CATEGORIES

jeudi 15 septembre 2016

L'ALLEMAGNE DÉCOUVRE QUE DES RÉFUGIÉS SYRIENS ET AFGHANS PARTENT EN VACANCE DANS LEURS PAYS QU'ILS DISAIENT FUIR POUR CAUSE DE GUERRE ET DE PERCUSSIONS

Selon une enquête de l'hebdomadaire allemand Die Welt am Sonntag, des réfugiés enregistrés en Allemagne et bénéficiaires d'allocations feraient de courts séjours dans leurs pays d'origine. On note parmi ces destinations la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan, des pays où les consulats occidentaux recommandent de ne pas se rendre sinon pour des raisons d'extrême urgence et dont les ressortissants obtiennent le statut de réfugiés en raison du danger et des persécutions dont ils peuvent être victimes.Selon les règles allemandes régissant les droits des demandeurs d'asile, les migrants ont le droit de quitter leur pays d'accueil pour un durée maximale de 21 jours.

L'Office fédéral de la migration et des réfugiés y voit une bonne nouvelle. S'il s'agit d'un voyage d'agrément, c'est que les réfugiés ne craignent pas les persécutions, contrairement à ce qu'ils prétendaient. Mais le ministère de l'Intérieur allemand - qui n'est pas du tout de cet avis - a expliqué que le voyage des réfugiés dans un pays où ils prétendent faire l'objet de persécutions prouve de facto l'absence de danger, et conduit au retrait du statut de réfugié politique. Même les réfugiés politiques mentent effrontément et falsifient l'Histoire. Ce qui explique et prouve que Bachar n'est pas le méchant loup qu'ils voulaient faire croire. Les Allemands se sont donc fait avoir en recevant des migrants économiques, en plus, des racailles et, des migrants djihadistes. Vive l'immigration !. Quant à ceux qui continuent de soutenir qu'ils ont été persécutés par le régime syrien, il serait temps de se pencher sur leur passé politique, judiciaire et financier. Se sont-ils réfugiés en Europe pour échapper à des poursuites judiciaires ? Ont-ils cherché à planquer leur argent ? Où sont-ils venus pour réclamer un dû dont ils ont été spoliés par les va-t-en-guerre européens ? Comment peut-on se prétendre persécutés après avoir laissé sa famille aux mains des bourreaux ?  Une chose est certaine, ces réfugiés n'ont pas dit toute la vérité !