CATEGORIES

mardi 16 août 2016

L'ONG ISRAÉLIENNE PEACE NOW, PRO-PALESTINIENNE, ACCUSE ISRAËL DE VIOLER LE DROIT INTERNATIONAL



Dernièrement, Netanyahu le ''Erdogan sioniste'', est venu en France afin de faire la morale à Hollande et son grand cinéma, au sujet de subventions versées à des ONG anti-israélienne. Cette ONG est justement un mouvement pro-Palestinien....Israélien.

Les assauts verbaux de la droite nationaliste israélienne contre les représentants de la société civile ont trouvé une traduction législative. Par 57 voix contre 48, les députés ont adopté, un projet de loi très controversé, qui oblige les organisations non gouvernementales (ONG) recevant plus de la moitié de leur financement de gouvernements étrangers à en faire la déclaration publique et le rappel systématique à chaque publication. En cas de refus, elles s’exposeront à une amende de 6700 euros.

Le texte, bien évidemment, ne mentionne pas le profil des ONG visées. Mais il va de soi qu’il s’agit de celles défendant les droits des Palestiniens, l’égalité entre Juifs et Arabes en Palestine, qui dénoncent les violences commises par l’armée en Cisjordanie et les bombardements abusifs et injustifiés dans la bande de Gaza.
Nétanyahou, inconscient de la réalité, a déclaré que le but de cette loi était ''d’empêcher une situation absurde où des Etats étrangers se mêlent des affaires intérieures d’Israël en finançant des ONG, sans que le public israélien en soit conscient''. Le problème c'est qu'il est majoritairement conscient, sinon il n'existerait pas d'ONG.

Les jeunes Israéliens en ont ras le bol du cinéma de leur gouvernement trop déjanté à leur goût. Cette idéologie archaïque et dictatoriale n'est pas digne d'intérêt. Ils veulent que la Palestine reste la Palestine et vivre ensemble comme autrefois. Il semblerait que cette nation soit enfin de compte divisée avec d'un côté les ONG et une Justice qui leur donne raison et de l'autre un gouvernement dictatorial et l'armée à sa botte sous la férule des juifs talmudistes au tempérament belliqueux, vindicatif et assassin.

L'ONG israélienne "Peace Now" accuse Israël de vol de propriété privée, suite à la décision de Tel Aviv de transférer des dizaines de colons sur les terres volées aux palestiniennes. Cette ONG a révélé qu’Israël envisage de transférer des colons, qui vivent dans un avant-poste illégal d’Amona, sur des terres à proximité dont des Palestiniens sont propriétaires depuis des siècles.

Auparavant, la Cour suprême israélienne avait déjà statué que les colons devaient être expulsés des logements construits illégalement sur des propriétés privées palestiniennes.
Peace Now dénonce cette initiative du ministère israélien des Affaires militaires. Netanyahu a rejeté les appels de l’ONG qui exige qu'ils mettent fin aux vols des terres.
Des groupes de défense des droits de l’Homme et de l'ONU qualifient cette démarche du gouvernement de violation du droit international.

le journal iranien Tasnim, relaye l'info émise par le journal israélien Haaretz qui a écrit que ''Des négociations secrètes ont été menées entre Tel-Aviv et le Caire afin de récupérer les biens des Juifs qui auraient quitté le sol égyptien.Il est prévu que le sujet se concrétise d'ici un mois et demi.'' Soit pour la rentrée de Septembre.Il paraît que la reprise des biens juifs seraient en bonne voie. Des experts israéliens seront également envoyés au Maroc et en Tunisie afin d’évaluer ces biens supposés avoir appartenu aux juifs.

Il est utile de rappeler que depuis 70 ans, les Maghrébins juifs et d'ailleurs sont arrivés en masse en Palestine désormais occupée, et qu’ils ne se sont pas gênés de s'emparer des maisons et des terres des millions de Palestiniens devenus des parias dans leur propre pays. Les sionistes ont été jusqu'à leur supprimer leurs papiers et leur outil de travail. Mais, je doute que la récupération de biens ayant soit disant appartenu aux juifs reviennent au peuple délocalisé. Les juifs ont certainement vendu leurs biens à des arabes avant d'aller en Palestine. Je pense que Netanyahu aimerait bien s'en emparer dans un but pas très avouable où pour empêcher des Juifs de retourner dans leur pays d'origine.




Le 3 Août ,Tel-Aviv a démoli récemment des maisons en Cisjordanie construites pour les Palestiniens, grâce aux subventions de l'Europe et de la France en particulier, ce qui a provoqué la colère de Paris qui a condamné cette destruction scandaleuse par l’armée israélienne.
C’est la troisième fois que des bâtiments, des maisons et des écoles financés par l’aide humanitaire française sont détruites ou confisqués par les autorités israéliennes depuis le début de l’année 2016.
Alors que plusieurs autres projets financés par l’UE ont également été détruits par l’armée israélienne qui a fait incursion à l'aube dans le village de Beit Awa, dans le sud-ouest d’Al-Khalil, en Cisjordanie. Des fusillades sporadiques ont été entendues.
La France a exprimé, dans un communiqué, son inquiétude face à l’accélération des démolitions et la confiscations de structures humanitaires destinées au peuple Palestinien en Zone C. Le communiqué appelle les autorités israéliennes à mettre fin à ces opérations qui sont contraires au droit international, en sachant bien que Netanyahu n'en fera qu'à sa tête, jusqu'à ce que quelqu'un le stoppe dans sa folie.

