CATEGORIES

dimanche 31 juillet 2016

UN MEMORIAL COMPTABLE ESPAGNOLE, LE MUR DE LA HONTE


J'ai admiré cette œuvre d'art qui me laisse perplexe quant on but recherché. La Mairesse de Barcelone, Ada Colau, a inauguré le 28 Juillet un mur, où un compteur est incorporé afin de compter le nombre de réfugiés noyés en Méditerranée.
La Mairesse de Barcelone Ada Colau "Nous avons créé ce compteur de la honte pour dénombrer en temps réel, toutes les victimes qui ont péri au large la Méditerranée au cours des dernières années" . Hormis le nombre 3034 qui est faux, car il ne correspond pas au nombre réel de victimes mortes en mer depuis Avril 2011.
Selon les chiffres du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, depuis le 01-01- 2014 au 01-01- 2016, 10050 migrants se seraient déjà noyés en Méditerranée. A ce nombre s'ajoute les 3034 évoqué par la Mairesse ainsi que le chiffre minimum estimé de 2000 migrants, entre Avril 2011 et le 01-01- 2014. soit plus de 15000 victimes. Aujourd’hui, la Méditerranée est devenue le plus grand charnier de ce siècle. Un cimetière avec des milliers de cadavres. Il est difficile de connaître le nombre exact (The Migrant Files estime leur nombre à 30.000 depuis 2002.


"Nous nous sommes rassemblés ici pour regarder en face toutes les personnes, 3.034 au total, qui ont laissé leur vie en Méditerranée puisque personne ne leur avaient offert de passage sécurisé", a fustigé la Mairesse en oubliant une partie de l'histoire. Faire de la démagogie c'est bien, dire toute la vérité, c'est beaucoup mieux !.
Selon le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies , du 1er Janvier au 30 Avril, 2.809 migrants étaient arrivés en Espagne, par la mer ou par la terre, en franchissant les barrières entre le Maroc et les enclaves de Melilla et Ceuta.

Sur ce mur une inscription "Ce ne sont pas que des chiffres, ce sont des gens". Belle idée ! Dommage qu'elle soit inachevée ! En fait, elle est à l'image de l'UE !
Il aurait fallu préciser la date de départ : ''Depuis Avril 2011''
Ajouter : '' N'oublions pas non plus les victimes innocentes depuis 2002, dont le nombre équivaut à plus de 9% de la population Espagnole (47 millions = 4.230000 victimes) : Irak, Pakistan, Afghanistan, Syrie, Yémen, Soudan, Egypte, Palestine, Libye, Mali, Nigéria...

Elle aurait pu en profiter pour dénoncer les responsables de ce génocide : '' J'accuse l'Europe et, les Etats-Unis d'être responsables de ce génocide en mer comme sur terre ! ''
Ce mémorial aurait eu un impacte qui n'aurait pas manqué de faire son petit effet dans la haute sphère européenne. Quant on veut crier sa honte, on le fait à fond en tenant compte de tous les paramètres, ce qui n'est hélas pas le cas. Une bonne idée qui malheureusement est torpillée pour avoir été bâclée, par une Mairesse inculte !

En début d'année l'Espagne s'était engagée d'accueillir sur deux ans 17000 réfugiés (2016-2017), mais seuls 600 migrants ont été accepté en Espagne. Ce qui a valu les critiques acerbes d'Amnesty International pour ne pas respecter ses engagement.

Alors que plus de 210.000 migrants sont arrivés ces 6 derniers mois en Europe, en provenance de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak dont 2.814 sont morts noyés en Méditerranée.
Quoi qu'il en soit, des milliers de personnes périssent sans que cela ne soulève de toute évidence aucune indignation.

Mais, lorsque que l'on veut faire l'effort de s'indigner ou de prendre conscience d'une triste réalité, mieux vaut éviter de faire n'importe quoi. Une dépense inutile pour un compteur qui n'est qu'un leurre, et ce mémorial....... une honte !