CATEGORIES

mardi 20 décembre 2016

L' ATTENTAT DE BERLIN, SEMBLABLE A CELUI DE NICE. OU EST PASSE LE VÉRITABLE AUTEUR ET QUI EST LE COMMANDITAIRE ?


Suite au drame survenu dans la soirée du 19 Décembre à Berlin, qui a coûté la vie à 12 personnes, je m'interroge et je ne peux qu'y voir une reproduction de celui de Nice. Le scénario est similaire - période de fête, un camion qui fonce sur la foule, un auteur qui s'enfuit, un autre qui fait diversion - nul besoin de se torturer les neurones. D'ailleurs, les terroristes ont l'art de reproduire les mêmes scénarios. Cette méthode est largement éprouvé en Irak. Elle n'a donc rien d' inédite, elle est juste exportée en Europe. 

En Juillet, j'avais dit que cela se reproduirait avant la fin de l'année à Berlin ou à Bruxelles. Le prochain sera à Bruxelles. Puis, à Paris. Cela s'appelle la terreur alternée. Les trois protagonistes du chaos, vont avoir à tour de rôle leurs petites frayeurs. Quoi qu'ils ne sont plus seuls, Ankara a rejoint les souffre-douleurs de Daech.

Il est aussi curieux de découvrir que leurs agents de renseignements, ces soit disant supers ''chiens de chasse'' n'est visiblement plus leur flaire d'antan. Ceci pour dire que le suspect potentiel est un jeune Pakistanais de 23 ans, connu des services de police pour des délits mineurs. Par ailleurs, était-il tout seul ? Ne faisait-il pas diversion ? A Nice, il était bien deux, dont un a curieusement disparu !

Dame Merkel s’est dite, une fois de plus, ''choquée et effrayée'', mais elle a promis une sévère fessée pour l’auteur du drame. Enfin, si jamais ils le retrouvent un jour ! Au faite, a-t-on retrouvé une pièce d'identité ? Ah, oui, c'est vrai, seuls les morts oublient leur identité bien en vue !
Que pense-t-elle de l'Arabie saoudite comme commanditaire ?  Il me semble bien placé et, c'est un candidat qui maîtrise parfaitement le sujet.
Je dis cela, parce qu'en ce moment Paris ''vole'' vers Ryad. Est-ce pour parlementer ou boire du thé ?

L’expert interne du SPD (Parti social-démocrate allemand) Wolfgang Bosbach compare les terroristes d’aujourd’hui avec les membres de la Fraction armée rouge (RPA), un mouvement de guérilla urbaine radicale opérant en Allemagne de l'Ouest de 1968 à 1998. Si l'on comprends bien sa philosophie :

''Nous devons nous préparer pour une lutte dure et prolongée. À ces fins, il est indispensable que notre société fasse tout pour assurer davantage la sécurité en Allemagne, tout en essayant de préserver notre mode de vie. Nous ne pouvons pas nous isoler, ni nous emmurer en réponse à chaque attaque. Nous ne devons pas renoncer à notre vie libre et heureuse, ce que cherchent d'ailleurs à nous faire faire les terroristes ''.

Les mots idylliques '' vie libre et heureuse '', nous laisse à penser, qu'ils sont encore dans une espèce d'angélisme qui est tout de même inquiétant.