
Mais ceux qui voulaient savoir ce qui se passait vraiment n'avaient qu'à s'informer auprès des géopoliticiens, et des journalistes indépendants souvent sur place et, constamment en liaison avec la réalité au quotidien.

Soyons réaliste, c'est une exigence délirante qui arrive trop tard et qui a donc peu de chance d'aboutir, tant la presse mainstream rechigne à revenir sur ses jugements erronés, qu'elle a défendu bec et ongle depuis 6 ans. Mieux vaut faire profil bas et se taire en attendant que les Français perdent la mémoire. 

J.F.K, en est encore à croire que les médias incendiaires révéleront au public, leur incompétence et de n'avoir été qu'une bande de scribouillards ignorants, n'obéissants qu'à une espèce de clown qui s'est emparé de la couronne avec l'aide de sa bande, lui même un caniche de Washington à qui ce crétin voulait prouver qu'il était digne de faire partie de leur cercle. 

Sacré J.F.K tu ne changeras jamais !. Attends le film qui sortira bientôt sur les écran, tu auras un petit aperçu de cette vérité qui vous fait tant peur. Vous vous êtes tous fait berner en Libye, comme en Syrie. Quant on signe un contrat de confidentialité avec des salops, nous pouvons être certains qu'il y aura récidive. Jamais deux sans trois. Washington, nous concocte encore un tour de magie.

C'est bien de vouloir faire des efforts, après tout, il n'est jamais trop tard pour revoir sa copie, malgré le mal qui a été fait.J'avais voté pour Martine Aubry et je ne crois pas qu'elle aurait trempé dans cette mélasse onusienne. Mais bon, le mal est irréparable, des milliers de vies ont été broyées, et continue de l'être, car personne ne semble stopper la folie de Hollande. Donc, c'est bien d'aller faire son méa culpa en Syrie, et de reconnaître timidement que Bachar avait raison, mais il aurait mieux fallu se réveiller plutôt et se rendre sur le terrain, pour regarder la vérité en face et, s'élever contre toutes ces horreurs, au lieu de s'en nourrir et de gaver les pauvres gens.

Notre nation a besoin d'un grand ménage et, je ne vois que le Général Tauzin pour ce travail.