CATEGORIES

jeudi 24 novembre 2016

DIMANCHE, JE VOTE FILLON . JE REFUSE QUE MON PAYS DEVIENNE SALAFISTE. JE REFUSE QUE SOIT ELU UN HOMME QUI VEUT PROFITER D’ÊTRE ÉLU POUR NOUS IMPOSER DES MOSQUÉES SALAFISTES



Méfiante, je ne voulais pas voter pour un des candidats de droite, entre blanc bonnet et bonnet blanc. Les favoris ne m'inspirant pas. Mais là, je suis obligée de voter pour monsieur austérité, François Fillon le thatcherien. Il me faut me joindre à mes amis, pour évincer Juppé le ''bienheureux'' pour ses affinités avec la secte des Frères musulmans. Des liens dont il se défend effrontément. Quant on ment, alors que la vérité s'affiche depuis plus de deux ans sur le Net et dans des bouquins, cela ne présage rien de bon !. Le changement commence par virer les andouilles.

Pour sauver notre pays et le peuple Français toutes origines confondues, des griffes de cette secte nazi, nous devons tous réagir et vite avant qu'il soit trop tard ! Toutes les femmes franco-musulmanes-laïcs seront les premières victimes. Le ''laminage'' a déjà commencé ! Et il se voit partout : viande halal, voile, niqab, mosquée, … Les musulmans de France n'en veulent pas ! Les chrétiens n'en veulent pas ! Les juifs n'en veulent pas ! Mais les atlantistes-sionistes OUI !

Alain Juppé, tout d’abord, qui, naguère, relativisait le port du voile islamique dans l’espace public en déclarant : ''Quand ma maman allait à la messe, elle portait un foulard !'' . Ok, Juppé relativise en se projetant 60 ans en arrière !. Il y a encore 60 ans, les femmes restaient aussi au foyer pour torcher leurs mouflets. Elles n'avaient pas non plus le droit de voter ni à la parole. Elles n'avaient pas le droit d'avoir un carnet de chèque ni de les signer et, la mini jupe était un scandale. Et je ne parle pas de la violence sur les femmes et les enfants. Vu comme ça, on comprends que Ali Juppé ait un penchant pour la secte musulmane made in Egypte. Nostalgie de l'Homme machiste.

François Fillon souhaite des policiers municipaux armés qui, sous le contrôle des officiers de police judiciaire, pourront vérifier les identités et dresser des procès-verbaux dans d'autres domaines que la seule circulation routière au contraire de Juppé qui veut en faire le moins possible.

Alain Juppé est surnommé '' Ali Juppé'' par les Bordelais pour ses liens avec les salafistes et les Frères musulmans et UOIF, secte notoire islamique aux odeurs nazis. Ce lien est-il vrai ? Faux, dit Juppé, et la presse mainstream qui le soutient. NON !, répondent des amis Bordelais et des membres de ma famille. Mais surtout Mohamed Louizi - qui a dénoncé une réalité dans un bouquin récent intitulé Pourquoi j'ai quitté les frères musulmans - un ex-Frère musulman, et ancien soutien – de Juppé qui prétend que ces affirmations ne sont que du bashing. Mais il n'y a pas de fumée sans feu, contrairement aux affirmations de Juppé.

Justement, si on en parlait de cette fumée ! Alain Juppé est-il ''le bouclier de l'islam rigoriste'' ? OUI ! Est-il complice des salafistes ? OUI ! Où alors ce brave vieux monsieur est d'une naïveté déconcertante !. Le FN ment-il ? NON !!!.

Cette secte agit sous false flag en pratiquant la taqiya ou si vous préférez en se faisant passer pour ce qu'il n'est pas.Le but mettre le peuple devant le fait accompli afin ensuite de d'instaurer le califat sur nos terres. Leur méthode vicieuse et sulfureuse, est de s'infiltrer partout en monnayant leurs voix et leurs services en souriant et en nous faisant un tas de salamalec. Puis, peu à peu en transformant la société et en falsifiant l'Islam laïc. Je dis ''islam laïc'', une manière d'être claire, et de rappeler la division entre la religion et l'Etat et de le dissocier de l'Islam devenu ambiguë.

Et quoi qu'il en dise, cette soit disant ''odieuse campagne de la fachosphère'' vient avant tout des Bordelais qui ont aussi dévoilé une vérité sur le Net depuis plusieurs mois, afin que tout le monde sache la vérité.

