CATEGORIES

mercredi 6 juillet 2016

DAESH PROPOSE AU MENU TROIS FAÇONS DE MOURIR

Les dirigeants de Daech proposent au menu trois façons de mourir plus ou moins dignement aux nouvelles recrues qui ont l’intention de les rejoindre dans leur lutte infernale. Les trois alternatives sont bien sûre mortelles tant pour ces cervelles oxydées que pour leurs futures victimes innocentes qui ne demandent aucun traitement particulier mais à qui ils refusent le droit de vivre.
Trois mots "Mukatil", " Istishadi" ou "Al-Inghmasi", pour trois façons de mourir qui s'offrent aux jeunes apprentis sorciers.
Si la recrue veut servir sur le front, il est appelé "Mukatil" celui là, veut bien mourir mais dignement l'arme au poing, quant aux kamikazes, ils sont baptisés selon leur degré de violence, de détermination et d'endoctrinement "Istishadi" et "Al-Inghmasi". Les terroristes, toutes catégories confondues, ne prévoient pas de rentrer vivants au pays. Bien souvent, ils ne savent plus pourquoi ils sont là, en fait, ils sont déjà morts, mais ne le savent pas encore. Des morts en sursis. Des paumés en quête d'un paradis perdu.
Les recrues ''Al-Inghmasi'' surentraînés et endoctrinés, voir drogués sont particulièrement ''choyés'' par Daech dont le but est de semer la mort au nom d'un dieu violent et dévastateur. A se demander, s'ils ne seraient pas davantage des talmudistes qui s'ignorent, des admirateurs inconditionnels de Belzébuth, plutôt que des musulmans suicidaires. Car ce royaume tant convoité, ils ne l'auront jamais. Des pays se servent de ces têtes brûlées pour faire le ménage à leur place. On appelle ce genre de guerre programmée, éradication contrôlée, enfin presque, les dérapages n'étant pas toujours prévus.
Les combattants "Al-Inghmasi" représentent l'échelon le plus élevé de Daech, ils combinent les fonctions de combattants "Makati" et "Istishadi", et de ce fait, ils ont donc le privilège de recevoir leur ordre de mission suicide directement des dirigeants du mouvement. Des chouchous que l'on n' hésite pas à condamner à mort pour le bien de quelques ambitieux.

Quant à la Turquie, celle-ci continue son petit trafique au nez et à la barbe des pions européens. Un lanceur d'alerte informe que des combattants étrangers arrivent en Syrie via la frontière Turque, et des cellules djihadistes qui aident les combattants étrangers à se déplacer en Syrie. Mais faut-il en être surpris ?. Erdogan le magnifique rêve d'un empire Ottoman et Netanyahu d'un empire Israélien. Chacun voulant s'emparer de la Syrie et de l'Irak coûte que coûte. Il ne manque plus que les Berbères s'y collent en réclamant également leurs anciens territoires, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye, afin de reconstituer leur ancien royaume, de rétablir leurs croyances ancestrales. Les Indiens d'Amérique pourraient également les imiter d'autant plus qu'ils ont une légitimité incontestable contrairement aux sionistes plus européens qu'Arabes, et aux Berbères qui croient être plus Arabes que Berbères, et le compte sera bon.