CATEGORIES

samedi 9 juillet 2016

DES SONDAGES PROPAGANDISTES A LA SOLDE DES SOCIALISTES

Incroyable ! Après 7 mois de chute libre, et une deuxième violation de la constitution – 49.3, sans parler de son cirque grotesque au sujet du Brexit... la cote des Bénichous Hollande-Valls se redresse subitement tel un phallus au milieu du désert et passe de 12 à 13% d'un claquement de doigt. A ce rythme, dans trois mois, il sera de retour sur le podium. Il paraît d'après des socialistes que cette poussée de fièvre n'est que provisoire, et relèverait de la conjoncture politique actuelle et du succès des Bleus en demi-finale. Et bien mazette, vous m'en direz tant. Il ne faut pas grand chose pour satisfaire les Français !.
Côté conjoncture politique : cela serait dû au Brexit qui invaliderait les thèses de Marine Le Pen comme quoi, il est nécessaire de sortir de l'UE. Ce qui bien sûr, serait pour les socialistes, un signe encourageant, tant en estimant qu'il vaut mieux ne pas sauter de joie ni le crier sur les toits, afin de ménager la chèvre – c'est à dire l'opinion – qui serait '' très troublée'' face à la situation actuelle. Il faut bien avouer que face à une UE trouble, on a du mal à y voir claire !.

LE BREXIT ET SA PLÉIADE DE MENSONGES GROTESQUES
Il paraît même que si l'économie n'est pas altérée par le Brexit, il est possible que Hollande revienne en force dans les sondages. Mais en quoi Hollande est concerné, il n'en n'est pas l'auteur. Où est-ce pour avoir passer son temps à faire tapisserie dans les tribunes !.
Le Brexit n’altère en rien notre économie et pas davantage celui de Londres. C'est même grâce aux anglais que l'on peut avec du courage et de la volonté renversé la vapeur, la booster et soulever le voile. Et ce n'est pas en 15 jours, que l'on peut s'en référer à un sondage qui n'est que pure propagande à la solde des socialistes.

Nous pourrons tirer les premières conclusions qu'au mois de Décembre, car jusqu'à présent, on nage en eau trouble à la recherche des marionnettistes. Mais nous savons déjà que les Européïstes, plus exactement, les fans de l'UE ou de Maastricht se sont comportés comme les derniers des salopards envers le Royaume Uni ( Intolérance, agressivité, insultes et mensonges grossiers) . 
Je rappelle à mes amis qui sont perdus entre Europe et UE. L'Europe des nations existent depuis plus de 40 ans et n'a rien à voir avec l'UE. Ce qui explique que le Royaume uni reste dans l'Europe dont il fait parti depuis plus de 40 ans, mais refuse de prolonger l'expérience avec l'UE qui n'avance pas, piétine depuis 20 ans, ne propose aucun projet innovant... Londres a apporté plus à l'UE que celle-ci lui a apporté. Leur absence et leur 7 milliards de cotisation ne peuvent que manquer. Par ailleurs, le Royaume Uni n'est sera jamais seul, tout simplement pour faire partie du Commonwealth composé de 16 pays membres (Australie, Canada, Nouvelle Zélande, Bélize,...) l'ensemble compte plus de 2 milliards de d'habitants, soit 3 fois plus que l'UE. Côté solitude, il faudrait revoir ses copies. Le Commonwealth est une Europe des nations à l'anglaise dont la Reine est un chef d'état élu par l'ensemble des pays adhérents qui sont autonomes. Election qui n'est pas héréditaire. L'UE n'est rien d'autre qu'un royaume à la tête de 27 états membres qui forment l'Europe, à la différence qu'il veut nous imposer ses règles de jeux.

Mensonge : Il n'y a jamais eu besoin de visa ni hier et ni demain. Il faudrait tout de même s'informer.
Autre mensonge : Ce sont majoritairement des jeunes et des employés qui ont voté le Brexit. Et non des personnes séniles ou incultes. 
Mensonge : les bulletin de vote anglais n'ont rien de commun avec ceux des européens. Ils reçoivent tous un bulletin de vote sur lequel est clairement stipulé la raison du référendum. Il suffit de cocher oui ou non. Donc, personne ne s'est planté. Ils ont fait un choix en leur âme et conscience. Par contre le comportement des européïstes fut assez abjecte que des citoyens se sont demandés ce qu'ils avaient bien pu faire pour mériter autant de haine.
Autre mensonge : Le sondage qui fut repris par tous les médias pour la sortie de la France de l'UE est faux. Ce n'est pas un tiers qui veut sortir, mais plus de 53%. Le faux sondage permet à Hollande de ne pas nous proposer un référendum.... La liste est trop longue.

Aujourd'hui, tous les politiques voudraient aussi sortir de ce pétrin que l'on nomme pompeusement Union. Le problème, c'est Hollande. Tant qu'on ne l'aura pas virer du gouvernement, il fera blocage. Les belles promesses, comme quoi, contrairement à Sarkozy, il nous demanderait toujours notre accord face à un dilemme, n'est plus qu'un vague souvenir.
Les sondages sont comme ceux du chômage, une scie que l'on utilise pour diviser l'opinion. Quant aux Bleus, ils ont gagné la bataille, pas la guerre. Et si jamais, ils venaient à la gagner, ils le devront qu'à eux-mêmes. Etre fière d'une équipe qui gagne, ce n'est pas pour autant qu'on l'est d'un gouvernement, surtout quant celui-ci est spécialisé dans la figuration.