CATEGORIES

dimanche 30 octobre 2016

L’ARMÉE SYRIENNE ET LE HEZBOLLAH FONT UN CARTON EN ÉLIMINANT PLUS DE 500 MERCENAIRES EN MOINS DE 24 HEURES

Des djihadistes à la solde des occidentaux et des saoudiens ont profité de la trêve humanitaire, qui interdit l’utilisation de l’aviation Russe et de la coalition, pour tenter de percer les défenses de l’Armée syrienne dans l’Est d’Alep avec l’appui de matériels blindés lourds fourni par la coalition. Les groupes terroristes qui disposaient ainsi de 20 chars et de 15 véhicules de combat d'infanterie ont déclenché une offensive à l'Ouest d'Alep. Selon le renseignement militaire, les terroristes profitant de la trêve humanitaire, ont transféré plus de 8000 mercenaires au Sud et au Nord d'Alep, afin de briser l'encerclement à l'Est et Ouest d'Alep, où un nombre important de leurs complices sont bloqués.

Une véritable hécatombe. L'armée syrienne a repoussé une attaque des mercenaires à l' Ouest d'Alep, puis a éliminé à sa façon plus de 500 terroristes et blessé environ 950 autres salopards. Les terroristes ont été abattus lors de la première offensive par l'armée syrienne dans le quartier de Bachar Al-Assad. Il en reste encore environ 7000 à éliminer. Enfin, si il n'y a pas de nouveaux arrivages de barback à occire ! On va finir par croire qu'ils vident tous leurs asiles psychiatriques et les expédient en Syrie pour s'en débarrasser une bonne fois pour toutes !. En ce moment, il y a beaucoup de petits chinois, quelques Iraniens, et des barbares tchétchènes. Mais ceux-là n'ont plus le choix. Rentrer au pays, leur vaudrait la peine de mort ! Quant au filon européen, il paraît qu'il s'épuise.

Les terroristes ont organisé une deuxième offensive dans le quartier d'al-Zahra. L'armée syrienne a réussi à repousser l'attaque. Cependant, dans le quartier d'Assad, où se trouve l'académie militaire, de violents combats se poursuivent. Lors des offensives, les terroristes utilisent des voitures piégées et des kamikazes.


Les terroristes de l'Est d'Alep et leurs complices basés hors de la ville, ont frappé simultanément la zone du corridor humanitaire à Souk el-Hai. L'attaque a coûté la vie à de nombreux civils et militaires syriens. De quoi mettre l'armée en colère, qui a redoublé d'effort et repoussé les belligérants, détruisant ainsi 8 de leurs chars et 5 de leurs véhicules blindés.

Cet hécatombe est à un changement de stratégie militaire de l'axe de la Résistance, surtout en ce qui concerne leur face-à-face avec les bataillons des suicidaires. L'armée syrienne, et le Hezbollah ont formé des brigades spéciales pour contrer les kamikazes. Parmi les milices takfiristes actives à Alep, il y en a une composée uniquement de terroristes chinois, dont la spécialité est l'attentat-suicide de masse pour briser les rangs de l'armée syrienne. Les brigades anti-suicides de la Résistance sont désormais dotées de missiles de haute précision propres à détruire les voitures piégées et les suicidaires.

Depuis 13 jours, la Russie a suspendu ses frappes aériennes en Syrie, les terroristes continuent de bombarder les constructions civiles et les couloirs humanitaires sans relâche, se moquant éperdument de la trêve.
L'aviation russo-syrienne s'est abstenue de bombarder les positions des terroristes, à cause des militaires syriens et de ses alliés qui les talonnent. De ce fait l'aviation risque frapper l'armée syrienne et les alliés mais aussi les civils pris en otage. Par ailleurs, la nuit dernière,12 civils Syriens ont réussi à échapper aux mercenaires et à atteindre les quartiers sécurisés de la ville à travers un couloir humanitaire, malgré les bombardements.


Les autorités américaines annonce que la menace terroriste ne cesse d'augmenter dans toute la Turquie. Selon le ministère, il faut éviter en particulier le sud-est du pays.
Le Département d’État américain a vivement recommandé aux familles de diplomates et aux touristes américains de quitter la ville d’Istanbul et de s'abstenir de visiter la Turquie. Ceci en raison de l'activité des terroristes dans la région qui poursuivent leur but qui vise à éliminer les citoyens américains. Washington a malgré tout, autorisé des diplomates américains de demeurer sur le reste du territoire Turc. Autant dire, que ceux-là seront plus visibles et plus à même de faire de jolies cibles.
La Turquie reste depuis longtemps dans le viseur des terroristes de Daech-Isis, création de Clinton-Obama. Un chien maltraité fini toujours par mordre son maître ! 


Par ailleurs, il y a quelques jours, Daech a mis le feu à une usine chimique non loin de Mossoul, qui a provoqué l'émission de grandes quantités de gaz toxiques dans l'atmosphère, provoquant ainsi la mort de 9 civils et depuis des milliers d'autres ont été intoxiqués. Les météorologues craignent des pluies acides dans le sud-est de la Turquie si le vent vient à tourner.

La France et l'ONU pourraient peut-être, là encore, accuser la Syrie et la Russie d'en être les auteurs ?

A force de jouer avec le feu, ils finiront par être brûlés, après avoir été grillés !