CATEGORIES

mardi 9 août 2016

LA ZONE SCHENGEN, UN PARADIS POUR LES TRAFIQUANTS D'ARMES DE L'EUROPE DE L'EST




Les services de sécurité britanniques mettent en garde contre d'éventuels attentats terroristes, Sky News révèle que des gangs mafieux d'Europe orientale fournissent des armes de guerre à travers l'Europe et le Moyen-Orient dont la demande a explosé en deux ans.
Mais il n'y a pas que la Roumanie, et l'Ukraine qui trafiquent joyeusement, il y a aussi la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, la Slovaquie et la Serbie qui ont aussi autorisé les exportations d'armes et de munitions vers l'Arabie saoudite, la Jordanie, les Emirats arabes, et la Turquie pour plus d'un milliard et demi d'euros. Mais il paraît que depuis cette enquête, Bruxelles va y mettre son nez, et interdire les exportations. Comme si Bruxelles faisait soudain une découverte, alors qu'elle sait que l'Allemagne et les USA trempent dans l'affaire pour avoir leurs potes djihadistes qui ont abandonné leurs arsenaux sur le terrain, étiquetés made in América et made in Germanie. On trouve aussi la France et l'Angleterre qui contribuent également aux livraisons d'armes. Tout ce petit monde trafique à grande échelle, chacun ayant leurs groupes de mercenaires préférés au point que l'on ne sait plus qui est qui et surtout qui fait quoi !

Les analystes de la sécurité disent que des cellules terroristes, et les tueurs d'élites solitaires considèrent ces armes automatiques, comme l'AK-47, comme étant parfaites pour commettre des crimes de masse en ville ou pour abattre un sujet indésirable précis. La zone de Schengen est une zone où les trafiquants d'armes peuvent se déplacer facilement sans être inquiétés par un contrôle quelconque, puisque tous les pays trafiquent sans être inquiétés. A croire que cette zone fut avant tout créer pour les trafiquants en tous genres plutôt que dans un but touristique !
L'AK-47 peuvent être facilement transportable et livré dans toute l' Europe sans aucun soucis. De plus, l'AK est l'arme la plus demandée selon les groupes terroristes, mais rarement utilisée par les criminels ordinaires ou solitaires : trop cher !


Des montagnes des Balkans aux zones forestières, les trafiquants ont accès à des millions d'armes cachées après des conflits et autres petits arrangements. Des réserves planquées dans des régions Ukrainiennes. Après des mois d'enquête et de négociation avec un gang roumain les journalistes d'investigation de Sky News, transformés en ''tueurs'', ont été conduits en un lieu du pays Ukrainien, pour une réunion avec des membres du gang, qui ont accepté de présenter leurs armes, qu'ils fournissent à la demande. 

Les enquêteurs avaient pour but de prouver, combien il est facile, aujourd'hui dans la zone Schengen, de se fournir des armes sans la moindre difficulté. Mais pour accéder au dépôt de munitions, cela ne fut pas simple.Ils leur ont confisqué leurs portables et la clef de leur 4X4, puis ils les ont embarqués dans un véhicule anonyme sans plaque d'immatriculation.


Les trafiquants ont cru avoir à faire à des terroristes et lorque les journalistes ont refusé d'acheter leurs armes cela à failli mal tourner. Leur point faible est qu'ils ne se soucient pas de savoir à qui, ils ont vraiment à faire et, si les acquéreurs sont prêts à y mettre le prix. Pour eux la seule chose qui compte c'est de vendre leurs armes sans se poser aucune question. Ils se moquent bien de savoir pourquoi c'est faire. En vérité la mort d'innocents, ce n'est pas leur problème . Le business ne s'encombre pas de sentiments.




Une fois à bord de leur véhicule, ils ont révélé les armes disponibles à l'achat. Ils leur ont assuré qu'ils pourraient fournir des milliers d'armes à feu et les munitions adaptées en provenance d'Ukraine comme si cela était un critère de qualité ainsi que des fusils sniper pour 3000 Euros chacun, des fusils Steyr autrichien, fusils semi-automatiques, fusils de chasse, et des pistolets. Mais le plus vendu est l'arme de choix des tueurs le AK- 47 à 1700 euros. Ce gang est lié à un autre gang spécialisé dans les grenades, et les explosifs lourds, lance-roquettes, etc... 

Ces armes de contrebande proviennent d'Ukraine et de Roumanie, qui sont ensuite expédiées par l’intermédiaire d'un réseau vers l'Europe occidentale qui est leur principale client, et le Moyen-orient.

L' Europe est ainsi inondée d'armes illégales et le traité frontalier Schengen rend impossible d' arrêter la circulation et la prolifération de ces engins de mort.
Si rien est fait contre Schengen, et que des états continuent à nier l'évidence au nom d'une idéologie absurde, alors les Français seront obligés un jour de s'armer comme aux Etats-Unis afin de protéger leur vie.


Par ailleurs, quant on lit que 81 % des Français, se sont déclarés prêts "à accepter davantage de contrôles et une certaine limitation de leurs libertés" dans le cadre de la campagne contre la menace terroriste, autant dire que cela affiche une méconnaissance de la réalité. Rien ne stoppera les trafiquants d'armes européens.

Que ce soit Hollande ou tout autre pingouin du genre, tant que les frontières seront ouvertes, le terrorisme circulera en toute quiétude. Et qui seront les andouilles dans cette histoire ? Les citoyens devenus esclaves de leur propre paranoïa au point d'accepter que leur liberté soit limitée pour avoir peur de la mort, et qui croient encore au père Noël !. Tant que les citoyens accepteront que leurs gouvernements soient de vulgaires trafiquants et, soient complices des crimes de masse, les peuples en paieront le prix.