CATEGORIES

mercredi 27 juillet 2016

LES DJIHADISTES SONT DES MERCENAIRES A LA SOLDE DES EUROPÉENS


Bachar Al Assad, n'est pas celui que l'on veut nous décrire.
Ceci est normal, depuis que l'on sait que c'est Washington qui est à l'origine d'un coup d'état raté avec le sulfureux John Mc Cain. Alors que fait-on pour réparer les dégâts sans que cela se sache, on négocie en secret ; ni vu ni connu ! Enfin, presque !

Ce sont ces salopards de Washington qui sont à l'origine de ce vaste chaos et des milliers de morts. Les musulmans n'y sont pour rien. Ce sont des mercenaires à la solde des européens sous commandement américain et payé par le Qatar et l'Arabie Saoudite.
Et le comportement des Niçois envers les Maghrébins prouvent qu'ils ne sont rien d'autres qu'une bande d'imbéciles incultes qui stigmatisent les étrangers sans aucune raison. Ce n'est pas à cause des Maghrébins, c'est de la faute de l'Etat américain uniquement. Le feu, il s'éteint à la base. Donc, Marion Maréchal-Le Pen, devrait livrer combat contre Washington et l'Otan au lieu de s'engager pour lutter contre du vent. C'est curieux que ces deux girouettes Marion-Marine ne regardent jamais dans la bonne direction et ne cherchent pas à savoir davantage d'où vient vraiment le vent au lieu de faire le jeu d'un gouvernement hypocrite.

Plusieurs États membres de la Coalition internationale contre la République arabe syrienne ont débuté des négociations secrètes avec elle au cours des dernières semaines en vue de se retirer la guerre.
Parmi ces États figurent des membres de l’Union européenne et du Commonwealth.
Trois de ces voyages ont été révélés par Gulf News et Al-Mayadeen, dont : 
• un déplacement du général Ali Mamelouk (coordinateur des services secrets syriens) à Berlin ; 
• un déplacement du général Mohammed Dib Zaitoun (directeur général de la sécurité syrienne) à Rome ; 
• un déplacement du général Alberto Manenti (directeur de l’Agenzia Informazioni e Sicurezza Esterna) en avion spécial depuis Rome à Damas.

La Haute Représentante de l’UE, Federica Mogherini (ancienne ministre italienne des Affaires étrangères).

Tous ces voyages font suite au Brexit. Ils ne sont que la face cachée de l’iceberg.
Tous les négociateurs interprètent le communiqué de Genève comme devant déboucher, non pas sur un changement de régime, mais sur la création d’un gouvernement d’union nationale sous la présidence de Bachar el-Assad.
Un officier syrien est déjà en poste dans une capitale européenne, pour coordonner la lutte contre les djihadistes.
Ces contacts contreviennent aux sanctions officiellement décrétées contre Damas.


AUTRE INFORMATION 
Le secrétaire d’État John Kerry s’est rendu en urgence à Moscou. Il a successivement rencontré le président Vladimir Poutine, puis le ministre des Affaires étrangères Sergeï Lavrov.
Le secrétaire d’État était venu proposer de joindre les efforts militaires états-uniens et russes contre Daesh, ainsi que l’avait proposé la Russie plusieurs fois en vain.

La discussion devait porter sur les groupes à attaquer et ceux à préserver. Jusqu’ici, Washington fait une distinction entre djihadistes étrangers qu’il condamne, et l'opposition syrienne ''modérée'' qui en vérité n'a rien de modéré Al Nosra, jaysh al-islam et Ahrar al- Sham, filiale de Daech et c'est les Etats-Unis qui l'encadre.

Lors du Festival d’Aspen, John Kerry désireux d'en finir, avait surpris ses auditeurs en déclarant : «Il y a plusieurs sous-groupes de Daesh et du Front al-Nosra, notamment Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham, qui ne respectent pas les conditions du cessez-le-feu et mènent des combats». Autant dire que les révélations de John kerry ont fait l'effet d'un coup de massue.

Jaysh al-Islam (Armée de l’islam) est un groupe financé par l’Arabie saoudite et encadré, jusqu’au Brexit, par des SAS britanniques. Son représentant, Mohammed Allouche, a présidé la délégation de l’opposition ''modérée'' aux pourparlers de Genève. Il est particulièrement actif dans la région de Damas.

Ahrar al-Sham (Mouvement islamique des hommes libres du Sham) est un groupe créé au premiers jours de la guerre contre la Syrie, avant même l’Armée syrienne libre, encadré par la Turquie, et financé par le Qatar et ses relations publiques étaient assurées jusqu’au Brexit par le MI6 britannique. La plupart de ses dirigeants sont membres d’al-Qaïda, mais l’organisation elle-même n’y est pas affiliée.
Ainsi, le groupe a-t-il pu publier une tribune libre dans le Washington Post. Très actif dans la province d’Alep.

La coordination militaire entre la Russie et les États-unis devrait se faire depuis la Jordanie. Après plus de quatre ans de guerre, les deux pays ont convenus d’une interprétation unique du Communiqué de Genève soit : la création d’un gouvernement d’union nationale sous la présidence de Bachar el-Assad.

Pour l'instant Obama n'a toujours pas confirmé ni approuvé l’accord de Moscou. Qu'attends -t-il ? Et que va-t-il faire de ces milliers de djihadistes ? D'où viennent ils, si ce n'est du Kosovo via l'Otan ? Il va certainement refiler le bébé à Trump qui va devoir ramasser leurs tas de fumier.

CE NE SONT PAS DES DJIHADISTES MAIS DES MERCENAIRES
A l’issue de la bataille de Falloujah, un convoi d’environ 500 véhicules a permis aux combattants de Daesh de fuir l'Irak vers la Syrie.
Le Pentagone a refusé que ces véhicules soit bombarder au motif qu’il s’agissait de véhicules civils et qu’ils transportaient probablement les épouses et enfants des djihadistes.
L’armée irakienne n'a rien voulu savoir et a décidé de le bombarder le convoi, détruisant plus de 200 véhicules et tuant l'ensemble des djihadistes. Pas de femmes ni enfants bien sûr !
Les militaires irakiens sont persuadés que le Pentagone avait ordre de sauver les agents de la CIA, qui encadraient les djihadistes. Mais, voilà, les Irakiens n'ont pas mordu à l'hameçon. Maintenant, on tire dans le tas ! Trop, c'est trop !. En ce qui me concerne, les Russes et les armées régulières de Syrie et d'Irak n'ont qu'à faire un grand feu de tous les fumiers ces djihadistes à la solde des européens qui en vérité sont des mercenaires majoritairement européens.
Comment voulez vous que l'on s'en sorte si les américains continuent à allumer le feu avec le soutient d'Israël ?