CATEGORIES

mercredi 3 août 2016

POUR L'ESPAGNE TRUMP EST TRÈS RÉALISTE




Donald Trump cherche une réconciliation franche avec la Russie parce qu'il comprend très bien que la politique anti-russe de Washington est complètement défavorable aux Etats-Unis,selon l'analyse de Miguel Manzanera Salavert.
Donald Trump sur la Crimée et sur la nécessité d'entretenir de bonnes relations avec la Russie à plusieurs raisons, d'après Miguel Manzanera Salavert, membre du conseil politique du parti espagnol Gauche unie.
Ces déclarations sont une conséquence directe de victoires militaires et politiques de Moscou en Syrie. Dans le même temps, Washington risque de perdre l'un de ses alliés principaux au Proche-Orient, la Turquie, ce qui sera un coup très dur pour les Etats-Unis et l'Otan.

La rencontre entre Poutine et Erdogan, qui se tiendra en août à Saint-Pétersbourg, rend l'establishment politique américain visiblement nerveux. Je suis convaincu que ces négociations peuvent avoir d'énormes conséquences sur la situation au Proche-Orient. Et Trump l'a parfaitement compris.
Il tient à se réconcilier avec la Russie parce qu'il sait que la politique anti-russe est erronée et absurde de la part de Washington qui refuse de croire que cela puisse être un handicape pour les Etats-Unis.
"La Russie n'a pas été brisée. Bien au contraire, Moscou et Pékin ont renforcé leurs liens. Sous nos yeux, ils ont crée une alliance économique puissante qui englobe également l'Inde et d'autres pays asiatiques. Bien sûr, la Russie jouera un rôle de plus en plus important durant le XXIe siècle. Ainsi, je crois que la déclaration de Trump est une reconnaissance de la situation réelle. conclu M.Salavert.
Trump se dit prêt à s'allier avec la Russie dans la lutte contre Deach. Et pour lui, il n'y a pas d'autre solution que d'allier l'OTAN à la Russie. Mais bien sûr, Moscou a son mot à dire et ses conditions seront draconiennes. Il ne laissera rien au hasard ni personne venir semer la pagaille dans ses armées.

De nombreux hauts gradés militaires reconnaissent que la Russie est au top niveau de l'armement, leur puissance dépasse l'imagination et leurs armées sont au top de l'excellence.
L'armée est célébrée chaque année, le 2 Août. Des milliers de soldats russes en exercices ou retraités fêtent la Journée des troupes aéroportées. En Russie, cette unité est considérée comme l'une des plus prestigieuses et des plus réputées au monde. Elle mérite d'être honorée et fêté chaque année. Une reconnaissance que l'on ne voit pas ailleurs non plus.

Il faut aussi savoir que le retour de la Crimée dans le giron de la Russie a porté un sérieux coup aux ambitions de l'Otan en Europe de l'Est, et a privé l'Occident de l'espoir de se doter d'une base navale dans la région. Car c'était bien ça le but du jeu, mais la Russie a flairé le piège et à réagit très vite. Ils ne l'avaient pas prévu. Les Occidentaux sont trop bavards peu efficaces, mauvais stratèges, ils ne réfléchissent pas aux conséquences et sont prévisibles, et c'est ce qui fait qu'ils perdront à tous les coups. Poutine est avant tout un militaire préparé depuis longues dates à relever tous les défis. C'est une personnalité très structurée il ne se disperse pas comme le fond tous les politiques qui n'ont pas suivi ce genre d'école et qui parlent à tort et à travers pour ne rien dire juste pour combler des vides. Poutine ne mélange pas le privé et les affaires et ne se donne pas en spectacle comme le font tous les hommes politiques qui finissent par être la risée du monde. Même Obama est sidéré par le charisme de cet homme calme, réfléchi et affable mais aussi difficilement manipulable et influençable. Il ne fuit pas ses responsabilités, il les assume.
Erdogan en essayant de s'allier avec Poutine prend de gros risques. Il ne lui fera aucun cadeau, la moindre erreur pourrait lui coûter cher.