CATEGORIES

mercredi 31 août 2016

DES MOSQUÉES ET ECOLES CORANIQUES FERMÉES. L'ETAT AVANCE DOUCEMENT MAIS SUREMENT. NUL NE SERT DE COURIR APRES CHAQUE MASSACRE SON EFFORT


Après chaque massacre, les autorités se réveillent et nous font part de leurs exploits du moment. Une école coranique non déclarée a fait l'objet d'une perquisition administrative à la mosquée de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne).
L'opération s'est déroulée en présence des responsables de la mosquée qui se sont bien gardés de moufter, et du directeur de cabinet de la mairie, Jean-Michel Carigi qui dit que '' Cette école coranique était un secret de polichinelle, mais il fallait établir qu'elle existait ''. Une vérification qui bien sûr , a pris juste un peu de temps !. Sans le massacre de Nice, il est à parier, que la Mairie aurait continué à jouer le rôle de l'autruche face à une école qui existait depuis un bon moment. Une école qui sert également à des européens en quête d'une identité et d'un paradis perdu en Mésopotamie, il y certainement plus de 20000 ans, quand Sumer et Babylone n'avaient pas encore laissé de traces archéologiques susceptibles de démentir leur idéologie. Un peu comme les sionistes qui s'incrustent en Palestine.

A l'issue de la perquisition, plusieurs personnes en situation irrégulière ont été interpellées. La mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne est notamment connue pour avoir été fréquentée par une douzaine de personnes condamnées en Avril dernier, pour être impliquées dans une filière djihadiste vers la Syrie. Une mosquée recruteuse en viande pour les boucheries djihadistes américano-arabes !. Et malgré cela, ces marchands de chaire à canon vivaient tranquillement depuis 4 mois à Villiers-sur-Marne. Faut-il un nouveau massacre organisé pour que le gouvernement et la Justice daignent se bouger le cul une bonne fois pour toute ?

Après le 13 Novembre 2015, pour Cazeneuve '' Il n'y a pas de place dans la République pour des structures qui provoquent, qui appellent au terrorisme ou appellent à la haine'', après la dissolution de 3 associations cultuelles ayant animé une mosquée et une école coranique salafiste à Lagny-sur-Marne, après des perquisitions, ont été dissoutes en Conseil des ministres suite au massacre du vendredi 13 Novembre. Mais après nous avoir gratifié d'un exploit pour calmer la population, le soufflet retombe vite.
Toutes les Mairies devraient faire le ménage dans leur commune, car bon nombre d'entre-elles continuent à faire semblant de croire que le soleil brille pour le plus grands bonheur des innocents.