LA MOSQUÉE A BORDEAUX EST UNE RÉALITÉ
Depuis plusieurs années, des maires français de droite comme de gauche financent en toute illégalité et en toute impunité des mosquées sans se soucier de savoir qui fait quoi. La loi de 1905, séparant les Eglises de l’Etat est pourtant claire et formelle: '' La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne finance aucun culte ''. C'est bien pour cela, que les républicains ont guillotiné nos ancêtres !

A Bordeaux, le maire Alain JUPPÉ s’était fortement engagé depuis une dizaine d’années à financer la construction grandiose de sa mosquée, sur un terrain de 7 000 m2, avec 12 000 m2 de surface pour environ 4000 personnes, grâce à la modique somme de quelques 24 millions d’euros, versés sans qu’ils le sachent par les contribuables français. Des actions citoyennes de riverains ont pu faire passer le message depuis plusieurs mois et l’UDCC (Union de Défense des Citoyens et Contribuables) s’apprêtait à déposer un recours devant le tribunal administratif. Car quoi qu'ils en disent pour cacher une sinistre vérité, l'Arabie ne finance pas TOUTES LES MOSQUÉES .Mais les maires utilisent ce fabuleux mensonge pour faire payer les citoyens la facture. Et quand vous êtes un pays majoritairement athée ou gnostique, c'est le pompon !

A Bordeaux, ils l'ont surnommé ''Ali Juppé'' ou encore ''l' Imam Ali''. Quant à l'histoire de la mosquée qui ''n'existe pas'' est bel et bien une vérité. Selon Raffarin '' On l’a accusé de complicité avec les musulmans, qu’il construisait une grande mosquée à Bordeaux. Tout ça était faux ! ''
Raffarin ment aussi : Mosquée de Bordeaux : Le Front national a dénoncé Alain Juppé et Vincent Feltesse à Bordeaux : voir le site de la ville. Ce projet a été contrecarré lors des élections municipales de 2014 aux cotés de la liste municipale du Front National. D'où la haine de Juppé face au FN.

Monsieur Juppé pense-t-il être élu Président pour enfin avoir gain de cause ? .

Il faudrait enfin cesser de prendre les gens pour des imbéciles indécrottables !

Une mosquée de 24 millions d'euros sensée être financée par l'Arabie Saoudite, qui a fait couler de l'encre et grincer des dents et serrer les poings.C'est la colère des Bordelais qui ont stoppé cette folie juppeïste.
Donc, Juppé ment effrontément par omission. Par ailleurs, Juppé est complice des salafistes comme des sionistes, des juifs, des chrétiens : c'est sa France à l'identité bienheureuse. Il est pour le mélange des genres ou des contenants et peu importe le contenu, du moment que cela rapporte gros !

Alain Juppé, chantre de "l'identité heureuse", souhaite créer un conseil national des cultes et "conclure un accord entre la République et l'islam de France, sous la forme d'une charte qui comprendra plusieurs volets." Parmi ceux-ci : la formation des imams - ceux qui prônent la violence seront expulsés -, les prêches en français, la transparence des financements des lieux de culte, et la fermeture des mosquées radicales donc salafistes. 
Ali Juppé ignore ce qu'est la taqiya. Ils diront oui à tout devant, mais ils n'en feront qu'à leur tête. Et je ne suis pas certaine que ce ne soit pas de l'enfumage, quant on connait les liens entretenus par Juppé.

D'ailleurs, une binationale ambitieuse et arriviste marocaine, Myriam Salah-Eddine, a rejoint ces derniers jours l’équipe d’Alain Juppé pour lui venir en aide certainement en mobilisant les salafistes du coin. Elle est curieusement aussi impliquée dans le dossier de la grande mosquée. Le maire de Marseille l’a, en effet, nommée au sein du comité de pilotage.
Juppé qui d'ailleurs se rends souvent au Maroc.
Le moins que l'on puisse dire est que cette dame joue les rabatteur à Marseille. Tous les adeptes du salafisme ont voté Juppé.

Cette dame, veut faire la pluie et le beau temps en France et on ne s’étonne donc pas de ses tweets orientés, quand elle partage une photo de corans posés sur les chaises d’une mosquée lors d’une visite de l’équipe d’Obama (équipe qui comportait l’islamiste Dalia Mogahed membre des Frères Musulmans).

