CATEGORIES

jeudi 4 août 2016

DE NOUVELLES DÉCOUVERTES MODIFIENT ENCORE UNE PAGE DE L'HISTOIRE DE L'HOMM


Les chercheurs russes ont prouvé que l'Arctique a été peuplé 10.000 ans plus tôt que les estimations admises précédemment.
Les restes d'un jeune mammouth âgé de 15 ans, ont été retrouvé en 2012, par Alexeï Tikhonov, de l'Institut zoologique de Saint-Pétersbourg de l'Académie russe des sciences, et ses collègues.
Lors de l'étude des ossements, les scientifiques ont découvert que ce mammouth avait été victime des chasseurs ayant vécus en Sibérie. Les traces des lances et des couteaux, ainsi que les blessures multiples découvertes sur le corps du jeune mammouth ont mené les chercheurs à la conclusion que les jeunes étaient chassés. Lorsqu'ils ont découvert l'âge des ossements du mammouth, en utilisant la méthode de datation au carbone 14, ils ont été surpris de découvrir que ce mammouth avait vécu il y a environ 45000 ans. Cette date est surprenante pour les scientifiques convaincus que l'Homme avait pénétré en zone arctique, il y a moins de 35.000 ans. Retrouver un mammouth tué par l'homme il y a 45000 ans, alors qu'il ne devait pas y être, oblige à revoir nos sciences.

Selon les chercheurs, il y a environ 45.000 , le nombre élevé de ces animaux aurait pu attirer des tribus vers l'Arctique en direction de la Sibérie où coulent d'importantes rivières.
Ce qui me laisse à penser que la Sibérie était verdoyante, et d'autre part,les hommes chassaient les jeunes mammouths, sauf si celui-ci était déjà blessé ou malade. Mais il y a de grande chance qu'ils aient été à l'origine de leur extinction en Europe faute de connaissance sur la reproduction des animaux et en particulier des mammouths qui ne devaient pas se reproduire tous les ans. Mais, je reste encore perplexe sauf si le nombre des humains étaient plus important qu'on nous l'a enseigné. Il est aussi possible qu'ils aient été victime de grandes famines, affaiblissants les mammouths au point que l'Homme pour survivre les a exterminé.