CATEGORIES

vendredi 5 août 2016

LE RACISME AMÉRICAINS FAIT RAGE ET A REDOUBLE D' INTENSITÉ DEPUIS SIX MOIS A LA LIMITE DU GÉNOCIDE



Depuis bientôt 8 mois, le racisme aux Etats-Unis a fait 558 victimes suite à des exactions policières aux Etats-Unis.
Donc, quant on voit et, que l'on entends, après les trois attentats en deux ans et demi, que l'on est en pleine guerre, je me dis en toute logique, qu'aux Etats-Unis, en comparaison, vu le nombre de victimes, c'est carrément un génocide
Un récent sondage a révélé l'ampleur de ce changement de comportement chez les policiers américains à qui de toute évidence on a donné carte ''blanche'' pour éradiquer les ''pions noirs''. Bien souvent ce sont les américains eux-mêmes qui sont à l'origine de ces meurtres par personnes interposées. Dés qu'ils suspectent quelques chose qui leur paraît anormale, ils se précipitent sur le téléphone et appel la police à la rescousse en prenant soin de grossir les faits pour obtenir satisfaction. Par exemple, en affirmant que le prétendu suspect brandit une arme, ou l'a agressé. La police, constituée de fracassés, réagit et fini toujours par commettre sans raison le pire. Mais ce qui est plus grave, c'est que ces appels sont souvent anonymes, et malgré cela la police se déplace, à croire qu'ils attendent ce prétexte pour assassiner des noirs américains.

Suite à une courte confrontation, un officier a tué froidement, un homme noir de 37 ans, père de trois enfants, à l'extérieur du magasin d'alimentation alors que ce pauvre homme n'avait aucune arme sur lui et bien moins ses mains dans ses poches. Ce meurtre froid fut l'oeuvre d'un irresponsable haineux qui a appelé la police anonymement.
Cet meurtre fait suite à une longue liste du même genre. Cela a déclenché une vague de protestations sans précédent, accusant la police américaine de violence délibérée contre les Noirs. Tout ces délits graves étant niés par l'ensemble de la population qui vit dans son petit monde étriqué, nie une triste réalité ne se sentant pas concernés par ces abus. 

Selon une enquête les deux tiers des blancs américains sont surpris de découvrir que le ''problème noir'' n'est pas encore résolu. Mais aussi deux tiers des noirs qui trouvent que tout est merveilleux ! Donc nous avons en gros de chaque côté de la barrière, 25% de whites qui pensent que rien n'est résolu et 25% de blacks qui pensent la même chose. Quoi qu'il en soit, vu le nombre d'habitants, cela fait tout de même un sacré paquet de monde qui ne voit pas tout en rose !. Cela en reviendrait à dire en équivalent que la France, l'Espagne et le Portugal regardent tous dans la même direction pour avoir exactement le même verdict.





ET QUE FAIT LEUR CHER LEADER NOIR, OBAMA ?
Pendant que ses semblables se font massacrer par la police dont il est responsable et qui aurait besoin d'être recadrée et moins impulsive, Obama leur tourne le dos, regarde par le fenêtre et s'interroge en gobant les mouches ; se demandant si, par hasard, la Russie ne serait pas l'unique responsable du chaos en Syrie !
Car quoi que l'on en dise 558 victimes civils en moins de 8 mois, ce ne sont plus des bavures, c'est carrément un génocide qui prendra de l'ampleur dans les mois à venir.