CATEGORIES

mardi 18 octobre 2016

QUANT ISRAËL S'APPELLE CALIMERO POUR VIVRE LES RAPPELS A L'ORDRE TRÈS MAL


Israël, nous fait sa petite crise d'urticaire saisonnière. Elle boude l’Unesco, suite à l’approbation d’un texte qui "nie" le lien entre le peuple juif et Jérusalem. Entre les vrais juif et les sionistes usurpateurs. Nouvel épisode de la cohabitation délicate entre populations Palestinienne juive, sioniste et musulmane.
Netanyahu a qualifié le texte onusien de ''révisionniste parce que cela équivaudrait à nier le lien de la Chine avec la grande muraille et de l’Egypte avec les pyramides''. Sauf qu'en Chine, les chinois y vivent depuis qu'ils ont construit la muraille de chine, idem pour l'Egypte. Il compare l'incomparable. Les sionistes par contre, ne viennent pas de Palestine mais d'Allemagne et de l'Est, d'Angleterre et de Russie et, un peu du Maghreb quoi que ceux-là sont peut-être plus légitimes. C'est vrai, ils sont tout de même un peu plus sémite !

Tel Aviv vexé a suspendu sa collaboration avec l’Unesco. Le gouvernement coloniale n’a pas apprécié qu’une résolution approuvée par une commission de l'ONU - pour l’éducation, la science et la culture – continue de nier, selon ses critères, le lien historique entre le peuple juif d'origine, les sionistes et donc Jérusalem.

Israël est présenté comme puissance d'occupation dans ce texte dont l’adoption effective par le comité exécutif de l’organisation est prévue le 18 Octobre.
Le projet de résolution, soumis par 7 pays arabes, entend œuvrer à "la sauvegarde du patrimoine culturel de la Palestine et du caractère distinctif de Jérusalem-Est". En filigrane de cet intitulé apparaît la situation particulière de la partie arabe de la Ville sainte, occupée par Israël depuis 1967 et annexée depuis.

''L’ennemi intérieur''. C’est ainsi que les sionistes qualifient l’organisation israélienne de défense des Droits de l’Homme B’Tselem et le mouvement ''La paix maintenant'', après que leurs responsables ont accepté de témoigner devant le Conseil de sécurité de l'ONU.
Pour les sionistes américains ''Israël a le droit de se défendre''. Sauf que ce droit est bafoué, nié et, refusé aux Palestiniens, aux Libyens, aux Irakiens, et aux Syriens.

Tel Aviv maintient l’ensemble de la population de Gaza dans des conditions analogues à ceux des camps de concentrations nazis. De plus, ils emprisonnent les enfants palestiniens sans aucune raison et assassiné plusieurs centaines de milliers de Palestiniens gratuitement. Et contrairement à ce que l'on veut nous croire, cette épuration remonte non pas à partir de 45, mais au début du 20 ème siècle.
L’Occident a depuis un bail donné à Israël un laissez-passer pour détruire les Palestiniens en bombardant des zones urbaines densément peuplées, sans se soucier de la population et pour cause.

Le caractère disproportionné des victimes prouve que le gouvernement israélien fait rarement l'objet d'attaques. Il punit une population captive et sans défense en prétextant que celle-ci les attaques continuellement. Depuis 2005 à 2015, B'Tselem a recensé 7.065 morts Palestiniens et 1.101 Israéliens. Sur 15 personnes tuées, 13 sont palestiniennes et 2 israéliennes. Quand vous considérez qu’il y a environ deux fois plus de Palestiniens que d’Israéliens, cela signifie, en gros, qu’un Palestinien a 15 fois plus de probabilité d’être abattu par des Israéliens. 

En un an, entre 2008-2009, 1420 morts Palestiniens minimum. En 2014, année meurtrière : 2016 morts dont 541 enfants. Côté israélien, 6 civiles ont été tuées et 67 soldats.
A cela s'ajoute des milliers d'handicapés, d'expulsés manu militari de leurs propriétés et plus de deux millions de déplacés.

Quant à la Shoah , ils ne semblent pas avoir retenu aucune leçon. Curieux, non !. Personnellement, je ne m'étonne de rien, j'ai étudié leur histoire de A à Z et les textes sionistes de l'anti-sémite Théodor Herzl auxquels, les sionistes israéliens se référent. Édifiant ! Après une telle lecture, on a une autre opinion d'Hitler. Les sionistes ont choisi la Palestine par hasard, après avoir visé l'Ouganda et Madagascar où ils prévoyaient d'adopter la même méthode qu'en Palestine.

Le Caliméro Hébreux, Netanyahu et ses ministres visent spécialement Hagaï el-Ad, le secrétaire général de B’Tselem, qu’ils présentent comme un vilain menteur, et un ''traître'' a éliminer certainement. Parce qu’il a osé dénoncer les arrestations arbitraires, les destructions de maisons, et les obstacles à la libre circulation de la population locale et, surtout parce qu’il a appelé le Conseil de sécurité '' à agir concrètement pour arrêter l’occupation du territoire''

Caliméro n'est pas très content que l'on remette leur rêve sur le tapis. Furieux, Netanyahu veut punir B’Tselem. Il promet de voter une loi interdisant aux volontaires du service civil national de travailler pour l’ONG. Plusieurs députés de la majorité annoncent également un texte supprimant l’exemption fiscale pour les dons accordés à cette organisation par des pays pro-palestiniens. En bref, ''puisque c'est comme ça, on va les voler, c'est illégale, mais on s'en fou ! '' C'est vrai, ils n'ont pas de raison de se gêner. Après tout, les arnaques, les violations de la loi, des droits de l'Homme, dure depuis 70 ans ! Donc, Caliméro ne comprends plus pourquoi, soudain, ils sont si méchants avec eux ! Ils ne demandent pas grand chose, juste les terres qui auraient appartenu à leurs faux-ancêtres, il y a 2000 ans. Et puis, nos peuples leur doivent bien ça, en souvenir d'un holocauste que de nombreux révisionnistes (anglais, allemands, français, américains) dénoncent. Les Africains déportés du monde entier pourraient également revendiquer l'Afrique. On appellerait cela, le Grande retour au nom de leurs lointains ancêtres. Les fondateurs n'avaient d'autant plus aucune légitimité qu'ils n'ont jamais vécu dans un camps de concentration.

La virulence de la réaction de Netanyahu aux propos d’El-Ad en dit long sur ses inquiétudes. Ils redoutent tous de voir, dans les prochaines semaines, le Conseil de sécurité faire enfin son boulot et voter une résolution ordonnant une bonne fois pour toutes, l’arrêt de la colonisation et/ou l’évacuation des territoires occupés. Fini le rêve de reconstruire le Temple -malgré le refus des Palestiniens juifs orthodoxes - sur lequel est bâtie l’esplanade des mosquées, ainsi que le mur de leurs sempiternelles lamentations auquel dieu semble resté sourd.

Un texte musclé qui aurait force exécutoire et auquel Obama ne pourra pas, pour une fois, utiliser son veto.
Quoi qu'il en soit, avant qu'ils se retrouvent tous, sans toit ni terre, le texte dénonce les empiétements d’Israël dans la Vieille ville, située dans la partie orientale et palestinienne - et en particulier sur l’esplanade des Mosquées. Ils ont beau haïr les arabes, ils vont devoir s'y faire ou bien ils devront continuer de les assassiner. Cela risque de prendre encore un peu de temps avant de voir leur utopie se réaliser. Mais ils devraient faire très attention, la température dans la région monte d'un cran et il est possible qu’Israël soit dans le collimateur.