CATEGORIES

lundi 24 octobre 2016

LES LIAISONS DANGEREUSES DES SOCIALO-RÉPUBLICAINS DÉVOILÉES

Après le livre ''Sarkozy s'est tué'' qui dénonce ses combines avec l'Arabie Saoudite, le livre confidences ''Un président ne devrait pas dire ça'' de F.Hollande qui dénonce un président incohérent et peu catholique, vient de paraître un nouveau bouquin tout aussi sulfureux qui concerne les relations troubles entre les ministres français et les princes qataris intitulé "Nos très chers émirs." Des lectures qui nous laissent à penser sans difficulté, qu'ils sont tous cupides, amoureux du luxe, de la vie facile et envieux des pays où l'argent coulerait à flot. Des républicains qui rêveraient d'être des Rois. Ce livre a été écrit par deux reporters, dont Christian Chesnot, qui ont déjà écrit sur Sarkozy ''Sarkozy s'est tué''.

Dans cette nouvelle œuvre, on apprend que l’argent des monarques qataris a fait chavirer le cœur de beaucoup de politiciens français attirés telles des pies par tout ce qui brille.Mais doit-on s'en étonner ? NON ! Qu'ils soient de droite comme de gauche, ils rêvent tous de confort, de compte en banque bien garnis et de retraite au soleil aux frais de la princesse, qu'elle se nomme France ou Arabie.
La politique est juste un tremplin pour commercer à loisir, et s'enrichir rapidement, et peu importe les moyens et, les conséquences.Là, où il y a de la gêne, il n'y a point de plaisir. Un comportement plus royaliste que républicain.

Il est ainsi révélé : Pour le soir du Nouvel an, Mohammed al-Kuwari a offert au groupe Amitié franco-qatarie au sein du Parlement français, des montres Rolex à des prix démentiels, des sacs à main de grandes marques, des grands vins, et des bons d'achat pour des magasins de luxe parisiens de plusieurs milliers d'euros, des billets d'avion et chambre d'hôtel pour les pays du Golf, etc.... Ceci bien sûr, en échange de services liés entre autre à la justice.
Al-Kuwari, qui était à l'époque l'ambassadeur du Qatar à Paris, est aujourd'hui, un important politicien qatari qui est depuis devenu ambassadeur aux Etats-Unis, où les politiciens doivent bénéficier de ses largesses en échanges de privilèges et de passe-droits.

Ce livre nous dévoile, entre autre, que le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen, le défenseur propagandiste de son ami Hollande qu'il dit être parfait et transparent, ne semble pas visiblement avoir hérité de ces qualités. Il n'a pas hésité de se transformer en agent commercial, et de proposer à l'ambassadeur du Qatar, moyennant une somme confortable de 10.000 € PAR MOIS, une agence de communication gérée par l'un de ses proches, dont le but est de protéger le Qatar de toute contestation désagréable de la part des députés et des sénateurs. Bref, de faire taire les mauvaises langues qui dénonceraient les abus de ces gentils qataris bien intentionnés.

Doit-on là encore, encore s'en étonner ? Cette révélation explique pourquoi, les ministres évitent soigneusement de critiquer les pays Arabes. Chez les socialo-républicains-sionistes tout se vent et tout s’achète, il suffit d'y mettre le prix. Leur salaire et leurs privilèges qu'ils s'octroient en notre nom de leur suffisent pas.

Les reporters citent un officiel qatari, en parlant du père Le Guen, le présentant comme un maître chanteur qui se sert de son titre pour obtenir des fonds en échange de son silence : ''Il disait à nos diplomates à Paris : ''En tant que ministre chargé des Relations avec le Parlement, je tiens tous les députés et sénateurs de mon camp, sur les questions liées au gouvernement. Je peux bloquer des questions hostiles au Qatar ou au contraire les alimenter. Mais, je n'ai pas à le faire gratuitement." Bref, il nous faisait carrément du chantage ! ''.

Pour les politiques : un bon dictateur, c'est celui qui cède au chantage et aux menaces, achète le silence et le prix de ses fautes à prix d'or. Le mauvais dictateur, c'est celui qui ne cède en rien aux diktats étrangers, qui a le sens de l'honneur et, se respecte par amour pour lui même, et celui de son peuple. Quant au culte de la personnalité qui n'est autre qu'un narcissisme exacerbé, il peut ou non s'afficher, mais n'est pas une preuve en soi.

En guise de défense, Le Guen a pour réponse publiée sur son compte Twitter : ''J'ai appris avec stupéfaction et consternation les allégations délirantes du livre de MM. Chesnot et Malbrunot, et publiées dans Le Point. Evidemment, je porte plainte en diffamation et, poursuivrai également tous les personnes qui reprendraient ces propos mensongers ''. Que peut-il faire autrement que mentir et menacer les informateurs pour cacher ses vilains défauts ?

