CATEGORIES

mercredi 24 août 2016

L'ALLEMAGNE DONNE LE TON. LA MAIN D’ŒUVRE BON MARCHER EST EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Berlin souhaite faciliter l’intégration des réfugiés et leur apprentissage de la langue. Pour se faire, les autorités ont eu une idée !!! Créer 100.000 emplois à 0,80 € de l'heure réservé exclusivement aux migrants de bonne volonté.

L’objectif fièrement affiché, est de faciliter, bien sûr, leur intégration et leur permettre d’apprendre l’allemand à travers le monde de l’entreprise à moindre frais !.

Mais en Allemagne, les citoyens ne l'entendent pas de cette oreille, comme s'ils découvraient enfin le pot aux roses.
Cette mesure provoque une nouvelle polémique : non seulement les réfugiés seront très mal payés, mais avec cette obole, ils imposeront une féroce concurrence aux travailleurs allemand, et particulièrement aux chômeurs longue durée.

En effet, de tels emplois partiels existent déjà pour les chômeurs longue durée, mais ils sont rémunérés 1,05 € de l’heure, ce qui est déjà une misère.
La directrice générale de l’association des villes allemandes Gudrun Heute-Bluhm a tenu à clarifier la situation : '' Ce n’est ni un salaire, ni un vrai travail, comme remplacer des vendeurs ou autre, mais des tâches qu’ils n’effectueraient sans doute pas en temps normal. Plutôt un travail d’utilité publique !''. Comme ramasser la merde, vider les poubelles publiques, balayer ; rien de tel pour limiter les embauches.
Et puis sur le plan fiscal ce n'est que du bonheur.

Les migrants susceptibles d’être recrutés n’ont pas encore de permis de séjour. En attente de documents en règle, ils ne peuvent donc pas prétendre à de réelles offres d’emploi.
En 2015, plus de 1,5 million de migrants sont arrivés en Allemagne, encouragés par l’annonce paradisiaque faite par la chancelière d’en accueillir 800000. Un vrai casse-tête chinois pour la mère Merkel qui n'en demandait pas autant.

Sur la toile, les internautes allemand sont critiques à l’égard de cette nouvelle mesure, qui comprennent que ces nouveaux emplois seront encore plus précaires que les fameux ''jobs à un euro''. Travaillez plus, pour gagner moins !

Certains internautes pensent que les migrants ne seront pas aussi stupides que les Allemands, qui acceptent de bosser pour un euro de l'heure. Qu'ils n'en soient pas aussi sûres, car ils bénéficieront de bien plus d'avantages en Allemagne que dans leur pays respectif. Par ailleurs, ils sont bien plus malins et quand ils occuperont les postes, ils s'empresseront de demander une augmentation et gare aux autorités qui oseront le leur refuser. Ils ont conscience que désormais ils sont une force et ils comptent bien l'imposer en temps et en heure.

Enfin, certains semblent s’alarmer de la concurrence que les autorités veulent mettre en place entre travailleurs allemands et migrants. Comment peuvent-ils être aussi naïfs. Cette immigration était avant tout calculée et non une simple œuvre de charité.

Désormais, si les Allemands veulent bosser, ils devront se vendre pour 0,79€ de l'heure. Quant on accepte de bosser pour une bouchée de pain, il faut s'attendre à une descente aux enfers pour s'être dévalorisé, et accepter le fait d'être fiché comme esclave à la solde des oligarques pour la majorité juifs qui, eux, gagneront bien plus encore, grâce aux ''gentils'' moutons bien dressés, qui se laisseront tondre à souhait.

Que restera-t-il aux esclaves européens, aux petits blancs, si ce n'est de se révolter ou de se soumettre ?