CATEGORIES

samedi 19 novembre 2016

APRES AVOIR FAIT TOMBER LE MUR DE BERLIN, MUNICH CONSTRUIT DES MURS ANTI-MIGRANTS



Les murs deviennent à la mode. Après le mur Maroco-algérien, le mur Palestino-israélien, celui de Calais, voilà que l'Allemagne adopte aussi le concept. Et vu la trouille que leur colle la Russie, ils doivent regretter le mur de Berlin. Quoi que la Russie aussi !
Quoi qu'il en soit, la seule réponse faite aux protestations des riverains, propriétaires de leurs villas et appartements, est la construction d'un mur de 4 mètres de haut qui séparera le centre d'accueil pour migrants des zones résidentielles.

C'est la seule solution de facilité trouvée par les élus locaux.
En quelques mots '' faites pas chier, construisez votre enceinte et foutez nous la paix ! ''. Les migrants ont les a, on les garde, un jour ils peuvent servir !. Il faut les comprendre ces pauvres politiques ; ils ont tout fait pour les attirer dans le piège à con, ce n'est pas pour les remettre à l'eau. Et puis, aujourd'hui, on fait de jolis murs en végétaux.
Une enceinte qui symbolise au moins le ras le bol et l'aggravation de la crise politique dans le pays.

Le prix de l'immobilier n'est déjà plus au beau fixe à cause de la crise économique, de la situation des banques mais en plus, l'afflux massif de réfugiés aggrave la situation et a donc obligatoirement des répercussions sur les prix de l’immobilier dans les quartiers où des migrants sont logés et en particulier s'ils sont africains ou revêtus d'un niqab ou d'une djellaba. Les prix chutent, à cause également, du comportement criminel, du bruit, de la crasse et du désordre. Ceci que ce soit en Allemagne, en France ou ailleurs. Bref tout pour vous dégoûter d'être propriétaires. Bientôt qu'une seule solution, s'offrir un camping-car de manière à fuir la vague d'immigration au grès des saisons.

Nous connaissons le dictons ''Les bonnes clôtures font les bons voisins''. Sauf, qu'à Munich ce dicton ne marche plus. L'on pourrait dire qu'en Allemagne ''un bon mur sépare des mauvais voisins ''.
Désormais, des résidents d’un quartier huppé construisent un mur, pour s'isoler des 160 jeunes hommes réfugiés mais célibataires. De quoi inquiéter les familles.
Par ailleurs, ils redoutent les nuisances qu'ils pourraient bien créer pour occuper leur temps libre (bruit, vols, détérioration,..). Ils sont au courant de ce qui se passe ailleurs et, préfèrent donc anticiper que d'avoir à subir.
Pour les citoyens, le détenteur de la Constitution allemande est le peuple allemand. Et ni les autorités ni le gouvernement allemands ne lui ont demandé s’il voulait ou non recevoir cet afflux massif de réfugiés qui se poursuit toujours. Donc, si maintenant les citoyens essaient de défendre leur terre natale, je pense qu’il faut poser une question au gouvernement allemand : pourquoi cela est-il allé si loin ? Mais ne soyons pas dupes, ils n'ont aucune réponse crédible à nous fournir. Autant dire que leurs réponses sont ''on ne savait pas'' ou encore ''on croyait bien faire '' - ou '' on n'a pas réfléchi que ce serait comme ça ! ''

Mais il y a une chose étrange. En temps normal, ce mur n'aurait jamais été construit et n’aurait pas reçu l’autorisation des autorités munichoises. Les citoyens de Munich sont ils à ce point privés de défense et de protection contre l'envahisseur, dans leur propre pays ?
Pourquoi autoriser la construction d'un mur plus haut que celui de Berlin ? Certains élus pensent que derrière cette autorisation, il y a des intérêts financiers inavouables. Une clôture électrifiée aurait peut-être fait l'affaire !

Quoi qu'il en soit, dans tous les pays où des étrangers arrivent, ils doivent respecter le pays d’accueil, intégrer la culture, la langue et les traditions du pays où se barrer.
La volonté de s’intégrer ou non dépend uniquement des réfugiés et non des autochtones. Si c'est pour nous imposer une nouvelle communauté avec ses règles de jeux, mieux vaut les renvoyer d'où, ils viennent. En ce qui concerne, Munich vers le Maghreb et l'Afrique.

Quoi qu'il en soit, ce mur de la ségrégation, a suscité de nombreuses indignations au sein de la classe politique qui considèrent cette construction comme une ''folie totale'', certains d'entre eux disant avoir une ''une autre vision de l'intégration''. OK ! Mais laquelle ?
Et pourquoi ne les prennent-ils pas chez eux ?

En France, nous connaissons des Espagnoles comme des Maghrébins qui depuis plus de 50 ans n'ont pas appris un mot de Français et vivent en communauté. Alors pour l'intégration, il faudrait que tout le monde revoit sa copie. Mais pour le commerce, il peut y avoir un plus, enfin s'ils déclarent leurs revenus illicites !

En Allemagne, le nombre de crimes engendrés par les migrants Maghrébins est 8 fois plus élevé qu'en temps ordinaire. Et donc, la police a 8 fois plus de boulot sans pour autant être plus nombreux, mieux équipés ni mieux payés.
La criminalité est même plus élevé parmi les réfugiés non accompagnés c'est à dire les mineurs. Ils traverse l'Europe, pour se faire tuer en Allemagne. Sympa l'intégration. Faut-il leur permettre d'assassiner et de violer les autochtones ou encore de s'entre-tuer entre eux, pour qu'ils s’intègrent ? Y-a-t-il un plafond de fixer ?

Les réfugiés ont provoqué cette réaction des Allemands par leur comportement illicite au cours des 18 derniers mois.Plus d'1, 5 million de migrants illégaux sont entrés en Allemagne depuis 2015, posant un défi sans précédent au gouvernement Merkel et déclenchant de très vives crispations, un ras le bol général, tout en se demandant quand ce cirque va enfin cesser, et quand nos politiques vont également cesser de semer le chaos à l'étranger. Par ailleurs que font les Maghrébins en Allemagne ? Comment se fait-il qu'ils ne les renvoient pas au Maroc ou en Tunisie ? La question que l'on peut se poser, c'est combien de mur vont-ils encore créer ?. Qui a derrière cette invasion si ce n'est ce vieux mafieux de Soros qui offre des portables et le voyage à bon nombre d'entre-eux ?

En France à Rennes, les migrants illégaux ont des exigences !, alors qu'approche l'hiver, 160 migrants africains, Tibétains, Mongols, Albanais et Kosovars – il y a la guerre en Mongolie, et en Albanie comme au Kosovo ?.
Le Kosovo où justement s’entraînent des centaines de djihadistes au nez et à la barbe de l'UE ou avec leur complicité ? Et je ne parle pas de l'Albanie, le fief des mafieux. Voilà où nous en sommes aussi. Le comble, c'est que les Syriens ont les compte sur les doigts d'une main, préférant mourir dans leur pays sous les bombes des occidentaux ou de faim à cause des mêmes andouilles. Nos élus ont-ils été tous envoûtés ou maraboutés ?!