En réaction à la publication de ce livre qui annonce un nouveau scandale, les politiciens français visés réagissent en faisant corps, et en appelant leur Mouvement contestataire ''les Mains Propres''. Ce mouvement d'autodéfense appelle à ce qu'une enquête soit diligentée sur le sujet. Un appel qui restera lettre morte. Pas facile pour des cahuzac de démentir des faits face aux preuves.

Monsieur Le Guen qui ne manque pas de culot, accuse les journalistes de menteurs délirants. Ce ministre semble ignorer que des investigateurs assurent toujours leurs arrières et ils ne balancent pas au public ce genre d'infos sulfureuses sans avoir des preuves en mains. Même pris les mains dans le sac, ils ne peuvent s'empêcher de nier l'évidence. Attitude de pleutre, qui ne fait qu’aggraver leur situation.

Georges Malbrunot et Christian Chesnot épinglent ainsi plusieurs personnalités politiques de haut rang pour leurs liens financiers avec des représentants du Qatar. Pays qui est loin d'être exemplaire et qui bafoue au quotidien les Droits de l'Homme, le statut des femmes, le droit des salariés transformés en esclaves, etc., qui n'accepte aucune remarque désobligeante envers leur royaume où tout s’achète et tous se vendent , ministres ou politiques compris comme il ne supporte pas que l'on critique leur façon de décapiter les citoyens publiquement.

Pays que J.M Ayrault, Hollande et leurs semblables, ne se permettraient pas de fustiger pour crimes de guerre, sans en payer la facture. Ils préfèrent se défouler sur Assad et sur Poutine, pour se donner de l'importance, mais surtout parce qu’ils ne se vendent pas et ne cédent pas au chantage ni aux menaces, tout comme le fit Kadhafi.Pour qui œuvrent-ils en vérité ? Ne cherchez pas, pour eux-mêmes uniquement, et pour la France à l'occasion.

Certains diplomates qataris de cet Etat dictatoriale, tout de même 4ème producteur de gaz au monde et, surtout le 2ème acheteur d'armes françaises et fournisseur de Daech, se seraient mis soudain à table. Les relations se détérioraient-elles par hasard ? Il paraît que le Qatar en a tout simplement marre d'être en permanence sollicité par nos chers politiques devenus trop exigeants. Le nouvel et Émir veut remettre de l'ordre, et supprimer de vieilles pratiques colonialistes qui deviennent insupportables qui ressemblent de plus en plus à du chantage. Les socialistes seraient plus gourmands que les républicains ?

Les auteurs relatent les frasques parisiennes de certains hauts-dignitaires Qataris, qui achètent le silence des gardes du corps. Le système de répartition des pourboires par les services de protection des personnalités, a d'ailleurs été récemment dévoilé.
Il semblerait que certains de nos amis socialistes régime caviar aient un appétit démesuré pour les belles choses et l'argent facile pour qui les pays arabes sont le père Noél ''...l'ambassade du Qatar, c'était tout à la fois, un distributeur de billets de 500 euros, une agence de voyages, et la boutique du Père Noël", a affirmé Christian Chesnot.

Parmi les coupables à Gauche comme à Droite, on retrouve: le secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, l'ex-ministre de la Justice Rachida Dati, amoureuse du luxe et du Qatar pour les beaux yeux d'un Qatari fortuné où elle passait son temps libre, aurait demandé 400.000 euros pour financer un club d'ambassadeurs dans le 7ème arrondissement de Paris, où elle brille en tant que Maire. Pas de bol, le Qatar a refusé de le lui verser cette jolie subvention.

Suite aux révélations de Chesnot, madame a les moyens, elle a mobilisé ses avocats afin de le dénoncer dans un communiqué en qualifiant ses écrits de ''mensonges et calomnies'' , tout en annonçant que toutes les actions seront entreprises pour faire taire les mauvaises langues.

Pour sa défense, notre Rachida nationale, nous balance une réponse stupide dont elle a le secret : "Je n'ai jamais demandé quoi que ce soit au Qatar. Je n'ai pas besoin d'eux ! La preuve : en ce moment, je lève des fonds pour l'hôpital Cochin où mon père est hospitalisé, et, je ne leur demande rien !." 

Effectivement, Rachida a de la suite dans les idées. Elle ne fait rien sans raison ! Quand son père décédera, elle lèvera des fonds, ''à votre bon cœur, mesdames, messieurs !'', pour le cimetière du Père Lachaise, en échange d'une tombe et de l'entretien gratuits !

Il y a aussi le député socialiste du Pas-de-Calais Nicolas Bays qui lui, réclamait de l'argent pour rénover son appartement parisien, ou pour offrir des chaussures de luxe à sa femme. Mais aussi des séjours tous frais payés au Qatar. En échange de son silence et de son soutient.

La liste des personnalités qui ont bénéficié des largesses de l'émirat prêt à tout pour être aimé et choyé, ont plus nombreux sous le quinquennat de Sarkozy qui en a aussi profité ainsi que De Villepin. L'administration Hollande ayant choisit de privilégier l'Arabie saoudite pour s'assurer de jolis cadeaux à prix d'or. On ne peut pas taper toujours sur les mêmes. Pour Hollande, effectivement, le changement, c'était pour lui et ses potes, maintenant !

