CATEGORIES

mercredi 31 août 2016

UNE INFORMATION CHOQUANTE ET REVELATRICE DU LAXISME DE LA JUSTICE FRANÇAISE

Le journal La Dépêche.Un homme criant "Allah Akbar" et exprimant le désir "d'égorger un prêtre" a été remis en liberté par la police. L'auteur de l'acte, qui avait toutes les chances d'être qualifié de terroriste où du moins d'en faire l'apologie, a été libéré par la police de la ville de Foix en Occitanie.

La raison de la décision du Parquet de Foix sur la libération anticipée n'aurait rien d'extraordinaire: la gestion d'un procès prend du temps. Même en ces temps de ''menace terroriste'' sur le territoire Français. Nul ne sert de courir, il faut savoir partir à point ! Quand ? Après un nouveau meurtre !. C'est ce qui s'est passé avant chaque hécatombe.

Selon cet homme âgé de 30 ans, sa bravade public n'était rien d'autre qu'une "plaisanterie". Une plaisanterie de mauvais goût à l'image du personnage. Suite à ses vociférations islamistes, une passante a appelé la police qui n'a pas jugé l’olibrius dangereux et lui a permis d'aller continuer gambader en ville.


Il comparaîtra quand même devant le tribunal pour apologie d'acte terroriste et, pour avoir été sous l'emprise de stupéfiants ; tout comme les terroristes qui œuvrent en générale. Cette information est révélatrice dans le sens où la police et la justice ne semblent pas retenir la leçon des massacres précédant ni de l'état d'urgence. Alors que la justice est accusée de relâcher les terroristes considérés comme ''inoffensifs'' que l'on retrouve curieusement dans des histoires que le gouvernement impute d'office à Daech afin de masquer quelques petites bavures orchestrées.

La justice suspecterait-elle quelque chose pour se permettre ce genre de jugement et cette légèreté ? Ce genre d'énergumène devrait être un excellent candidat pour les services secrets (Mossad, CIA et DGSE), et une nouvelle hécatombe pour semer encore une fois, la terreur en France sous fausse bannière afin de faire de notre pays un état policier à l' ''israélienne'' qui ainsi, se sentirait certainement, moins seule.