CATEGORIES

lundi 26 décembre 2016

ISRAËL, L'USURPATRICE DEVIENT LA BÊTE NOIRE DES PAYS QUI EN ONT MARRE DE SES VIOLATIONS ILLÉGALES


Après l’adoption historique d’une résolution par l’UNESCO, rejetant tous les liens qui uniraient "le peuple juif au mont du Temple", basée sur des documents historiques et non sur des allégations, qui a condamné Tel Aviv, pour des actions entreprises illégalement sur les sites mettant en danger la sauvegarde du patrimoine culturel de la Palestine, voilà un violant coup de bâton asséné aux sionistes qui ont vraiment une tête de turc !

Il y a quelque temps, Netanyahou, inconscient du ridicule de sa demande, a mené une tournée en Afrique. Il croyait pouvoir monnayer le soutien "noir" à sa cause ...colonialiste. Démarche surprenante pour un raciste notoire qui maltraite les juifs Éthiopiens à qui, il ne reconnaît aucun droit !
Le refus du Sénégal de soutenir Israël – lors du vote contre la colonisation - a une nouvelle fois prouvé à l'inculte Netanyahu qu'il avait encore tout faux.

Il faut dire que demander à des pays africains qui ont souffert de la colonisation de le soutenir, alors qu'il est lui même un colonisateur aux couleurs nazis, ne manque pas de cynisme.
Pourtant, ce Premier ministre, certain d'être dans son bon droit, croyait avoir acquis à sa cause le continent noir tout entier. Se félicitant, hypocrite de " l'excellence " des relations entre Israël et le Sénégal. Netanyahou mettant ainsi la charrue avant les bœufs, était convaincu que tout s'achète et tout se vend. Selon monsieur le premier ministre, qui adore se mentir à lui même, et se convaincre qu'il est la lumière du monde, considérait que "Beaucoup de pays ne considèrent plus Israël, comme leur ennemi." Et bien visiblement, c'est encore raté ! 

Or, le vote de l'ONU, lui a démontré les limites de sa vision du futur. Pas de colonisation, c'est compris !
En réponse, Tel Aviv qui fulmine, a rappelé immédiatement ses ambassadeurs au Sénégal et en Nouvelle Zélande.
Toujours en colère, Tel-Aviv a également convoqué les ambassadeurs sénégalais et néo-zélandais en poste en Palestine pour leur demander des explications sur ce crime de lèse majesté. Probablement, pour les avoir soudoyer, et donc, effectivement, le minimum, c'est avoir quelques petites explications sur cette soudaine cabale.

Après un report du vote, demandé par l’Egypte, la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela, ont de nouveau soumis le texte au Conseil de sécurité réclamant le vote sur la fin de la colonisation israélienne.
Le Conseil de sécurité a voté le 23 Décembre, pour l’arrêt ''immédiat'' de la colonisation en Cisjordanie. Une décision ferme sans précédent.
Netanyahu gonflé et cynique, a rejeté le vote, le qualifiant de ''honteux'', quant à l’abstention de Washington de ''complicité en coulisses''. Pour contrer cette résolution Tel Aviv compte désormais sur Donald Trump, et les sionistes alliés au sein du congrès US, pour obtenir gain de cause et ainsi prouver aux occidentaux qui est le ''maître '' !

Côté républicain, Paul Ryan a qualifié cette décision comme étant ''complètement honteuse '' qui porterait un ''coup à la paix''. Leurs sempiternelles menaces et leurs accusations abjectes méritent que bien une bonne raclée.
Netanyahu, pour qui la vérité est une option embarrassante et peu utile, disait à qui voulait l'entendre : "Nous nous adressons à tous ces pays en disant : nous sommes prêts à rencontrer Mahmoud Abbas où qu’il soit, mais lui, il est contre cette rencontre". C'est donc, de la faute à la partie adverse !

Il a par ailleurs précisé que le régime israélien, à la différence de Mahmoud Abbas, a toujours recherché la paix et la réconciliation et il n’a nullement cherché à rendre les choses complexes. Je sais, il est très difficile de passer des paroles aux actes. Cela demande quelques compétences !
Cela fait 70 ans, qu'ils nous font le coup de la paix, on ne peut donc que leur rire au nez. Quant on veut signer la paix, on commence par éviter de martyriser son prochain.

Le comportement de Danny Danon ne manque pas non plus de piment, nous révèlant un gouvernement autoritaire, dominateur, et déconnecté de la réalité, convaincu que la Palestine leur appartient de droit. Pour eux, l'occupant, c'est clair, ce sont les Palestiniens !.
''Qui vous a donné le droit de vote ? Israël poursuivra ses constructions à Jérusalem, tout comme la Russie à Moscou, la Grande-Bretagne à Londres et la France à Paris !''
C’est en ces termes qu’a réagi l’ambassadeur israélien auprès de l’ONU, rouge de colère, de voir que les pays ont décidé de mettre un terme à leur autoritarisme.

