CATEGORIES

jeudi 14 juillet 2016

TONY BLAIR ACCUSE DE CRIME CONTRE L’HUMANITÉ, DE GÉNOCIDE ET DE CRIME DE GUERRE

Un rapport d'enquête met en cause la procédure de déclenchement de la seconde guerre d'Irak et dénonce les crimes commis pendant cette opération. Une plainte auprès de la Cour pénale internationale pour "crimes contre l'humanité" vient d'être lancée à l'encontre de l'ancien Premier ministre britannique, Tony Blair. 
Tony Blair estime que renverser le régime irakien de Saddam Hussein en 2003 fut la bonne décision, affirmant que le monde était désormais ''plus sûr !''. C'est à se demander ce que le monde aurait été sans eux. Certainement plus peuplé !

T.Blair dit accepter ''la responsabilité totale des erreurs commises dans la préparation et la réalisation de cette guerre. Mais cela ne contredit pas le fait que je pense que nous avons pris la bonne décision. Je prendrai la même décision si j’étais dans la même situation''.
Réponse contradictoire, contrairement à ce qu'il prétends, pour avoir dans le même temps exprimé ses ''regrets'' et ses ''excuses'' pour les erreurs commises tout en prêchant le contraire. L'idée qu'il puisse être coupable d'avoir été à l'origine de ce génocide lui est insupportable.
Comment peut-on regretter et s'excuser, si l'on est prêt à recommencer les mêmes erreurs ?.
D'après cette ordure qui est non seulement incohérent mais également d'une mauvaise foi certaine, ''si Saddam Hussein était resté au pouvoir, il aurait continué à être une menace pour la paix dans le monde''. Mais bien sûr ! Si les vautours avaient 4 ailes, ils voleraient plus haut, et les poules courraient plus vite !. Si, nous laissons au pouvoir, tous ces saddam en jaquette, ces assassins politiques, ils vont finir par nous pourrir notre futur, par soucis de prévoyance et de paix, nous pourrions aussi les décapiter. C'est bien connu, avec des ''SI'', on peut tout se permettre !.

Seuls les Etats-Unis auraient pu se sentir menacés. Par ailleurs, le fait que Blair nie que leur intervention ait pu déclenché des réactions terroristes en chaîne en réponse à leurs actions illégitimes, nous confirme qu'il refuse toute culpabilité, toute responsabilité, préférant comme tous les coupables se réfugier dans le déni, tout comme son compère attardé W .Bush. Mais qui sème le vent récolte toujours la tempête !
Ces déclarations font suite au rapport d’enquête attendu depuis sept ans. Un rapport accablant pour cet irresponsable, qui confirme qu’il s’est engagé, tête baissée, dans une histoire absurde, juste pour plaire à son petit copain de jeu W. Bush en lui promettant de le suivre en Irak quoi qu’il arrive. Croix de bois, croix de fer, si je meurs, je vais en enfer ! Et pourquoi pas dans la tombe, au moins là, ils pourront continuer à se faire des confidences, des promesses et rêver à de vilains dictateurs à qui pourtant, l'on cire les pompes, contre des barils de pétrole et des valises de menues monnaies.

Le nombre des exactions commis par les troupes britanniques et américaines furent légions, entre 2003 et 2009, et celles-ci sont répertoriées dans le rapport Chilcot, ainsi que la démonstration d'une exagération de la menace irakienne par Tony Blair.Tout comme aujourd'hui, ils agitent le terrorisme islamiste au point de fomenter quelques arnaques malodorantes. Les criminels changent de tronche, mais les méthode restent.
Aucune arme de destruction massive n'a été trouvée en Irak. Pas plus qu'une alliance secrète avec Ben Laden et Al-Qaïda. Et après leurs ''supporters'' politiques disent, que les dissidents sont des complotistes qui voient le mal partout, qu'ils attisent le terrorisme et autres balivernes du même genre. A ceux là, je réponds ''cessez de nous parler toujours de vous mêmes !''.


UNE PLAINTE CONTRE TONY BLAIR 
Ce sont des milliers d'Irakiens, torturés et assassinés, dans un conflit injustifié et illégal, basé sur une série de mensonges ou d'affirmations infondées qui sont au cœur de la plainte que le président du barreau d'Athènes, Dimitris Paxinos, vient de lancer contre Tony Blair, après avoir lu le rapport Chilcot qui établit ces faits. Les familles des soldats britanniques morts en Irak, épluchent aussi le rapport Chilcot, qui contient des accusations pour 22 crimes et 110 violations des statuts de la CPI.


Ces familles pourraient porter plainte, à l'instar du barreau d'Athènes, contre l'ancien Premier ministre britannique et d'autres personnes en charge des affaires du pays à l'époque. Les accusations du rapport sont celles de "crimes de guerre", "crimes contre l'humanité" et "actions de génocide". Ce rapport vise — au delà des ministres — plusieurs responsables militaires. Voilà à quoi ressemble de vrais dictateurs sanguinaires qui veulent imposer leurs règles de jeux pervers. Des criminels qui sauront toujours sortir leur épingle du jeu. Des salopards qui sont à l'origine du djihadisme pour avoir engendré la haine et non la paix. Ce sont ces mêmes hommes vicieux qui concoctent des complots pour atteindre leurs objectifs, comme ceux de semer la terreur en fomentant de faux attentats à Paris et ailleurs, afin d'imposer aux peuples un régime policier où tous les abus seront permis, et autres idées tordues totalitaristes. J'espère qu'une chose, c'est que les familles anglaises portent plainte contre ce criminel, par respect pour leurs enfants morts pour rien et pour tous les enfants Irakiens et Afghans assassinés et pour tous les orphelins dont le corps et la vie furent broyés. Car le contraire, serait un non sens.