CATEGORIES

jeudi 22 septembre 2016

LES DISSIDENTS ET LES LANCEURS D'ALERTES POUR UN MÊME COMBAT : LA VÉRITÉ ET RIEN QUE LA VÉRITÉ



Après Julian Assange, Edward Snowden a diffusé des courriels qui prouvent que la base de Menwith Hill est utilisée non seulement, pour la surveillance internationale, mais aussi pour mener des frappes dans des pays où les Etats-Unis veulent dissimuler leur engagement militaire.
The Intercept a publié plusieurs dizaines de documents fournies par Edward Snowden pour lever le voile sur la mystérieuse base de Menwith Hill au Royaume-Uni, la plus grande base de la NSA en dehors du territoire américain. Selon la version officielle, les Américains l’utilisent pour surveiller les gouvernements, et pour échanger des données avec leur allié britannique.

Mais, selon les éléments fournis par Edward Snowden, les Etats-Uni conduisent des opérations secrètes '' recherche et destruction '' au Moyen-Orient, depuis cette base, et notamment dans les pays où, ni les Etats-Unis ni le Royaume-Uni ne mènent la guerre officiellement, particulièrement au Yémen et au Pakistan.

D’après les informations divulguées, la NSA a donné à ces missions des noms clés : GHOSTWOLF et GHOSTHUNTERSelon ces révélations, les dernières frappes ont été effectuées au Yémen, au Pakistan et au Soudan et Niger, depuis la base de Menwith Hill, située dans le Yorkshire et qui appartient à la Royal Air Force. Mais c'est la NSA qui gère directement cette base depuis 1960.

Face au mécontentement de la population régionale qui n'acceptent plus la présence des forces américaines sur leur territoire, le gouvernement britannique s'efforce de les convaincre en leur répétant qu’il est parfaitement au courant de tout ce qu’il s’y passe. Comme si cela pouvait les rassurer. Soit c'est faux, mensonge oblige, soit parce qu'ils sont complices des actions menées.

UNE POLITIQUE NAZIE
Comme le dit si bien Snowden, la rhétorique machiavélique des gouvernements selon laquelle ''la fin justifie les moyens'', ressemble étrangement à la politique nazie.
Edward Snowden mène un combat pour aider les citoyens a prendre conscience de la réalité et, afin que tout les peuples sachent, à quel point les droits de l’Homme sont bafoués et remis en cause, mais aussi la surveillance des citoyens aussi bien privée que sur l'ensemble des réseaux sociaux et des sites dissidents qui osent s'élever contre la pensée unique et les atlantistes impérialistes qui pour nous imposer leurs règles de jeux, réduisent peu à peu nos libertés d'agir de réagir et de penser.

Bientôt, à cause de la présence des réfugiés -prétexte parfait pour réviser nos lois - ils finiront par remettre en question le droit à la libre circulation, mais aussi celui de manifester, d'exprimer notre désaccord ou de les révoquer par nos votes. La liberté d'expression fait trop souvent l'objet d'attaques par des personnages au caractère nazi qui ne tolèrent pas être jugés ni critiqués dont le record de plaintes abusives est détenu par le gouvernement actuel dit socialiste et dont Hollande peur s'enorgueillir. Ce qui lui a valu d'être décoré d'une jolie boule de fer, pour son allégeance au régime atlantiste.