CATEGORIES

mardi 26 juillet 2016

L'ALLEMAGNE EN PLEINE CRISE DE CONSCIENCE. QUI SÈME LE VENT RÉCOLTE LA TEMPÊTE QUANT A LA FRANCE, ILS SONT DANS LE DÉNI TOTAL


Après la France, -chacune son tour -, l'enfilade des attentats en Allemagne pousse les politiques à se poser des questions sur la politique migratoire débridée menée tambour battant par Angela Merkel qui commence à chanceler.
A l'exception du tueur de Munich, ces agresseurs dépressifs sont venues en Allemagne avec le flot de migrants. A cela s'ajoute des centaines de jeunes femmes violées, des agressions verbales au quotidien et des vols en tous genres. De quoi plomber l'ambiance et de perdre la tête.
On se demande à quoi pense ces énarques eunuques qui non seulement non pas de couilles, mais pas de cervelle non plus. Mais, ils ne sont pas seuls, en France, nous avons la même chose et Calais paie le prix fort. Les crimes se perpétueront, les fous ont compris comment partir en beauté et avoir leur quart d'heure de gloire.

Tout cela était prévisible. En ce qui me concerne, cette pauvre Merkel a ce qu'elle mérite et c'est bien peu. Elle peu s'interroger sur sa politique migratoire à l'emporte pièce et débridée, cela ne sert plus à rien, le mal est fait, la gangrène est désormais visible. Les fous sont plus dangereux qu'une armée, ils surgissent par surprise, là, où on les attend le moins. Ils n'ont ni jour ni heure.
Ne pas savoir à son âge que l'on ouvre pas la porte de son moulin aux inconnus dont ils massacrent les peuples, est de l'inconscience absolue. Ils ont perdu le sens des réalités en s'éloignant du peuple pour se prendre pour les maîtres du monde.

En moins d'un an, plus d'un million de jeunes réfugiés traumatisés, en provenance d' Afghanistan, de Syrie et d'Irak sont arrivés en Allemagne croyant que cette brave Union Européenne, Maman Merkel en tête, allaient réparer le mal qu'ils ont fait et qu'ils continuent de faire au Moyen Orient et, qu'ils seraient reçus les bras ouverts et le sourire aux lèvres.
Quelle déception pour ces jeunes qui n'ont connu que la guerre ! . Quelle ironie de se réfugier dans un pays qui assassine injustement vos proches. Ces tueurs ne sont rien d'autres que des gosses traumatisés par les guerres qui découvrent une triste réalité. Il n'est pas facile de découvrir sur le Web ou lors de discussions et d'accepter que l'on est à la même table que les assassins de son peuple.

Non seulement, ces européïstes détruisent sans aucune raison leurs pays, massacrent leurs familles et les privent d'avenir, sans que cela les mortifie, mais en plus, ils les reçoivent en masse comme des chiens dans un jeu de quille, les parquent dans des camps de concentration, et des prisons faute de places au sein de leur société.

Et ce n'est pas ces crétins d'extrême-droite qui vont arranger les choses. Ils ont déclaré que Mme Merkel et ses partisans étaient coupables de la dégradation de la situation – jusque là, ils ont tout bon. Mais là, où cela sent le souffre c'est lorsqu'ils disent que Merkel a fait venir un trop grand nombre de jeunes musulmans, illettrés et radicaux. A ceci, je dis Qui est responsable de cet état de fait ? A qui doit-ils d'être musulmans et illettrés ? L'illettrisme n'est pas un critère d'intelligence, il suffit de voir la classe politique. Ce n'est pas le fait de savoir lire et écrire '' je vous emmerde'' qui est une preuve d'intelligence, c'est de savoir pourquoi !

Quant à être radicaux, c'est FAUX !. Par ailleurs, que faisaient ces extrémistes Allemands, soit disant lettrés, lorsque Merkel a lancé la bonne nouvelle ? RIEN ! Mieux, la majorité a applaudi cette œuvre de charité, au point de vouloir donner des leçons aux réfractaires, jusqu'à vouloir collé des amendes aux pays qui refusaient de se plier à leur œuvre humanitaire hypocrite. Et aujourd'hui, ces girouettes retournent leur veste. L'intelligence, ce n'est pas de savoir écrire et lire, c'est de réfléchir aux conséquences avant d'agir et de dire ou d'écrire des conneries.
Par ailleurs, j'ose dire que ces guerres servent aussi de rabattage vers l'Europe d'une main d'oeuvre corvéable et malléable à souhait. Mais voilà, le plan est foireux et le navire coule !

Il est vrai que ces politiques du Nouveau Désordre Mondiale font preuve de grande générosité, avec l'argent des peuples pacifistes, en leur versant quelques subventions, en dédommagement des génocides menés désormais à grande échelle depuis 15 ans.
C'est la politique djihadiste des europeïstes, '' Je pense pour toi...je sais ce qui est bon pour moi... pour toi nous verrons après... tu ne m'écoute pas ... tu es donc le méchant... alors tant pis … je détruits ton pays...je te tue... je t'ai assez vu ! ''. Je n'ai pas souvenir que ces pays nous aient déclaré la guerre. Donc qui cherche la bagarre à domicile si ce n'est, les européïstes républicains. Quant on a compris cela, on est sur la bonne voie.

En France,- pays des droits de l'homme violés et bafoués par les socialos-républicains - on a plus de prisonniers que de prisons et donc, ces pauvres paumés encombrent les rues, et les jardins sans espoir de lendemain qui chante et, sans que cela ne dérange personne ; hormis le fait que cela occupe quelques bobos désœuvrés. Face à un tel constat, personnellement, je refuse de m’apitoyer sur le sort de Merkel et de ses semblables. Qu'ils ne se plaignent pas des massacres qui ne font que commencer en Allemagne, puis en France, puis en Belgique et rebelote, parce que ces malheureux n'ont pas encore l'idée de s'en prendre directement au système qui trafique avec Daech. Là encore, ils sont tous - sans exception - dans le déni totale. Je vous le dis, amis occidentaux, vous roulez avec l'essence fourni par Daech et payée, rubis sur l'ongle, par nos Etats félons, avec notre fric et la TVA ne baisse pas pour autant. Cela s'appelle ''complicité indirecte ''.
Il faudrait se réveiller, vous êtes assis aux milieux des scorpions, dans un piège infernale.

Ce n'est pas Daech qui tue la poule aux œufs d'or - ils se contentent d'applaudir la bêtise humaine, en revendiquant à l'occasion quand c'est sanglant -, ce sont vos politichiens - qui s'amusent de vos peurs ! Là, encore, c'est l’Ouroboros le serpent qui se mort la queue. En quelques mots, lorsque vous aurez enfin imprimer que vous n'êtes rien d'autre que des pigeons – au même titre que ceux qu'ils massacrent en Orient - qui alimentent un système bien huilé, vous aurez – peut-être - une chance de survivre aux prochains tirs...aux pigeons : POOL !