CATEGORIES

dimanche 27 novembre 2016

LA GAUCHE CAVIAR TREMBLE DEVANT LES FRANÇAIS QUI SE RASSEMBLENT SOUS L'ÉTENDARD DE FILLON


Face à François Fillon, qui rassemble les Français sous sa bannière, François Hollande commence à se réveiller et sort timidement de son silence sur ses intentions pour 2017. Mais Valls n’a pas l’intention de lui laisser le champs libre. Il a laissé entendre qu’il n’excluait pas de faire partie des candidats à la primaire socialiste en espérant qu'il fera mieux que François Fillon va marquer plus de 70% des voix.

Car il s’inquiète pour l’avenir des socialos, face à la montée en force de la droite conservatrice. Cet idée que la droite reprenne le pouvoir et durcisse le ton est insupportable au sioniste Valls ''Face au désarroi, au doute, à la déception, et à l’idée que la gauche n’a aucune chance, je veux casser cette mécanique qui nous conduirait à la défaite''. Il va devoir faire fort et vu son passif pro-Israël, ce n'est pas gagné. Alors que l'on annonce déjà François Fillon au second tour face à Marine en Mai 2017 Valls surenchéri '' Nous pouvons être pulvérisés au soir du premier tour ! '', s’inquiète-t-il, affirmant que ''la gauche peut mourir''. Entendons, la Gauche sioniste !

Sauf que l’équation de Valls n’est pas simple : comment ''rassembler'' un camp disloqué, en débutant par une trahison envers le maître ? Alors que tout le monde les dit en pleine ''guerre froide'' depuis plusieurs semaines, Manuel Valls minimise ses griefs contre François Hollande, en prétendant '' J’ai des rapports de respect, d’amitié, et de loyauté avec le président. Mais la loyauté n’exclut pas la franchise. Force est de constater qu’au cours de ces dernières semaines, le contexte a changé. La parution du livre de confidences a créé un profond désarroi à gauche. Comme chef de la majorité, ma responsabilité est donc de tenir compte de ce climat''. Ça, c’est pour la version officielle !. En vérité, Valls est beaucoup plus virulent à l’égard de son président.

Dans le duel sans merci qui se déroule entre Hollande et Valls, François Hollande a , également appelé au rassemblement depuis Madagascar où il assiste au 16e sommet de la Francophonie, où il a dit '' Nous devons montrer ce qu'est la France partout, comment nous devons nous rassembler, quelles que soient les circonstances, quelles que soient les échéances, quelles que soient les épreuves, quels que soient les choix que nous aurons à faire. Nous rassembler, c'est l'essentiel !''. Pour le reste on verra après ! . D'ailleurs, il s'est ensuite refusé à tout autre commentaire politique. Pour seule réponse, il a révélé ''Je lis toute la presse, j'entends, je vois ! '' . Il entends quoi, il voit quoi ? On ne s'est pas ! Il s'est borné à ne pas en dire davantage, écartant toute question, sur sa candidature pour 2017, via la primaire de la gauche ou pas. En fait, je crois qu'il n'en sait rien lui même.
Le bon François a tout de même reçu le soutien appuyé de Najat Vallaud-Belkacem dont, il louait dans le ''livre confidences'', la langue de bois. Autant dire l'inutilité !

Elle a d'ailleurs, continué sur sa lancée en jugant béatement que Hollande et Valls partageaient "le même bilan, les mêmes valeurs.Je crois que l'un ne se présentera pas contre l'autre. Ce n'est pas raisonnable, ce n'est pas envisageable !". Pauvre Najat qui rêve encore debout !

Selon son jugement aveugle et naïf, François Hollande a été "à la hauteur pour gouverner un pays fragilisé par un gouvernement de droite,et dans le contexte des attentats djihadistes. Avant de mettre les points sur les "i" : Je considère que et François Hollande et Manuel Valls sont des hommes d'État. Je considère aujourd'hui que c'est François Hollande qui a légitimité de se présenter, qu'il a un bon bilan. Mais c'est à lui d'en décider". Tant de fidélité, c'est tout de même pathétique !

Quant à la tentation de Brutus de trahir César,pour Najat c'est impossible : "Je retiens de l'action et des propos de Manuel Valls depuis des mois et des mois une solidité, et une loyauté et une fidélité qui ne s'est jamais démentie. Dans l'absolu, c'est une bonne chose d'avoir un Premier ministre qui porte suffisamment haut les valeurs de la social-démocratie pour se tenir prêt le cas échéant, si le président de la République n'y allait pas. Je reste sur cette idée-là que le président de la République et le Premier ministre trouveront un terrain d'entente et que si le président de la République n'y va pas, alors le Premier ministre serait en situation pour y aller". Bon Najat, tu aurais pu dire la même chose en moins de phrases !
Par ailleurs, elle est convaincue que son patron sera bel et bien à la primaire, même si cela ne l'enchantait guère ''Pour une raison simple : avec un président sortant, il me paraissait naturel de continuer avec ce président sortant. Maintenant la primaire a été décidée, annoncée, en cours d'organisation, donc non, on ne va pas y renoncer.Il ne cherche pas à s'y soustraire" : a-t-elle enfin dit en un maximum de mots !.

La primaire de Gauche aura l'avantage de nous amuser. On va pouvoir y voir tous les sionistes, les atlantistes, les salafistes, LGBT et les bobos parisiens. Avec un peu de chance les saoudiens et les qataris ainsi que Dassault, sénateur marchand d'armes, entre autres et ses semblables. Et pourquoi pas Al Nosra et les Casques blancs pour mettre un peu d'ambiance !
A gauche avec ou sans caviar, face à Fillon, ils vont devoir s'accrocher à la limite du désespoir car nous ne lâcherons pas notre champion incorruptible, enfin sorti de l'ombre, pour qui le mot PAIX et RESPECT ne sont pas de vains mots. Nous ne voulons plus de gouvernement où ce sont des sionistes qui viennent faire la loi. A travers leur porte parole Pierre Berger, ils ont sans aucun doute, bien reçu le message. Mais ils n'en sont pas moins dangereux. Ils vont attaquer sur tous les fronts. Tous les chrétiens, les juifs et musulmans laïcs vont devoir s'unir pour faire front aux sionistes qui vont tout essayer pour garder le pouvoir et continuer à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.