CATEGORIES

jeudi 29 décembre 2016

LE MOUVEMENT JUIF HABAD FAIT LA FÊTE AVEC LES BAHREINIS TOUT EN PRÔNANT LA DÉCAPITATION DES ARABES ET LA DESTRUCTION DE LA MOSQUÉE AL-AQSA



Tel Aviv, en quête d'amis visiblement arabes, affiche ainsi ouvertement sa liaison dangereuse avec l'Arabie Saoudite et le Barheïn, mais aussi toute son ambiguïté.
Les activistes des Droits de l'Homme Bahreïnis ont condamné toute normalisation de relations entre les régimes israélien et Bahreïni.
Les activistes ont vertement critiqué cette liaison suspect avec les rabbins juifs extrémistes du Mouvement Habad et ils ont exigé des explications.
Le régime israélien a donné des explications, en disant que les membres de la délégation juive qui dansaient, buvaient avec des Bahreïnis, c'était juste pour célébraient la fête juive de Hanouka. La TV israélienne révélant que cet ''amitié'' avait également stupéfiés des Israéliens qui n'ont pas compris quel était le but de cette soudaine ''amitié''.

Pourquoi tant de stupéfaction, et de colère ?
Le mouvement Habad, est un mouvement juif anti-arabes, le plus extrémiste, le plus raciste, et le plus fanatique qui puisse exister. Semblables aux nazis, ils prônent la décapitation des Arabes et la destruction de la mosquée d'al-Aqsa, afin de reconstruire un temple juif. Actuellement, ils ne cessent de creuser, sous prétexte de fouilles, afin de créer l'effondrement de la Mosquée et, des habitations de proximité déjà sur le point de s'effondrer poussant des Palestiniens à quitter leurs logements ancestraux.
C'est malin, c'est vicieux, mais c'est illégale.
Le siège de ces barbouzes en kippa, se trouve à New York.
Si les activistes s'interrogent sur leurs intentions véritables, ils ont réaffirmé leur soutien aux Palestiniens, et à leur cause. Il n'en reste pas moins que leur visite en terre arabe à de quoi inquiéter. Le mot ''chaos'' vient désormais, très vite à l'esprit des plus optimistes.