CATEGORIES

jeudi 29 septembre 2016

SI NICOLAS SARKOZY LE MAL AIME EST PRÉSIDENT EN 2017, IL FERA SON POSSIBLE POUR FAIRE ANNULER LE BREXIT




On nage en plein délire et les citoyens Anglais sont sidérés par les propos de Nicolas Sarkozy qui vient encore de nous gratifier d'un autre de ses délires. Il a déclaré que s'il était élu président en 2017, il négocierait un nouveau traité avec l'Union européenne, et encouragerait vivement les Britanniques à redevenir membre de l'UE, a rapporté le quotidien britannique The Financial Times.

Sarkozy s'est opposé catégoriquement à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne : "Peut-être serait-il temps de dire à la Turquie que sa place est en Asie.", a-t-il déclaré.

Côté Brexit : "Je ne peux pas accepter de perdre la deuxième plus importante économie de l'Europe, pendant que nous négocions avec la Turquie sur son accession à l'Union européenne. Et si c'est non, alors c'est vraiment non. Soit vous êtes dedans, soit vous êtes dehors !", a précisé Sarkozy qui ne semble pas avoir compris le sens d'un référendum ni les engagements de Therese May.
Les gouvernements britannique et turc qui tiennent probablement conseil, n'ont pas encore réagi aux déclarations de notre gaulois de service. Les réponses ne vont pas tarder à se faire entendre. Mais, on a pas de mal à imaginer le ton coloré des réponses et les rappels à la démocratie et au respect des peuples. Une déclaration qui ne manquera pas de faire son petit effet et, de faire couler une fois encore, salive et encre.

Encore une affaire qui surgit subitement,Bernard Squarcini et Christian Flaesch, anciens hauts responsables de la police française et proches de Sarkozy, ont été mis en garde à vue. Aujourd’hui, des documents concernant des liens possibles entre Sarkozy et Kadhafi ont été révélés. 
Il ne manque plus que le livre de Patrick Buisson pour parachever l'oeuvre de la semaine, et nous aurons de quoi jaser à la cafétéria pour quelques jours.