CATEGORIES

dimanche 21 août 2016

MOSCOU EXIGE UNE ENQUÊTE SUR LES FRAPPES MENÉES PAR L'ARABIE SAOUDITE AU YÉMEN



Réagissant aux bombardement saoudiens au Yémen, Moscou a exhorté à une enquête méticuleuse sur les frappes menées par la coalition américano-saoudienne sur les infrastructures et sur la population civiles du Yémen.
Il est évident que les américains sont encore derrière le massacre organisé et programmé au Yémen. Poutine veut donc en avoir le cœur net.

Pour Moscou les frappes aériennes entreprises par l'Arabie Saoudite deviennent intolérable "Nous rappelons à nouveau que le recours à la force militaire contre les civils et les infrastructures civiles est absolument inacceptable. Nous exhortons à mettre en place une enquête méticuleuse sur ce genre de violation du droit humanitaire international et à adopter des mesures exhaustives pour prévenir leur réédition à l'avenir. Nous confirmons en outre notre position de principe en faveur d'une prompte renonciation, par toutes les parties en conflit au Yémen, à la logique de la guerre pour parvenir à l'établissement d'un règlement durable".

L'ONU a tiré la sonnette d'alarme sur les destructions subies par le Yémen, quelques jours après la décision de l'ONG Médecins sans Frontières d'évacuer son personnel de 6 hôpitaux situés au Nord du pays, après un raid de la coalition saoudienne qui a fait 19 morts.
Outre le bombardement de l’hôpital Médecins sans frontières le 15 Août, la coalition Saoudienne a bombardé une école faisant plus de 10 morts et 28 blessés parmi des enfants âgés de 8 à 15 ans. C'est la quatrième fois qu'une structure humanitaire est bombardée.

Les crimes commis par Riyad contre le peuple yéménite reviennent trop chers, au point de pousser l'allié américain à réduire ses fameux ''conseillers'' militaires auprès de la coalition pro-Riyad. Leur embarras devient croissant pour être incapable de limiter le nombre de victimes civiles ou pour ne pas chercher à les éviter . Embarras d'autant plus important qu'une partie des bombes utilisées par l'Arabie saoudite sont fournies par Washington. Ils leur est donc difficile de nier leur implication dans cette nouvelle tragédie.

Le lieutenant Ian McConnaughey, porte-parole de la 5e flotte américaine basée à Bahreïn, nos raconte que cette réduction du nombre de ''conseillers'' s'est produite du fait qu'il n'y a plus la même demande d'assistance de la part des Saoudiens et que cela n'affectait en rien leur soutien aux Saoudiens, c'était juste une amélioration de la gestion des ressources humaines de l'US Navy. Et tout ça aurait été fait à la demande des saoudiens, bien sûr !". Hahaha !!!


L'Arabie saoudite fait face, non seulement à la colère de Poutine mais aussi aux critiques répétées émises par les représentants des Droits de l'Homme, en raison du nombre élevé de civils tués lors des raids aériens saoudiens. Les responsables américains auraient soit disant fait la morale à leur allié saoudien – ou leur conseiller à plus de modération - afin d'éviter de cibler les civiles lors des opérations militaires contre les opposants chiites Houthis qui contrôlent la capitale Sanaa et une bonne partie du nord du Yémen.

Entre la destruction de centaines de structures, mais aussi de leur histoire et de leur magnifique patrimoine, la pénurie d'électricité, d'eau potable et de médicaments, le système de santé est catastrophique au Yémen.

Quant les Saoudiens comprendront que s'allier aux américains est un piège qui les engage dans une guerre inutile et meurtrière...sans fin et qui finira par se retourner contre eux, alors peut-être qu'ils commenceront à se servir des quelques neurones qui leur restent encore.