La sénatrice centriste de l'Orne Nathalie Goulet s'est plainte de ne plus avoir reçu de cadeau de Noël comme chaque année. Le Qatar ayant mis fin à ses livraisons.
Pour sa défense, elle balance : "Je n'ai pas eu à demander un cadeau, puisque j'ai reçu comme chaque année une bouteille de Château Dassault. Par ailleurs, ce pays est jalousement gardé par le président délégué pour le Qatar du groupe France-Pays du Golfe, le sénateur Les Républicains Pierre Charon, et je n'y ai pas mis les pieds depuis 2008."

Pour information, le Château Dassault est un vin appartenant à Olivier Dassault, dont la famille est propriétaire notamment d'entreprises d'armement, qui est député et lui-même membre du groupe d'Amitié France-Qatar de l'Assemblée nationale. Qatar, armement, Frères musulmans, clientélisme, affairisme,...et une assemblée pro-Qatar ou saoudite, face à ce genre de corruption, la justice fait défaut et la Syrie et la Russie ne peuvent qu'être diaboliser et bombarder !

Nous avons aussi, Bruno Le Maire, candidat à la primaire de droite, à qui l'émir du Qatar a offert une montre Patek Philippe sertie de diamants d'une valeur de 85.000 euros du fait qu'il se plaignait n'avoir rien eu. Celui-ci nous dit pour sa défense "Je l'ai mise dans le coffre du ministère, je pense qu'elle doit y être encore !" dit-il. Il serait bon d'aller y jeter un coup d'oeil, pour voir si elle y est vraiment ! Car moi, je pense, qu'elle est bien dans un coffre, mais dans le sien. Un cadeau de luxe inutile pour le prix d'un appartement, juste pour permettre certainement, à ce bon Bruno d'être à l'heure à Doha pour tendre la main.

Un cas étonnant : le député-maire de Sarcelles François Pupponi, qui n'apparaît nulle-part faute de preuve, a d'ores-et-déjà indiqué qu'il démissionnait du groupe Amitié France-Qatar, parce qu'il ne veut pas être soupçonné, tout en nous disant qu'il a toujours refusé les séjours offerts au Qatar et les cadeaux à 5000€. Cet aveu spontané nous confirme au moins, qu'ils se baignent tous dans les mêmes eaux, sauf qu'il y en a qui savent mieux nager que d'autres.

Cette liste sulfureuse, lourde d'enseignements, n'est évidemment pas exhaustive, et mérite d'être prise en considération en cette période électorale. Elle n'en rappelle pas moins à quel point, il peut être coûteux médiatiquement d'entretenir des liens avec certains pays malsains régulièrement dénoncés par les Droits de l'Homme pour leurs abus, leur autoritarisme et leur manque d'humanité envers les étrangers qui luttent pour survivre, ainsi que les européens arrivistes et qu'ils exploitent aussi à loisir.
Ce livre a le mérite de confirmer ce que nous savions depuis longtemps et, pourquoi Dame France est mal en point.

La question que je me pose : Est-ce qu' Ayrault et Hollande ne sont pas également chèrement payés par les Qataris, et les Saoudiens qui s'arment en France, pour diaboliser Poutine et Assad, par l'intermédiaire de Le Guen, tant leur acharnement à leur encontre est devenu suspect.
Comme le disait si bien le père Le Guen dernièrement lors d'un discours aussi long que creux et qui ne croyait pas si bien dire ''J'ai la conviction que nous sommes dans une période de rupture historique''.C'est curieux, mais moi aussi !

Qui reste-t-il de fiable pour changer le paysage ? Le timide Fillon (primaire) et le Gaullien Dupont-Aignan toujours prêt à mordre dès que l'on sort des clous ou, peut-être Mélanchon, voir Marine Le Pen mais à cause du bouillant French-Poutine Philippot, un gaullien qui ira loin ?

Juppé ou le papy trompeur : choisit par les élites et les réseaux sionistes. Un brave monsieur qui est à l'origine aussi du chaos en Libye. Un cumulard de retraites, un pro-Clinton et un va-t-en-guerre. Un américano - européïste acharné ; tout pour l'Europe, l'Euro et l'OTAN, et la France après, tant pis si cela déplaira aux citoyens qui perdront leurs derniers droits et leur liberté d'expression.
Un papy ''trompeur'' choisit pour rassurer les mémés, les pépés, et les jeunes trouillards mal informés, qui croient que gérer une ville est la preuve incontestable que la France brillera comme un sou neuf. Désolée, ce tableau idylique à la sauce bordelaise est un leurre, un piège à cons. Il reproduira le même schéma ''sarkollande''. Il sait déjà, qu'il sera impopulaire et, pour cela, il a prévu de ne pas se représenter, trop âgé pour affronter la prochaine tempête. Pas fou le Juju !