Comme François Fillon, il ne souhaite pas interdire le voile à l'Université. Ce qui est une erreur !. Et à la longue on retrouvera le même problème.Jouer au chat et à la souris est dangereux.Ménager la chèvre et le choux pour avoir des voix est une très mauvaise idée !
Mais contrairement à lui, Alain Juppé propose de recourir à des baux emphytéotiques pour la construction de mosquées. Encore plus de mosquées ! Plus d'islam politique. A quand un Imam salafiste au gouvernement ?
Parmi de nombreux analystes, Fillon, on affirme qu'"en France, il y a un problème lié à l'islam". Dans son livre ''Vaincre le totalitarisme islamique'', Fillon affirme aussi qu'il y a une montée de l'intégrisme musulman dans la société française et donc du salafisme. Le problème, c'est que l'on tombe facilement dans l’extrémisme, comme le fait de s'en prendre aux bijoux religieux.

Il souhaite créer "une instance de concertation entre l’Etat et l’Islam en France", qui soit différente du CFCM. Selon lui, cet organisme devra être dirigé par "des théologiens, des hommes et des femmes respectés qui puissent servir d’intermédiaire" ou d'interlocuteurs. Sur le financement du culte, François Fillon souhaite interdire les fonds étrangers et sans recourir à de l’argent public, estimant que "les musulmans sont suffisamment nombreux en France pour financer leur culte". D'autant plus, que des milliers de musulmans non pratiquants ou discrets, se moquent bien d'avoir ou non des mosquées.

Mohamed Louizi dit d'ailleurs à juste titre que ''Bordeaux fait partie des villes pilotes de l'apparition de l'islamisme en France dans les années 80. On a vu se développer en son sein, un islamisme version Frères musulmans qui a commencé petit à petit par coloniser — je pèse mon mot — par coloniser des mosquées de la communauté musulmane, par y développer et diffuser un islamisme qui instrumentalise le culte musulman pour atteindre des visées politiques. Alain Juppé - comme ça peut être quelqu'un d'autre - facilite la tâche aux Frères musulmans pour s'installer, et avoir pas mal de facilités. De l'autre côté, ils renvoient l'ascenseur lors des élections municipales, législatives et nationales. Ils demandent à la communauté musulmane de donner des consignes de vote directes ou indirectes pour voter en faveur de celui qui aide les islamistes à s'installer et à se développer''.


Bref, le coup classique que l'on retrouve dans bien des communes en France '' Je te loge, je te nationalise mais, tu voteras toujours pour moi, si tu ne veux pas que je te pourrisse la vie ! '' Rien est gratuit ! La fraternité a un prix !

Une étrange similitude avec notre cachalot à lunettes Hollande. Tareq Oubrou, l'imam de Bordeaux, a été décoré de la Légion d'honneur par Alain Juppé en 2013 et, conseille régulièrement le maire de Bordeaux sur ce qui est bon surtout pour cette secte. Dont le voile pour les femmes, entre autre. Ce qui explique que Juppé est pour le port du voile en France.

Ce qui explique aussi que Juppé trouve normale que la France continue son alliance avec les Saoudiens qui parrainent les Frères musulmans.

François Fillon souhaite une police renforcée, des policiers municipaux armés qui, sous le contrôle des officiers de police judiciaire, pourront vérifier les identités et dresser des procès-verbaux dans d'autres domaines autre que la circulation routière au contraire de Juppé qui veut en faire le moins possible en prétextant faire des économies.

Mohamed Louizi estime qu'il faut que l'on sache quel type de rapports Juppé maintient avec Tareq Oubrou, les Frères musulmans et l'UOIF ( branche française). Mr. OUBROU Tareq, présenté par les médias et le maire de Bordeaux comme imam modéré toujours souriant, est un affilié des Frères Musulmans et adepte de la charia (loi divine au-dessus des lois humaines de notre pays), on peut s’interroger sur pareille omission.

Ce brave barbu affirme que '' Le Califat est une obligation et la politique est un élément de l’islam. La politique des musulmans n’est pas celle des autres qui est construite sur le mensonge''Si Juppé veut la Présidence, il doit les mettrent dehors, illico presto !

Le coordinateur de la campagne présidentielle de Juppé Hervé Gaymard, un ex-ministre français,est aussi lié à cette mouvance nauséabonde.

Le jeune Amine Elbahi, qui vient de quitter l'équipe de campagne électorale de Juppé en raison de sa proximité avec les imams salafistes et l'OUIF, n'a jamais été pris au sérieux par la plupart des médias français et pour cause. Il faut protéger le chouchou, l'ELU !. Et pourtant Amine Elbahi sait de quoi il parle, pour les avoir vécu de l'intérieur.