Le 5 Août , les soldats israéliens ont pris d’assaut à l’aube la ville d’Al-Bireh et d’autres régions de la Cisjordanie occupée. Épaulés par des blindés, les militaires israéliens ont attaqué le nord d’Al-Bireh en Cisjordanie où ils ont encerclé une société palestinienne. Les soldats ont ensuite fait irruption dans le bâtiment de la société avant de saisir les appareils et les caméras de surveillance.

Le 7 Août, Tel Aviv a détruit cinq maisons dans la Cisjordanie occupée, laissant 27 Palestiniens sans-abri dont une douzaine d'enfants. Les bulldozers israéliens ont détruit les maisons dont certains portaient le sigle de l’UE dans le village d'Um al-Kheir. La police israélienne agressive a évacué manu militari les résidents Palestiniens qui ont tenté d'empêcher les démolitions. Israël ne cesse de détruire les maisons et les moyens de subsistance des Palestiniens dans le cadre de son projet d’extension des colonies.

Le 13 Août, en dépit des appels internationaux à la cessation de la construction illégale de colonies par Israël, Benjamin Netanyahu a donné son aval à la construction de plus de 40 autres logements en Cisjordanie occupée.
Le Premier ministre israélien a remis sur la table le dossier d’un appel d’offres pour la construction de 42 résidences dans la localité d’Arb’a, à al-Khalil au sud de la Cisjordanie, dossier suspendu pendant un an, faute du consentement des entrepreneurs.
Benjamin Netanyahu, enfermé dans sa folie, a rejeté le récent rapport du Quartette du Moyen-Orient pour la paix qui appelle Tel-Aviv à couper court à ses activités de colonisation dans les territoires occupés de la Palestine: '' Israël doit cesser sa politique de construction et d’extension des colonies dans les territoires palestiniens et ne doit pas enrayer le progrès des palestiniens.''

Tel Aviv va encore plus loin. Il a mené une enquête sur les terrains dans le sud de la Cisjordanie occupée, près de Bethléem ayant pour objectif de confisquer de nouvelles terres palestiniennes afin de construire une nouvelle colonie.
La création de la colonie de Givat Eitam, se situera au-delà du mur de séparation israélien en Cisjordanie, baptisé le Mur d’Apartheid. Cette colonie abritera 2.500 habitations.
Les Nations unies et de nombreux pays du monde considèrent les colonies israéliennes comme illégales, car elles ont été implantées dans les territoires occupées par Israël lors de la guerre de 1967; elles sont donc en violation des conventions de Genève qui interdisent la colonisation dans les territoires occupés.




Israël a participé à l’expulsion des Casques bleus de la zone tampon du Golan, en Août 2014, et a confié depuis deux ans ce territoire à Al-Qaïda dont il assure la logistique. Puis, Benjamin Netanyahu a annoncé son intention de violer la résolution 338 et d’annexer le Golan occupé. Il y a trois mois, Netanyahu narguait la communauté internationale en organisant un conseil des ministres sur le plateau du Golan et en déclarant qu’il ne le rendrait jamais à la Syrie. C’en était trop, la Russie a rappelé Tel-Aviv à l’ordre.

Netanyahu en violant la loi et en faisant la sourde oreille, il finira par mettre des colons en danger. Car il finira par mettre en colère leurs voisins qui ne céderont pas à sa folie.
Pendant soixante ans, Tel Aviv n'a cessé de dénoncer le danger du terrorisme arabe. Cependant, sur le Golan, il a expulsé les casques bleus et, confié la zone tampon à Al-Qaïda. Ce qui fini de résumer le déséquilibre mental du personnage.Car Poutine n'a pas l'intention de laisser un seul vers dans le fruit.


CHAQUE CITOYEN AMERICAIN PAIE L'ARMEMENT DES SIONISTES ET CONTRIBUE AU GENOCIDE
Obama qui joue sur deux tableaux, d'un côté il dit que Netanyahu dépasse les bornes en occupant le Golan et par ailleurs, se dit favorable à l’octroi d’une aide financière de 3,7 milliards de dollars par an au régime israélien lié à Al Qaïda qu'il n'a cessé de combattre en Afghanistan. A croire que Ben Laden est toujours vivant ! Sans oublier les Saoudiens, famille de Ben Laden dont ils ne cessent de lécher les babouches.

Selon le quotidien israélien Maariv, Benjamin Netanyahu se soumettra bientôt aux conditions de l’administration américaine en échange de cette aide faramineuse. Il s’agit de la somme la plus importante jamais consacrée par Washington à une partie tiers pendant toute l’Histoire des Etats-Unis.Tel-Aviv pourra bénéficier de cette manne financière à condition qu’il l’utilise pour acheter des équipements militaires aux États-Unis.

Autrement dit, ce type d’aides conditionnelles, qui ne sera pas livré à Tel-Aviv en liquide, aura des impacts très négatifs sur les compagnies de fabrication d’armes israéliennes.
Le journal d’actualités américain The Christian Science Monitor, indique que le soutien de la Maison Blanche au régime israélien a coûté, depuis 1973, la somme de 5700 dollars par habitant, et par an. En un mot, ce sont les américains qui paient leur armement pour que ces crétins puissent se défendre sans débourser un centime, contre un peuple dont ils volent impunément les terres, et contribuent ainsi au génocide.Tout en ruinant les entreprises israéliennes d'armement. Quoi qu'ils pourront toujours refourguer leurs armes au Hezbollah et à Al Qaïda à un prix défiant toute concurrence et aux pays du Golf qui exterminent les Chiites comme au Barheïm et au Yémen.