CATEGORIES

samedi 16 juillet 2016

NICE DAY : L'ETAT FRANÇAIS EST LE SEUL RESPONSABLE DES MASSACRES



Ce massacre était-il prévisible ? OUI ! Et Christian Estrosi, le pressentait . Son courrier le laisse supposer. Il se veut alarmiste. Mais que faire quant tous les moyens ne sont toujours pas mis en place ?. Nice est un nid doré pour de nombreux djihadistes qui y vivent depuis 10 ans. La Police le sait, le Maire et les députés régionaux le savent, les Niçois aussi, mais sans moyens légaux, ils ne peuvent rien faire si ce n'est attendre qu'un malheur arrive pour avoir le droit d'intervenir. Cette paralysie du système Policier, on l'a retrouvé, au Bataclan, à Nuit debout et pendant les gréves Cégetistes. Et où, étaient nos deux girouettes Hollande-Valls, l'un en promenade et l'autre en Israel. L'un en train de pleurer des morts – et cette fois ci , il est encore servi – et l'autre, entrain de lécher le cul de Netanyahou. Quant à Caseneuve, c'est juste un ministre qui n'administre RIEN !. Et ne parlons pas du père Ayrault. Avec un tel quatuor, nous devrions nous étonner de rien et nous attendre au pire des concerts. On en a encore combien de cette espèce ?
Quant à Hollande, qui s'empresse toujours d'accuser ses potes islamistes, il ne manque pas de culot. Avec lui, c'est toujours de la faute de l'autre. Jamais, il ne se remettra en cause. Monsieur se croit parfait, irréprochable, bref, tout va bien. Donc, le mal, selon ses critères, vient forcément d'ailleurs et si possible du Moyen Orient, là où justement, il a mis le feu.

En ce moment, sur toutes les ondes, on entends tout et n'importe quoi. Sauf le nouveau Maire de Nice ; muet comme une carpe. Il est mort aussi ?
J'entends que l'on s'en prendrait aux Français...Et bien,Non, il n'y a pas que des Français, mais aussi des Tunisiens, des Russes, des Américains, des Suisses...Ce pauvre fou s'en est pris au monde, à l'humanité. La question est, l'a-t-il décidé seul en son âme et conscience, ou quelqu'un l' y-a-t-il poussé ?
On entends aussi que tous les attentats sont différents. Quel curieux constat. Mais quant on mène une guéguerre en solitaire ou dirigée à distance, c'est jamais pareil, surtout lorsque c'est une guerre asymétrique !

L’UNITÉ NATIONALE SE DÉSOLIDARISE
Cet attentat ne renforce pas du tout mon patriotisme, parce que je le suis déjà. Je demande aux politiques de l'être davantage. Les mots creux ne suffisent pas. Hier tous ces pantins faisaient corps derrière Hollande suite au Bataclan, il fallu être UNI – Juppé en tête - derrière notre baudruche nationale. Depuis ce matin, les voilà qui sont plus désunis que jamais. Ils accusent le Président !.
L'Unité Nationale a pris du plomb dans l'aile. Ils comprennent que le vent a tourné, les élections approchent, il faut séduire les électeurs qui les ont tous, cette fois-ci bien dans le collimateur. Tous à droite comme à gauche, on tourne le dos au monarque. Ils se désolidarisent de crainte d'être stigmatisés et d'être jetés dans le même panier.
Dans les couloirs, on cancane et surenchérit, le ''SI'' et le ''il faudrait'' ou encore le ''yaka'' battent leur plein. On y mêle peine de mort, expulsion des immigrés, interdiction des burqa et des foulards,...certains pensent même que Bachar pourrait nous aider : le comble !. L'image de la France est composé d'une bande de pleutres qui vocifèrent toute l'année sur Poutine, Trump et Bachar-Al-Assad et aujourd'hui face à leur nullité, ils sont prêts à faire appel à leurs ''ennemis'' d'hier.

L’IDENTITÉ DU TUEUR, ON S'EN FOU.
Tous les médias, passent leur temps, à ne parler que de l'identité du tueur à faire circuler sa pièce d'identité, et sur ses motivations...mais on s'en fou, ce qui nous passionne c'est la vérité.
Et selon les révélations du journaliste Allemand Richard Gutjahz. Un motard aurait été écrasé pour avoir voulu stopper ce 19 tonnes qui divaguait. Puis le camion a prit de la vitesse et a zig-zagué pendant 2 km. Est-il drogué ? Hésitait-il ? Pourquoi, divaguait-il ?
J'ai vu les photos du camion. On ne peut pas dire que la police a fait dans la dentelle, quant on voit la cabine criblée de balles côté passager, mais rien côté conducteur. Pourtant, les impactes prouvent que les tirs venaient d'en face.

