CATEGORIES

samedi 9 juillet 2016

LA NASA VEUT ALLER SUR MARS EN 2030, SANS PASSER PAR LA LUNE NI PAR VAN ALLEN




Autant dire que la NASA signe et persiste à mentir au monde effrontément. Il faut dire que cette utopie peut être qu'une superbe arnaque financière.Comment peut-on escroquer tout un peuple, alors qu'il est IMPOSSIBLE de passer la ceinture de Van Allen ?. Mais surtout, comment des médias, des nations, des scientifiques et des astronautes acceptent d'être complices de cette mascarade depuis 50 ans ?
Comment se fait-il que seuls quelques dissidents dénoncent cette vaste arnaque et qu'aucun mouvement américain (physiciens, scientifiques, écoles supérieurs,...) ne réagisse ?
Mieux, ils en rajoutent, après Mars - qu'ils n'atteindront jamais -, les voilà qu'ils veulent aller s'installer sur un astéroïde !
Dernièrement Washington a vivement conseillé à la NASA, qui lui demandait 66,7 milliards de dollars pour une mission habitée sur astéroïde, de se concentrer sur l'élaboration de technologies pour une mission habitée sur Mars, au lieu de vouloir aller ailleurs.
La Chambre des représentants des États-Unis, l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace, conseillent à la NASA de se concentrer sur les missions lunaires, convaincue que la Lune était la meilleure base de lancement pour une mission habitée vers Mars en 2030. Donc si l'on adhère à cette utopie, dans 12 ans, ils seront sur Mars, après avoir réussie à traverser la Ceinture Van Allen et à poser enfin, un pied sur la Lune. Trois coup en un seul jet. Autant dire un grand pas pour l'homme et un pas de géant pour l'humanité !

Il est évident, qu'une fois, qu'ils auront enfin réussi à franchir la Ceinture de Van Allen, la conquête de l'espace deviendra un jeu d'enfant : tout sera possible. Enfin en théorie.
L'astronaute américain Leroy Chiao est d'accord avec la décision du Congrès, convaincu que les générations futures, astronautes et ingénieurs spatiaux, devront tester leur technologie sur la Lune, avant d'envisager de conquérir la Planète rouge. Curieux message ! Pourquoi ne dit-il pas franchement les générations futurs devront mettre au point leur technologie avant d'aller sur la Lune. Que veut-il dire par '' les générations futurs'' ? Un pluriel sous-entend plus d'un siècle...Il y a de forte chance que dans 100, 200 ou 300 ans, 1969 ne sera plus qu'une vérité falsifiée.

Il est amusant de savoir que le vaisseau spatial Orion fut mis au point par la NASA dans l'espoir qu'un jour , ils pourront de nouveaux s'envoler vers la Lune. Ce qui laisse croire qu'ils auraient réussi à traverser la ceinture Van Allen avec leur tas de ferraille, plusieurs fois, sans aucune séquelle, comme un doigt dans une motte de beurre. Et pourtant, ils s'en donnent du mal pour se protéger des radiations qui, il me semble, étaient bien présentes en 1969 ? C'est bien de cela qu'il s'agit !
Il y a environ 10 mois, la NASA a réaliser les premiers tests du Bouclier thermique dépliable baptisé ADEPT, destiné, paraît-il, aux futures missions habitées à destination de Mars. Ce qui n'est pas vrai !.
Ce bouclier thermique, véritable parapluie, à pour but de protéger la coque de la navette Orion de la chaleur ambiante, sans, bien sûr, préciser de quelle chaleur il s'agit. En vérité, c'est pour se protéger des radiations de la ceinture de Van Allen. Ceci prouve au moins une chose, qu'ils n'ont jamais mis les pieds sur la lune. Car si c'était le cas, la NASA n'aurait pas eu besoin de le créer ni de tester son efficacité. A moins que les scientifiques, comme les politiques, les religieux et les historiens, nous mentent aussi comme des arracheurs de dents. Si c'est le cas, je démissionne, trop c'est trop ! Si la science n'est pas non plus fiable, je me conterai de lire des romans d'amour, et d'étudier avec Robert Ménard, les crottes de chiens !