L'Imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, lors d'un débat sur France Culture en réponse à la question '' Que faites-vous avec les Frères musulmans, et pourquoi vous les représentez à Bordeaux ? A répondu ''on ne choisit pas sa famille !''. Les électeurs doivent réfléchir avant de choisir les yeux bandés des dirigeants qui font n'importe quoi et reproduiront le même shéma ''sarkollandien''.


Mais Juppé est aussi un ''invité'' du groupe Bidelberg au même titre d'ailleurs que Fillon dénoncés par Philippe De Villiers.

Alain Juppé a été particulièrement critiqué par Nicolas Sarkozy, qui avait pris conscience de certaines réalités et pour une fois, il disait la vérité. Mais aussi par le FN et de nombreux dissidents, en raison de ses "accommodements raisonnables avec les extrémistes". Des attaques relayées aussi par Jean-Frédéric Poisson, l'accusant de "proximité" avec les Frères musulmans. Pour le camp Juppé et donc Raffarin, ces flèches ont eu un impact contre le maire de Bordeaux. Ce qui explique également pourquoi il est nettement devancé par François Fillon au premier tour.


POURQUOI AMINE NE SOUTIENT PLUS JUPPE
Amine Elbahi, roubaisien de 20 ans, tente d’être une voix contre le radicalisme. Il a interpellé le Premier ministre français Manuel Valls lors d’un colloque, s’est élevé contre la venue de l’imam de Brest à Roubaix. Amine sait de quoi il parle, sa sœur est partie en Syrie et a épousé un adepte de Daech. Depuis, il se bat pour dénoncer le salafisme en France.
Article paru sur ''Peuple de France''
Le temps est venu pour moi de réfléchir quant au projet que nous voulons réellement présenter aux Français. Mes valeurs, mes convictions et ma loyauté vis-à-vis de ma famille politique restent intactes.
« Je vous annonce mon départ de l’équipe d’Alain Juppé car je ne me sens plus en adéquation avec ses idées et ses positions. Je reste attaché au candidat pour qui je me suis beaucoup battu mais rester à ses côtés serait renier mes convictions ».
Nous ne pouvons plus affirmer d’un côté combattre le salafisme et de l’autre travailler à leurs côtés, notamment l’UOIF, présidée par Amar Lasfar et dont les dirigeants sont Tareq Obrou ou encore Rachid Abou Houdeyfa et Hassan Iquouissen, qui prône un islam politique incompatible avec les valeurs de la République.
La société française vit une crise identitaire sans précédent. La France ne peut se satisfaire d’une « identité heureuse » à l’heure où la crise profite aux salafistes et permet la radicalisation des esprits.
Malgré leur papier d’identité, leur culture, leur histoire, de nombreux jeunes ne se sentent pas Français. Le repli identitaire va de soi. Qui peut croire que la religion n’a aucune influence dans les quartiers abandonnés de la République ? Les débats imposés par les salafistes prennent en otages les millions de musulmans français et perturbent le débat politique qui doit se tenir.
Les récents événements qui ont frappé notre pays en son cœur doivent nous permettre de nous réunir. La République est défiée. Je crois au combat républicain et à un sursaut citoyen !
Je me laisse le temps de la réflexion pour choisir le candidat qui réunira la plus grande part de mes convictions. Mon choix dépendra du candidat qui :
- Affirmera clairement vouloir éradiquer le salafisme et anéantir les recruteurs de Daech dans nos villes, parce qu’en tant que citoyen engagé contre la radicalisation aux côtés de nombreuses familles et de la Brigade des Mères, nous nous battons pour remettre nos quartiers au cœur de la République.
- Agira aux côtés des forces de l’ordre pour faire revenir l’autorité de l’État et la sécurité des Français.
- Exprimera des propositions concrètes pour réaffirmer l’autorité du professeur et ramener la mixité sociale dans nos écoles.
Je soutiendrai le candidat favorable à une véritable politique de prise en charge et d’accompagnement des familles parce qu’en France, 13000 enfants handicapés se trouvent sans solution éducative, dont mon petit frère.

Amine ELBAHI




DIX RAISONS DE NE PAS VOTER JUPPE OU DIX RAISONS POUR CHOISIR FILLON
Un article qui décrit parfaitement les raisons pour lesquelles il ne faut pas voter Juppé. Il a oublié de citer l'affaire des moines de Tibhirine égorgés en Algérie à cause de cet andouille prétentieux et jaloux.

