CATEGORIES

jeudi 15 septembre 2016

UN AVION-ESPION AMÉRICAIN AGRESSE PAR L'AVIATION RUSSE, COMMENT EST-CE POSSIBLE ?


Une nouvelle qui a circulé sur tous les médias mainstream. Encore une ''agression russe'' ?.
Les médias The Sun, et Sky News, ont annoncé ''Les tensions montent en flèche... Une avion de chasse russe a volé à 3 métres près d'un avion-espion américain.'' Quel effronterie !
Reuters a continué avec ''un jet russe est passé à trois mètres d’un avion espion américain, selon des responsables américains''... Tous les médias ont fait une fixation sur la distance, passant outre la violation des eaux territoriales.


ABC Australie : ''un avion de chasse russe a volé à quelques mètres d’un avion espion américain - une interception imprudente selon le Pentagone''. 
Les médias propagandistes, ajoutant une pointe de piment du genre ''Poutine qui...'' ou ''Kremlin qui...'' pour plus de crédibilité et de diabolisation. Les lecteurs aveuglés ont ainsi l'impression que la Russie est le véritable agresseur, le grand méchant loup, et que les Américains ne sont que de gentils espions victimes d'un acharnement incompréhensible de la part des Russes, ni pourquoi des complotistes- clairvoyants les détestent autant.

Alors, qui a commis ce crime de lèse majesté. Est-ce dans les eaux américaines ou sur le territoire européen occupé par l'OTAN ?  Une fois de plus, ni l'un ni l'autre !
L'avion Poséidon de la marine américaine volait en toute illégalité, au-dessus de la mer Noire, près de la frontière Russe.Où, il y a de la gêne, il n'y a point de plaisir !

Moscou affirme que l'avion américain volait, une fois de plus, avec son transpondeur éteint, afin de ne pas se faire repérer.
La démocratie américaine est de violer les lois en toute impunité ! Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! . Alors que les médias occidentaux, toujours aussi mal informés ou de parti pris, s'étaient permis de faire la morale à la Russie pour avoir osé survolé les pays baltes. Comme quoi, chez les atlantistes la mauvaise foi est de rigueur.

Washington n'a par ailleurs pas nié les accusations justifiées de la Russie. Difficile de nier l'évidence, pris la main dans le sac ! En même temps, Moscou n'a pas contesté les affirmations américaines, selon lesquelles un de leurs avions de chasse, basés en Crimée, a réussi à voler à trois mètres de l'avion américain, sauf que la Russie était dans ses eaux territoriales. Les pilotes russes sont réputés pour être les meilleurs, au moins sur ce plan, ils l'ont prouvé !

Quoi qu’il en soit, la moindre erreur de pilotage aurait facilement initié un conflit. Conflit que cherche le Pentagone de toute évidence, car ce n'est pas la première fois que les américains se promènent aux abords de la Russie. Donc, si les ricains ne voulaient pas d'embrouilles, ils éviteraient de venir se balader en Europe où, ils n'ont rien à y faire.

Ce qui est scandaleux, c'est que les médias occidentaux donnent raison systématiquement aux américains sans se poser aucune question, bien décidés d'accuser Poutine de toutes leurs forfaitures. Le problème, c'est qu'ils sont de moins en moins crédibles et de nombreux citoyens, américains compris, se rangent de plus en plus du côté de Poutine qui respectent au moins les règles du jeu. La mer Noire fait partie de la frontière sud de la Russie. C’est donc à des milliers de kilomètres des Etats-Unis qui n'ont aucun droit de survoler cette région sans autorisation.

Cette une nouvelle provocation américaine, aussi malsaine que révélatrice, à l'encontre de Poutine à pour but de déclencher une guerre afin d'obliger la Russie à se soumettre aux exigences dictatoriales américaines. Cette leçon de pilotage a eu pour but de leur déconseiller d'en faire de trop. 
Ce genre d'info manipulée par les médias vise non seulement à diviser les citoyens mais à les obliger  de regarder uniquement à l'Ouest, et non vers l'Est. En cas de conflit, les sionistes atlantistes s'écharperont ainsi avec les nationalistes pro-Poutine.