CATEGORIES

vendredi 22 juillet 2016

LA FRANCE S’INGÈRE SANS AUTORISATION DANS LES AFFAIRES LIBYENNES DEPUIS DES MOIS ET JOUE UN DOUBLE JEU


Hollande prend de plus en plus de liberté et s'ingère dans les pays étrangers sans y être invité sous le fumeux prétexte de lutter contre le terrorisme. Ils vont finir avec des balles entre les deux yeux, à jouer aux petits soldats redresseurs de torts, après avoir mis à feu et à sang le pays. Mais voilà, la question qui se pose, lutte-t-il vraiment contre Daech ?
En confirmant la mort de ses trois militaires en Libye, la France a reconnu la présence de ses forces spéciales sur le sol libyen. Le Pentagone a également reconnu sa présence sur le sol syrien, toutes ces opérations ayant été menées sans accord préalable de l'Onu.
Stéphane Le Foll a confirmé la mort de trois militaires français qui effectuaient une mission de reconnaissance en Libye et dont l'hélicoptère s'est écrasé près de la ville de Benghazi, reconnaissant de cette façon la présence des forces spéciales françaises en Libye.
"Les forces spéciales sont là, bien sûr, pour aider et faire en sorte que la France soit présente partout pour lutter contre les terroristes", selon Le Foll.

LA FRANCE MÈNE UN DOUBLE JEU
Le gouvernement Libyen a condamné l'intervention française  dans un communiqué et demandent des explications claires à Paris. La Libye est scandalisée par le comportement de la France qui s’ingèrent dans les affaires Libyennes subitement, sans aucune autorisation du gouvernement Libyen.

Les brigades de Benghazi, qui ont revendiqué le crash de l'hélicoptère, ont déclaré avoir perdu 13 hommes lors d'une frappe de représailles de l'aviation française suite à la perte de 3 hommes, alors qu'ils ne cessent de les bombarder.
En réponse, Hollande – c'est pas moi, c'est les autres - a rejeté comme d'habitude, les allégations, selon lesquelles l'aviation réalisait des missions autres que celles de reconnaissance. Mais de quelles missions s'agit-il, et dans quel but ?  Silence radio ! En revanche les objectifs de cette mission, serait d'ordre du "renseignement" selon François Hollande qui ment effrontément.

Le Monde, il y a quelques semaines, faisait déjà état d'opérations secrètes françaises sur le sol libyen. Il avait révélé que la France menait des frappes aériennes ponctuelles. Donc Hollande ment effrontément !
Des actions menées discrètement depuis la présence avérée de Daesh en Libye. Pour Mansouria Mokhefi, conseillère spéciale pour le monde arabe et chercheuse l'IFRI, la France joue un rôle bien plus actif que du simple renseignement. Un rôle qui peut s'avérer dangereux pour le France.

Des enregistrements de trafic aérien témoignent que les forces françaises, britanniques et américaines sont déployées en soutien aux forces du général libyen Khalifa Haftar qui entretient des relations ambiguës avec Daech.

Déployés discrètement, les soldats des forces spéciales sont chargés de combattre la branche libyenne de Daech et de former les soldats loyalistes. Or, le passé kadhafiste et les ambitions du général Haftar inquiètent d'autant plus - et pose interrogations quant à la présence Franco-Britannique - qu'il s'oppose au gouvernement Libyen, le seul reconnu par la communauté internationale. Comment peut-on combattre Daech en lien avec les terroristes, quant on tourne le dos au gouvernement Libyen qui combat lui même Daech ???

Cela sème la confusion et, on ne comprend pas très bien l'attitude de la France et des Britanniques. Officiellement, c'est le gouvernement de M. Fayez el-Sarraj qui est soutenu par la communauté internationale et qui favorise le processus de réconciliation en cours.
Mais en même temps, ils soutiennent le général Haftar qui est clairement hostile à M. Fayez el-Sarraj. Donc, il va leur falloir clarifier très vite cette affaire ténébreuse, pour éviter que le gouvernement soit pris pour cible des deux côtés. Car la France a pris l'habitude de tuer les innocents plutôt que ses ennemis.
Par ailleurs, on sait que le général Haftar a tout le soutien de l'Égypte, qu'une partie de sa logistique vient d'Égypte et que lui, il a fait de son combat contre Daech quasiment un combat personnel pour tenter de s'imposer sur la scène politique libyenne. Jusqu'à présent, toutes les grandes offensives quui ont été lancées par l'Egypte, se sont soldées par des échecs.

Effectivement, à la suite des déclarations du Ministère de la défense, des manifestations ont eu lieu en Libye pour protester contre la présence militaire française. Le gouvernement libyen est "mécontent de l'annonce du gouvernement français concernant la présence française dans l'est du pays", estimant qu'il s'agit d'une "violation du territoire libyen" et que rien ne "justifie une intervention" étrangère sans qu'il en soit informé. Paris, après des mois de manoeuvres secrètes, confirme donc son engagement en Libye , grâce au crash de l'hélicoptère, mais ne mentionne pas ses alliés au sol, alors que des soupçons de double jeu français pèsent lourdement contre la France.

APRES LA LIBYE, LA FRANCE ATTAQUE L'IRAK
Un avis que partage le professeur en sciences juridiques Raphaël Van Steenberghe au regard du droit international, et compte tenu de l'absence d'explication de la part du gouvernement français. C'est vraiment regrettable que la France ne donne aucune justification. Il n'y a aucune justification de la part des autorités françaises sur leur présence militaire, contrairement aux Etats-Unis qui interviennent à l'occasion, avec le consentement des autorités libyennes.
Si le gouvernement Libyen précise que les troupes françaises peuvent être présentes, il n'y aura aucun problème au regard du droit international, puisque la France s'engagera a combattre Daech, et non les groupes armés d'opposition, autrement cela risque d'être plus discutable.

Est-ce que la France peut mener une guerre à l'étranger tous azimuts, en Libye, au Mali, en Syrie et en Irak et parallèlement sécuriser et enrichir une nation ? Est-ce que la France a les moyens financiers d'être présente militairement sur tous ces fronts et à long terme? Parce que l'éradication de l'État Islamique, n'est malheureusement pas pour demain. Que va faire la France maintenant qu'elle est découverte ? Selon le Foll Jean-Yves Le Drian est à Washington et prépare avec les Américains une attaque coordonnée des forces de la coalition contre Mossoul. Il est incroyable que notre pays soit engagé en Irak alors que Chirac s'était abstenu afin de protéger la France des retombées. Hollande a engagé notre nation partout en Afrique et au Moyen-Orient mettant notre peuple en danger et sans nous en informer, préférant faire ses coups en douce. A quoi servent nos députés ? Des milliers d'innocents seront encore massacrés et des millions d'Euros partent en fumée sans raison, et cela ne dérange personne !
Question : Cette salade hollandaise ne serait-elle pas en rapport avec Saïf Al Islam (Kadhafi) par hasard, qui a annoncé son retour avec l'intention de réunifier son pays ?