NETANYAHOU CONVOQUE LES AMBASSADEURS
Le 24 Décembre, Netanyahou, en guise de cadeau de noël, leur a annoncé des mesures punitives, notamment financières.
Et pour cela, Tel Aviv a convoqué 10 ambassadeurs afin de leur faire part de son mécontentement et de son désaccord absolu, dont celui des Etats-Unis en Israël, mais aussi la France et la Grande-Bretagne, suite à l’adoption à l’ONU. Le langage utilisé à l’encontre de l’ambassadeur américain a été des plus virulents au cours de sa rencontre avec les sionistes-israéliens. Pour Netanyahou, le responsable de cette haine révélée, c'est Obama qui lui a retourné le compliment !
Tel Aviv compte bien se faire obéir et, pour cela, il les a menacer de leurs couper les vivres. Fini les cadeaux financiers ! Une menace cynique lorsque l'on sait les milliards, qu'ils n'ont cessé d'exiger depuis 1945. Menace qui ne peut que faire sourire l'ONU.

QUOI JOUE OBAMA ?
On ne peut que se féliciter de cette décision tardive. Ce qui nous pose également question. Comment se fait-il que cette décision s'impose, juste après la victoire d'Alep ?
Pourquoi Obama, affiche sa neutralité au lieu d'y mettre son veto ? Une manière de nous dire, advienne que pourra, trp c'est trop, désormais, qu'ils se démerdent !
Alors que par ailleurs, Obama se venge sur l'Iran, la Syrie et la Russie en leur imposant moult sanctions soutenu par l'UE, pour avoir perdu la bataille d'Alep et, plusieurs milliards de dollars. Tout en continuant de livrer et de payer les terroristes. Ce choix, n'est-il pas une manière de parsemer la route de Trump de clous, pour s'être vanté d'unifier le pays ?

Ne suffirait-il pas de virer le gouvernement aussi imbuvable qu'indigeste et, de renouveler équitablement le gouvernement ?. 
Au lieu que nous assistons à scénario bidon entre pro et anti-colonisation chacun affirmant œuvrer pour la paix et ceci depuis des décennies. Et pendant ce temps là, deux peuples souffrent d'une situation qui continuera à s'envenimer inévitablement et qui pourrait bien s'achever par une guerre civile et dans le sang !

Barack Obama, a signé le budget de la Défense 2017, marqué par une aide financière allouée aux terroristes en Syrie. Le texte prévoit aussi la livraison de missiles antiaériens aux terroristes en Syrie, alors que Donald Trump a affirmé vouloir régler la crise syrienne en coordination avec Vladimir Poutine. 

Les mercenaires ont toujours été salariés par Washington. Mais la décision d'Obama de continuer à soutenir leurs mercenaires a pour but de compliquer la tâche de Trump et donc, de l'empêcher de gouverner ou du moins de l'obliger à jeter l'éponge. Alors qu'il veut réduire le budget défense, de moitié pour lancer des travaux de reconstruction dans le pays. Le comportement d'Obama est aussi incohérent que déstabilisant.

DES COLONS OU UN BOUCLIER HUMAIN ?
Cette résolution est avant tout d'ordre morale. Elle révèle un ras le bol du comportement instable et indigeste de Tel Aviv qui fait régner la terreur en utilisant en sourdine, le chantage à la Shoah, en continuant son pillage de la Palestine et en soutenant le terrorisme. L'ONU a décidé de se désolidariser de Tel Aviv et, donc de toute responsabilité en ce qui concerne son hypothétique futur.

Il faut aussi ne pas perdre de vue que si Netanyahou persiste à vouloir imposer sa loi, il met en danger les colons qui prendront le risque de s'installer en Cisjordanie. La question que l'on est en droit de se poser, est-ce-que Netanyahou ne se sert pas des colons comme bouclier humains lorsque l'on observe ses constructions qui ressemblent à des urnes empilées ?

Le Hezbollah ne supportera pas plus longtemps de voir ces violations perdurer en toute impunité et, l'ONU a été prévenue, ce qui expliquerait cette résolution. Les terroristes ont été repoussés à la frontière palestinienne non par hasard. Par ailleurs, Israël est cernée par l'Egypte, la Syrie, le Liban, la Syrie et ses alliés sur terre comme sur mer, et par le Hamas. Vu sous cet angle, Tel Aviv est une jolie cible, pour un nouvel holocauste.

Si à cela on ajoute, le meurtre de l'ingénieur Tunisien par le Mossad, mais aussi celui de l'Ambassadeur Russe, celui également du Haut fonctionnaire de l'OTAN qui travaillait sur un dossier brûlant lié au terrorisme et au blanchiment d'argent, sans oublier les manoeuvres d'Obama pour pousser la Russie à entrer en guerre, les attentats commandités, le chaos au Yémen, en Syrie, et en Irak, le moins que l'on puisse dire, c'est que 2017 ne s'annonce pas sous les meilleurs hospices.

