CATEGORIES

vendredi 26 août 2016

LA NORVÈGE A DÉCIDÉ DE FERMER SES FRONTIÈRES


Les murs s'érigent à travers le monde. Après Israël, le Maroc et l'Algérie, puis la Hongrie, l'Autriche, et la Norvège qui vient d'adopter le concept.
Pour contrôler l'arrivée des migrants qui passent par la Russie, notamment après la fermeture de la route des Balkans, le gouvernement Norvégien a décidé de mettre en place une barrière de fil barbelé longue de 200 mètres et haute de 3,5 mètres fermant ainsi son ancienne frontière. C'est la solution adoptée également par la Norvège pour contrôler une partie les migrants qui arrivent dans le pays. Cette clôture sera installée avant l'hiver à sa frontière avec la Russie dans la région de l'Arctique, au poste-frontière de Storskog.
Environ 5500 migrants, principalement originaires de Syrie sont entrés en Norvège par ce point de passage, l'année dernière. Pour les organisations humanitaires, cette mesure leur rappellerait les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale qu'ils n'ont pas connu.
Une mairesse "Il y a trop de barrières qui s'érigent en Europe.Je ne vois pas la nécessité d'une clôture", a regretté Rune Rafaelsen, qui est concernée par cette barrière.
Et pour Linn Landro du collectif "Réfugiés bienvenue, "cette barrière est un mauvais signal envoyé à la Russie, qui peut penser que ''nous ne lui faisons pas confiance !''. Comme si Poutine était aussi susceptible ! La seule chose que peut leur reprocher Poutine c'est d'avoir été aussi naïfs et d'avoir permis que cela arrive et d'être aujourd'hui, incapable de stopper ce raz de marée.