CATEGORIES

vendredi 12 août 2016

LA NOUVELLE ALLIANCE MOSCOU ANKARA EST MAL VÉCUE PAR ISRAËL ET SES ALLIES

Bien sûr, que j'approuve cette alliance stratégique de haut vol. Il n'y a que Poutine pour recadrer Erdogan tout en douceur, et lui tracer une ligne de conduite stricte. Après son état de panique et ses débordements anarchiques et décalés, il semble avoir trouvé son maître.
Il est prêt à tout pour satisfaire la stratégie de Poutine. Pour Erdogan, c'est le pied, il peut se venger de ses anciens petits copains outre atlantique et apprendre, peut-être, à se tenir correctement et à gouverner intelligemment. Poutine va le manœuvrer de manière à le ramener à la raison. 

Donc pour Erdo, c'est une occasion en or pour se réconcilier avec Moscou et développer des ententes stratégiques avec la Russie. Israël doit se ronger les ongles du fait qu’Erdogan est le nouvel ami de Moscou, mais aussi ''l’allié'' de Téhéran. C'était à prendre ou à laisser ; Erdogan a tout pris ! Avoir ou non des amis, il faut choisir, et par les temps qui courent, les amis sont une denrée rare.

Nouvelle alliance au Moyen-Orient, comprenant Moscou, Téhéran, Ankara, Bagdad et...Damas. Mais aussi avec le Hezbollah libanais ! Les ennemis d'hier deviennent les amis de demain. Cette nouvelle alliance fraternelle et imprévue va chambouler les plans d’Israël, des USA et de l'Arabie Saoudite. C'est un plan qui me plait bien ! Et j'espère que les Syriens pourront enfin retrouver leur terre.

La récente réconciliation Israël-Turquie avait été concoctée et conditionnée pour créer une coalition anti-chiite avec l' Arabie-saoudite-Egypte-les Emirats-Jordanie afin d'abattre le régime de Bachar et de diviser la Syrie en deux provinces chapeautées par l'Oncle SAM, afin d'y fourguer tous les Palestiniens, les Syriens et Irakiens sunnites, pour Israël puisse enfin avoir son état à part entière.

La rencontre Poutine-Erdogan menace donc tous les projets Américains et Israëliens et les pays arabes. Ankara a préféré changer d'herbage et choisir l’aile russo-chiite présidé par Téhéran, à une union bancale et nauséabonde avec des juifs anti-chiites et anti-sunnites.
Afin de garder l’Iran et le Hezbollah éloignés des frontières israéliennes. Au début des attaques russes lancées en Syrie Tel-Aviv avait même proposé quelques pré-requis à Moscou qui n’ont évidemment jamais été révélés au public, mais auquel Moscou à dit NIET !. De toutes manières, ils ont tout essayé pour le corrompre sans résultat. Aujourd'hui, les mauvais perdants cherchent un moyen de l'abattre.
Quoiqu’il en soit, Tel Aviv se trouve aujourd’hui devant le fait accompli et les agissements de Netanyahu pour normaliser ses relations avec Ankara et de conclure des accords bidons avec Moscou n’y changeront rien. Tout le monde n'est pas à vendre. Ils l'ont appris à leurs dépends et ça, ils ne l'avaient pas vu venir. Parce qu'ils ne l'avaient encore jamais vu !