TEL AVIV DÉFIT L'ONU ET MULTIPLIERA SES VIOLATIONS
Alors que Tel Aviv a autorisé la construction illégale de 1500 logements en 2016, le gouvernement compte délivrer autant de permis de construire illégaux en 2017 en réaction au vote par l'ONU.Pour eux pas question qu'une instance qu'elle qu'elle soit leur dicte leurs conditions.
Après la dégradation des relations israélo-américaines sous Obama, l'élection de  Trump qui se comporte davantage comme un homme d'affaire - qui aurait certainement des investissements à défendre à Sion – et non comme un Président qui se doit d'être objectif, a également condamné la décision de l'ONU. Ce qui donne des ailes au gouvernement israélien usurpateur. Ce qui est bien sûr, dangereux. Le nombre total de constructions qui pourraient être autorisées pourrait s'élever à plus de 5000 logements.


QUAND DES SIONISTES FRANÇAIS VOLENT AU SECOURS DE LA PLUS GRANDE DÉMOCRATIE DU MONDE
Tel Aviv a convoqué 10 ambassadeurs afin de leur faire part de son désaccord absolu, dont bien sûr à Hollande qui se doit de rendre des comptes;
Le messager du Crif, l'histrion Christian Estrosi, à la solde d’Israël, vient d’annoncer son départ pour Tel Aviv, aux frais de la France, pour soutenir Caliméro-Netanyahou et, sa politique illégale de colonisation, suite à la dangereuse résolution de l’ONU, l'exhortant à cesser toute colonisation immédiatement.

N'en doutons pas une seconde, pour le sioniste Estrosi, cette dangereuse décision onusienne est une attaque injuste, ignoble, inqualifiable et scandaleuse, face à la seule démocratie qui exciterait au Proche-Orient. En vérité, ils crèvent tous de peur de voir leur jeu d'influence se détériorer et leur tête mise à prix pour escroquerie internationale, meurtres, attentats, vols, pillages et génocide.

Comme le disait si bien le duo Ciotti-Estrosi ''il faut arrêter avec le monde des bisounours'', ils ne croient pas si bien dire, c'est justement la réponse de l'ONU. Ce sont, à juste titre, les sionistes qui voudraient nous convaincre qu'une dictature, est en fait une démocratie qui n'a qu'un seul but, protéger les peuples et, pour cela, il n'y a rien de tel que d'instaurer un état d'urgence permanent à l'image de celui de Tel Aviv, afin de persécuter les citoyens, et, de placer l'humanité, sous haute surveillance pour la protéger uniquement contre...elle même.

Christian Estrosi, qui semble avoir le vent en poupe, s'apprêterait également à faire des révélations fracassantes concernant d'éventuelles failles dans le dispositif de sécurité déployé à Nice le 14 juillet 2016. C'est du moins, ce qu'il laisse entendre, à quelques jours de la sortie de son livre ''Il faudra tout changer'', qui paraîtra prochainement et qui devrait retenir toute notre attention. La guerre entre sionistes serait-elle en passe de voir le jour ? Estrosi nous promet que ''Ça va faire mal à Bernard Cazeneuve !''

CHRÉTIENS, JUIFS, ATHÉES, ET MUSULMANS UNIS POUR UNE MÊME CAUSE
Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir compris que l'on est environné de salopards déguisés en Bisounours, afin de nous faire croire que Tel Aviv est non seulement une ''démocratie'' exemplaire, mais un exemple à suivre. Soyons réalistes, ils ont cessé de faire illusion et, de prendre les peuples pour des cons, juste bons à plumer.
Face à leur autoritarisme qui perdure depuis 70 ans, et après avoir tout essayé, pour diviser les peuples - chrétiens et musulmans – afin de déclencher un nouveau chaos pour le bien d’Israël, il risque fort d'être à nouveau stigmatisé, non sans raison. Mais cette fois-ci, ils auront pour ennemi les chrétiens, les musulmans et les Israéliens anti-sionistes, unis face à l'entité sioniste-salafiste, qui se réjouissent de cette décision de l'ONU. Oui, le monde se divisera, mais pas, comme ils l'avaient imaginé.

NETANYAHU DÉGAGE !
Attention Tel Aviv, au réveille brutale des nations qui peuvent aussi imposer ses sanctions en mettant un terme à ses virements financiers qui perdurent depuis 70 ans.
Le ton est visiblement donné, avec les incendies et, les dernières explosions à Haïfa... Cela ne fait que commencer.
Qui a semé le vent, récoltera la tempête en 2017.

Nous devons exiger que Netanyahou abandonne le pouvoir avec toute sa clique et, laissent aux Palestiniens, qu'ils soient musulmans ou juifs pratiquant ou athées, la chance de panser leurs blessures, d'oublier le passé et, de vivre en paix en riant d'eux-mêmes comme aux temps anciens, tout en apprenant à séparer le grain de l'ivraie, la religion de l'Etat. C'est cela... la démocratie !