Nicolas Bonnal : J’énumérerai dix raisons car je n’ai pas la place d’en dénombrer dix mille.
Une chronique décalée de notre cher Dominique Jamet ne m’empêchera pas de dire tout le mal que je pense de Juppé. J’énumérerai dix raisons car je n’ai pas la place d’en dénombrer dix mille.

Je commence par les plus récentes :
- Mondialiste passionné, Juppé est, bien sûr, pour la manière dure avec les Russes, que le gouvernement ''ukrainien'' tente d’exterminer avec l’appui de néofascistes et de déchets de l’OTAN. Il prétend (sans rire) empêcher Poutine ''d’envahir l’Europe''.

- Juppé a fait déclarer la guerre à la Libye et laissé lyncher Kadhafi qui n’avait qu’à partir à temps, a-t-il déclaré de son ton de beauf convaincu. On voit maintenant le résultat de cette guerre libyenne en Italie, en Afrique du Nord et ailleurs.

- Juppé a ensuite fait déclarer la guerre à la Syrie, guerre sale que Hollande et les socialistes ont poursuivie. Les mêmes qui en veulent à l’EI de l’Irak (pour les puits de pétrole) soutiennent les barbares islamistes en Syrie. Le culot éhonté d’Obama est celui de Juppé et rien ne les arrêtera.

- Politicien confessionnel, Juppé a, bien sûr, été condamné à quatorze mois de prison. C’était en 2004 pour la fameuse histoire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Il fut même déclaré inéligible. Si seulement…

- Juppé considérait comme normal de faire refaire son appartement de la rue Jacob à nos frais, pour 1,5 million de nos anciens francs nouveaux.

- Juppé a été chassé par une journaliste catho du journal La Croix, qui le fit divorcer. Il fit nommer son ex-épouse inspectrice pédagogique régionale. Ces manières ne sont ni celles d’un gentilhomme ni celle d’un chrétien.

- Juppé a toujours haï le Front national et émis les plus ubuesques menaces à l’encontre du premier parti de droite et même de France. Son gaullisme de faquin est de l’étoffe dont sont faits les rêves.

- Juppé a augmenté nos impôts de 140 milliards (et non 120) à l’automne 95, démentant toutes les promesses du Chirac (la fracture sociale…), pour nous mettre aux ordres de Bruxelles. À la fin de cette année, la plus terrible grève de notre histoire récente paralysa le pays durant des semaines.

- Deux ans plus tard, il dissolvait pour rien l’Assemblée nationale et perdait idiotement les élections, alors que nous étions à six mois d’une brève reprise économique. Ce surdoué a toujours eu le nez creux (affaire Thomson).

Juppé a dit un jour au Figaro que les clivages dans son ministère étaient plus techniques que politiques. Cet agrégé énarque est, en effet, aussi peu différent que possible des autres agrégés-énarques façon Fabius ou Gaspard qui nous ont mis par terre à partir de Giscard.

S’il est élu en 2017 à 71 ans, les Français pratiquants qui restent, pourront quitter leur pays. Comme les deux millions qui ont quitté la France d’une manière ou d’une autre depuis 1995, année où le calamiteux ''meilleur d’entre nous'' devint Premier ministre de cette sinistre Sixième République.

Nicolas Bonnal
Ecrivain



A VOIR SUR YOUTUBE
Farid Abdelkrim, ancien des Frères Musulmans, et conjointement de l'UOIF :
Voir aussi : Juppé et les islamistes :rumeurs et vérités


Juppé est un immigrationniste et un islamophile convaincu.

QUANT ON A UNE CONSCIENCE, ON NE FAIT PAS N'IMPORTE QUOI ET ON NE CHOISIT PAS N'IMPORTE QUI ! VOTER JUPPE C'EST ACCEPTER DE SE VOILER LA FACE, ET D’ÊTRE UN JOUR FLAGELLES POUR SE RÉVEILLER TROP TARD. TOUS LES SALAFISTES DOIVENT ETRE DÉGAGÉS DE FRANCE.


FRANÇAIS LAÏCS , NOUS DEVONS TOUS FAIRE BARRAGE AUX ISLAMISTES QUE NOUS SOYONS : MUSULMANS, CHRÉTIENS, JUIFS ET TOUS LES AUTRES CROYANTS ET GNOSTIQUES COMME LES ATHEES.