CATEGORIES

mercredi 31 août 2016

EMMANUEL MACRON DIAGNOSTIQUE UN TROUBLE DU COMPORTEMENT CHEZ FRANÇOIS HOLLANDE

Nouvelle amusante, mais pas du tout surprenante. Ce qui est surprenant, c'est que Macron le découvre que maintenant. Le Canard Enchaîné nous révèle que Macron a déclaré à son entourage, suite à un entretien avec Hollande concernant les modalités de sa démission, que ce dernier était atteint d'un trouble de la personnalité antisociale.
La Canard rapporte les propos qu'Emmanuel Macron aurait tenus comme quoi cela ne fait plus aucun doute ''Hollande est un sociopathe '' privé d'affect,et indifférent aux autres.
Ce qui n'est pas franchement un scoop pour ceux qui suivent et analyse le comportement du personnage. Macron a quand même été peu sévère.

Hollande est souvent accusé d'avoir un comportement antisocial, absent, déconnecté de la réalité et méprisant au même titre d'ailleurs que Ségolène Royale.
Valérie Trierweiler et l'ex-ministre du Travail François Rebsamen ont aussi affirmé que François Hollande était incapable d'empathie, ainsi que le co-auteur du livre ''Conversations privées avec le président'', Karim Rassouli pour qui c'est ''un homme qui a très peu d’affect '' Sans oublier Montebourg. De toute manière, cela se voit lors de ses discours préfabriqués passés en boucle qu'il débite sur un ton monotone sans la moindre émotion. Il est là, flasque, il attend la fin de la pièce de théâtre et que le rideau tombe !

Son coiffeur et sa manucure lui importe davantage que l'image de la France. Il profite à fond des privilèges et au diable les économies. L'histoire du coiffeur à 10000 euros par mois est un exemple parfait qui parle d'un personnage privé de conscience uniquement accès sur sa personne qui, de plus, ne supporte pas que le peuple lui en fasse la remarque. 
Quoi ? des sans-dents, des va-nu-pieds, qui se permettent de critiquer son standing, son image, quel arrogance ! Le chef de l'Etat n'a-t-il pas tous les droits et privilèges, n'est-il pas élu pour offrir une belle image du pays ? Comment ces gueux peuvent-ils lui reprocher de jeter par les fenêtres 120.000 euros par an quand, il s'est donné un mal fou d'en économiser 120.000 par an, en les plumant pendant 3 ans sans qu'ils bronchent ?! Hollande au lieu de s'excuser auprès des citoyens payeurs, il s'est offusqué, ne supportant pas le moindre reproche. Comportement typique des sociopathes, et des paranoïaques convaincus d'être parfaits, donc irréprochables.

Non seulement, c'est un sociopathe, mais il est aussi narcissique, lors d'un interview il a confié son inquiétude qui était de savoir s'il laisserait son nom dans l'Histoire et si les Français auraient le plaisir de le réélire en 2017 car LUI, en est convaincu, sinon dit-il, il ne se représenterait pas. Et tout cela sans jamais remettre sa politique en question et savoir pourquoi les ministres démissionnent, cela ne peut-être, à ses yeux, que de parfaits incapables de vrais cons qui ne voient pas ses qualités.

Comment des personnages insipides adeptes du chaos et des petits marchés noirs, dont il se garde bien d'en informer son entourage, peuvent marquer positivement l'Histoire. Mais, si E.Macron a fini par craquer, la démission de la ministre d’Outre-mer George Pau-Langevin, annoncé en entre-filet par l’Elysée, n'a fait aucune vague et, pourtant, elle non plus n'est pas satisfaite de cette curieuse gouvernance.

F.Hollande pourra se vanter au moins d'une chose ; d'être dans le Livre des Records pour avoir écœuré plus de ministres en 5 ans que tous ses homologues. Ce qui effectivement est assez révélateur sur son comportement sociopathe qui n'a pas dû s'arranger une fois à la tête du pouvoir perdant pied avec la réalité à force de côtoyer des énergumènes dans son genre, prêts à dégueuler sur ceux qui ont le sens des responsabilités et le respect de leurs engagements et qui sont moins corruptibles et susceptibles qu'eux.

Le système actuel y est pour quelque chose, salaire démultiplié par Sarkozy et donc argent désormais facile, privilèges excessifs à la solde des contribuables, Bruxelles qui s'ingère trop souvent dans les affaires des pays sous l'égide de Merkel et de Junker tout aussi déjanté, faisant des présidents faibles des guignols à la solde des exigences américaines tout aussi invalides...

Comme le disent certains internautes qui comparent ce gouvernement au radeau de la Méduse ou au naufrage du Titanic, je dirai que c'est un naufrage qui perdure depuis 5 longues années où chaque ministre essaie de s'accrocher désespérément au bastingage tout en se donnant encore l'illusion d'être utile, et que le peuple désenchanté et impassible, à l'image d'ailleurs de son président, regarde couler sans éprouver la moindre émotion, en priant qu'il ne remonte jamais à la surface comme Sarkozy qui se veut plus grand que Poutine, sans en avoir ni les capacités ni les moyens.

Mais qu'importe, F.Hollande appelle tous les ministres à s'engager dans l'action de l'exécutif et ce dans un esprit collectif, en insistant sur le fait que ''rien n'est possible sans une action collective''. Il est peut-être un peu tard pour réveiller les consciences politiques. En insistant sur le fait que '' c'est un grand devoir et un grand honneur de servir la France ! '' tout en rappelant la nécessité de l'esprit de responsabilité et de désintérêt'. J'aime bien le mot ''désintérêt'' dans la bouche de Hollande qui ne se souvient pas qu'ils sont payés grassement pour leurs bons et loyaux services. Quant au mot ''responsabilité'' il est tout aussi difficile à entendre, quant au Hollande se débrouille de faire porter son chapeau par d'autres.

Quant à la démission d'Emmanuel Macron qui a agité la scène médiatico-politique, et qui n'a pas officiellement annoncé sa candidature aux présidentielles, celle-ci est liée pdavantage à un désaccord politique auquel Emmanuel Macron n'adhérait plus ou refusait d'adhérer. Son séjour au Puy du Fou probablement lui a ouvert les yeux.

Mais là, où cela devient amusant et Poutine n'a pas dû en manquer une miette, c'est lorsque Hollande se dit chagriné de la détérioration des relations avec Moscou et, qu'il étudierait la possibilité de lever les sanctions économiques de manière concertée afin d’avantager les deux parties. C'est de nouveau un retour de veste lié à un électorat pro-poutine.

La levée des sanctions économiques contre Moscou serait donc bénéfique pour les deux parties sur fond de relations bilatérales tendues, a déclaré François Hollande.
Pour Hollande, la crise ukrainienne a influencé les relations de la Russie avec les pays européens. De plus, la situation actuelle est déplorable et nuisible, surtout dans le cadre de projets économiques communs. C’est pourquoi tous espèrent trouver une solution le plus vite possible. Mais nous y trompons pas, Hollande a une petite idée derrière la tête.
Tout en espérant que dès le niveau des relations seront restaurés, Moscou devra assumer ses responsabilités aux sujet des conflits en Syrie et en Ukraine. Des propos qui ont été aussitôt traduits en russe qui ne manqueront pas de faire rire Poutine qui risque de lui diagnostiquer un autre trouble du comportement : une absence de mémoire, un manque de réalisme évident, et le culte du déni assurément.