CATEGORIES

mardi 26 juillet 2016

NICE EST VENGE . POUR LES 220 INNOCENTS MASSACRES EN SYRIE, WASHINGTON N'A PAS TROUVE D'EXCUSE CONVAINCANTE

Moscou demande des explications aux Etats-Unis responsable de la coalition. Ils promettent alors d'étudier minutieusement les circonstances des frappes de leur coalition dans la ville syrienne de Manbij où 56 civils ont été massacrés, Washington se disant prêt à assumer la responsabilité pour cette frappe dans l'éventualité où le fait était confirmé, a déclaré lundi la représentante permanente des Etats-Unis Samantha Power citée par Reuters.
Aujourd'hui, pour Mme Power, l'enquête sur cet incident prouverait que des civiles syriens ont un accès limité aux territoires contrôlés par Daech. De ce fait, il est difficile de savoir qui et qui. Point !

Moscou craignait que l'enquête américaine soit balayée une fois de plus, sous le tapis, ainsi que la frappe dans la localité de Toukhan al-Koubra, effectuée par la France en représailles à l'attentat terroriste du 14 Juillet à Nice. Ces bombardements aveugles ont causé la mort de 164 civils, soit près de deux fois le nombre de victimes à Nice.

La Russie a vivement critiqué l'intervention de Samantha Power en disant "Cela signifie donc, qu'il n'y a pas de drones américains en Syrie, qu'il n'y a pas de forces spéciales des alliés américains, de moyens de reconnaissances satellites, ni de caméra vidéo qui équipent tous les bombardiers modernes, ni d'enregistrements filmés lorsqu'ils frappent leurs cibles !.
Je refuse de croire que l'état du matériel militaire de la coalition dirigée par les Etats-Unis soit aussi lamentable. Cette référence à la communauté civile ( qui aurait accès au territoire et donc serait mélangé aux djihadistes) me fait penser que nous ne saurons jamais la vérité !".

Ce à quoi, Mme Power a répliqué, non sans aplomb, que la sécurité des civils était très importante pour les Etats-Unis, n'hésitant pas à accuser la Russie de ne pas admettre tout simplement, que c'était elle qui était responsable des victimes Syriennes.
Ce à quoi Vitali Tchourkine lui a répondu, que l'enquête menée au prés de leurs pilotes dément formellement leurs accusations mensongères, pour avoir contrairement à eux, des preuves filmées irréfutables, quant à leur responsabilité.
Preuves, qu'ils se feront un plaisir de leur commenter, au cas où, ils ne sauraient pas lire des enregistrements.
Auparavant, le ministère syrien des Affaires étrangères a demandé de condamner cette frappe du 19 juillet dont les victimes sont entre autres des enfants, des femmes et des personnes âgées.

L'ONU, qui n'est pas sur le terrain et apparement leur représentant Staffan de Mistura encore moins, a déclaré qu'il n'était pas en mesure de vérifier à qui revenait la responsabilité de ces attaques. Bref, ils s'en lavent tous les mains !
Pour Washington, c'est du genre, ne nous faites pas chier, on est en GUERRE ! Alors 200 djellabas de plus ou de moins,ça ne change rien au destin du pays, on est pas là pour faire du détail ! . Pas de guerre sans dégâts collatéraux. Après tout, ils n'avaient qu'à se réfugier ou mourir en Europe !
Quant aux USA qui tuent des militaires syriens pour être, là encore, incapables de distinguer des militaires syriens des terroristes, ne soyons pas surpris qu'ils ne sachent pas non plus, différencier des djihadistes des civils. Il est tout de même curieux, qu'ils se trompent toujours de cible et, qu'ils frappent toujours du côté des gentils.
Les Nicois peuvent se rendormir sur leurs deux oreilles, Hollande les a vengé en assassinant femmes et enfants.
Fin de l'épisode.