CATEGORIES

jeudi 27 octobre 2016

LA RUSSIE PRÉSENTE SON NOUVEAU SUPPOSITOIRE GÉANT CAPABLE D'ENRAYER N'IMPORTE QUEL FLÉAU




Une création qui ramène les trouillards aux pires heures de la guerre froide. La Russie a dévoilé son nouveau bébé, un vecteur intercontinental, un missile, que l'OTAN s'est empressé de surnommé ce suppôt '' Satan II '' qui succède à ''Satan I'' avec quelques petites améliorations dans l'air du temps. Un surnom qui en dit long sur son efficacité. Particularité de cette arme nucléaire sur-puissante : elle peut raser un pays de la taille de la France en quelques secondes. Pas le temps aux citoyens de crier '' ô mon dieu'' ni d'ailleurs ''Maman !''. Un crime de guerre net et sans bavure, qui plairait à Kermit au pays de Hollande.

Le RS-28 Sarmat, de son nom de combat, est destiné à remplacer les vieillissants missiles R-36M. Il vient d'être testés par les autorités russes. Il est OK ! Par contre 'L'Express'' a fait appel à un soit disant expert inconnu qui n'a pas trouvé utile de donner son nom, dont le but est de minimiser cette arme pour la rendre ''moins dangereuse'', tout en balançant que les américains auraient, bien sûr le même. Ah, propagande et mensonge, quand vous nous tenez la bavette !
Dans le détail, le missile a une portée d’action de 10.000 kilomètres et pourrait ainsi atteindre Tel Aviv, Paris, Bruxelles, Londres, New-York et Washington, comme une lettre à la poste. Service rapide, gratuit et indolore !.

Il a la capacité de réduire en cendre en quelques secondes un territoire grand la France avec ses 12 têtes nucléaires. Un dragon à 12 têtes qui a pour but d'en mettre plein la vue aux américains et aux sionistes belliqueux. Longtemps tenu secret, l'heure est venue pour le centre de fusées russe Makeev de dévoiler sa puissance de frappe. Vu le monstre et son efficacité, l'OTAN a désormais de bonnes raisons de moins fanfaronner aux portes de la Russie.

Sa technologie furtive lui permet également de tromper les systèmes radars. Un vrai bijou dissuasif, qui va en calmer plus d'un. Les losers devront réfléchir à deux fois avant d'accuser la Russie de crime contre l'humanité. Car cette présentation n'est pas faite par hasard. Si personne n'a reçu le message, c'est que l’orgueil les étouffe.