Toujours est-il, qu'il fut mitraillé jusqu'à l'arrêt complet du véhicule. Il ne semble pas que cet homme ait tiré. Il est curieux que la police, qui était de toute évidence, sur place aient tiré sans chercher à le capturer vivant. A croire que celle-ci, l'attendait !
Dernièrement, un film était également diffusé dans les salles son nom : Bastille Day. Le scénario : un massacre le 14 Juillet avec un camion. NICE DAY.

HOLLANDE A GAGNE, SON NOM RESTERA DANS L'HISTOIRE 
Cette guerre, notre gouvernement est incapable de la gagner. INCAPABLE . Pour cela, il faudrait revoir toute l' organisation aux niveaux des renseignements. Unifier tous les services et les relier à toutes les polices. C'est un vrai capharnaüm. Revoir toutes les lois concernant les condamnations pour tous les djihadistes ou non. Il faudrait que l'on revoit les Droits de l'Homme, ou que l'on se désolidarise. Il n'y a pas de guerre sans bobo ni dégâts collatéraux. A Béziers, cette organisation ne cesse d'attaquer Robert Ménard pour des enfantillages, et perds à chaque fois son procès. On ne combat pas la terreur en suçant son pouce. La guerre 39-45 est fini, on se réveille, celle qui œuvre dans l'ombre est plus sournoise, imprévisible et meurtrière, mais comme les vraies guerre, elle aussi née du monstre que les politiques ont créé (pouvoir, fric, corruptions et compromissions). Toutes les guerres, qu'elles soient territoriales ou internationales n'arrivent pas par hasard. Hollande n'a pas fini d'enterrer les morts, il est lié définitivement aux massacres en France comme ailleurs. Au moins sur ce point, il peut se vanter d'avoir gagné. Son nom restera désormais dans l'histoire et dans toutes les mémoires.


LETTRE A MONSIEUR LE PRÉSIDENT
On apprends que Christian Estrosi réclamait un grand plan d'urgence pour protéger les policiers et leur donner les moyens d'agir. Il avait informé par écrit Hollande, la veille de l'attentat suite aux doléances de la Police liées au contexte antiterroriste. Il réclamait avec force un grand plan d'urgence pour protéger les policiers et leur donner les moyens d'agir. Hollande n'avait encore rien fait au sujet des moyens qui devaient être mis en place suite au 13 Novembre dernier.
Monsieur le Président, était bien trop occupé à prendre soin de son image ( coiffeur, manucure et maquillage), alors que l'argent dépensé aurait été plus utile à notre police. Mais il est vrai que lorsque Caseneuve achète des fusils Allemands qui ne servent à rien, pour tirer de travers, avec des tels énergumènes qui gaspillent notre fric, on ne peut pas s'attendre à grand chose sur le terrain. Entre paraître et être, il va falloir choisir !

Estrosi ne mâche pas ses mots en rappelant à l'ordre notre Président d'opérette à ''remplacer le temps des hommages par le temps de l'action'', en lui rappelant qu' ''il y a tout d'abord urgence à améliorer les conditions de travail de nos policiers nationaux. Le manque de matériel doit enfin être solutionné, afin que chaque policier puisse avoir son propre gilet pare-balles.'' Depuis, Novembre dernier, rien est fait.
Christian Estrosi pose cependant des questions qui n'ont toujours pas été réglées : ''La police municipale est une force de sécurité intérieure. Pourquoi ne pas lui reconnaître les moyens d'agir ?. En lui donnant les mêmes matériels que la police nationale, puisque ses agents sont confrontés aux mêmes menaces, notamment terroristes''. Très bien, mais lorsque l'on voit l'état de la cabine du camion,il est évident que la police avait du répondant.
Estrosi réclame également que soit mise en place, comme cela avait déjà demandé en Novembre dernier et il me semble que cela devait être remis au goût du jour '' de permettre aux polices municipales de pouvoir faire des contrôles d'identité.'' Tout en rappelant, la bêtise de l'Etat, comme quoi, la police municipale sont en première ligne, mais sans avoir la possibilité de faire des contrôles d'identité. Ce qui est sidérant. Si un policier ou un citoyen a des soupçons face à un barbu ou un personnage louche, la police a juste le droit de le regarder passer et de l'arrêter une fois le crime commis.

Christian Estrosi ne s'arrête pas là : ''je ne comprends pas pourquoi les policiers municipaux ne peuvent toujours pas avoir un accès direct notamment aux fichiers des immatriculations, ou des permis, alors que les vendeurs automobiles le peuvent''.
Le plan d'urgence, qu'il réclame, est d'autant plus impératif que l'état d'urgence mis en place par l'exécutif après le 13 Novembre qui devait prendre fin ce 26 Juillet est prolongé de 3 mois. Quoi qu'avec la bande des quatre (Hollande.Valls.Caseveuve.Ayrault), il serait plus sage de l'instaurer jusqu'à ce qu'ils soient tous virés. Donc, les réclamations d' Estrosi restent d'actualité plus que jamais. Peut-être, avec un peu de chance, le gouvernement va se réveiller et cesser de jouer au con avec la vie des citoyens ; l'Euro est terminé !

SEUL L'ETAT EST COUPABLE ET DOIT ASSUMER
En ce qui me concerne, nous sommes bien en face des premiers coupables : L'ETAT. Ce même Etat qui est d'une incompétente absolue . Le coupable n'est pas Daech, ils ont déjà fort à faire pour sauver leur peau au Moyen Orient, mais nos politiques véreux qui se moquent de la Police et des Français et dont leur seul préoccupation est de maintenir l'UE afin de sauver non pas l'Euro, mais leurs propres investissements. Maintenant qui manipule cette bande d'idiots, ces vendus ? Le CRIF, le Mossad,...QUI ???. Car quoi que l'on dise, il reste une autre question tout aussi importante, que fairont aujourd'hui, ces politiques face à une bande armée ? Car crier que l'on est en guerre, alors que les ennemis sont rarement plus de trois, je m'interroge sur ce qu'est devenue notre société. Jadis, on ne faisait pas autant de cinéma politico-médiatique, lorsque les organisations terroristes frappaient sans prévenir. Il faut admettre que sous Mitterrand, les polices étaient plus réactivent, plus libre d'agir et de réagir, mieux organisées et mieux armées. C'est pour cela qu'elles ont réussi à les neutraliser. Et pourtant, ils avaient à faire à de vrais révolutionnaires armées qui sévissaient au cœur de l'Europe. On ne vociférait pas '' on est en guerre'', ''on veut nous détruire''...blablabla ! Tous ces politiques ridicules ne font rien d'autre que de dramatiser pour se faire valoir, sans prendre, bien sûr, le taureau par les cornes.
Alors que faire face à ce gouvernement flasque, absent et inutile, aux bavures multiples ( Bolivie, Russie, Syrie,...), et désormais aux mains pleine de sang, qui aurait dû être viré depuis deux ans, si tous les politiques avaient fait leur boulot. Mieux, Juppé en tête, sous prétexte d'union nationale, ils se sont rendus complices d'un gouvernement devenu illégitime. Que faire, si ce n'est de conseiller aux suicidaires-djihadistes, si vous voulez quitter ce monde véreux, aller vous éclater la tronche à l'Elysée, vous rendrez un service à l'humanité et contrairement à ces élus de pacotille, à ces charlatans, vous rentrerez au moins dans l'histoire !. 




Aujourd'hui, j'ai juste une pensée pour les enfants sacrifiés et les familles en deuil qui n'avaient rien demandé. J'espère qu'elles hurleront, UNIS avec les familles du 13 Novembre, leur douleur et leur colère et qu'elles exigeront que justice leur soit rendue, mais aussi que la vérité soit découverte. La vérité, celle que ce gouvernement cache, car l'ONU n'a pas alerté l'opinion pour rien en rappelant à l'ordre les politiques et leurs ''clients'' quant aux faits de commanditer des criminels indépendants. N'oublions pas l'affaire TOTAL, celle de Snoden et de l'avion présidentiel Bolivien qui sous d'autres cieux aurait valu à la France une déclaration de guerre. N'oublions pas que le CRIF s’immisce trop souvent dans les affaires de notre Etat. Ouvrez les yeux et restez sur vos gardes.

Le diable n'est pas celui que l'on nous désigne. Le coupable est bien souvent celui qui tend le doigt.