CATEGORIES

samedi 4 juin 2016

PARIS PAS DE CHANCE, PARIS INONDÉ, PARIS MOUILLE


Paris inondé, Paris mouillé, mais pas coulé ! Elle n'a décidément pas de chance. Une capitale qui semble cumuler les emmerdes. Après les fusillades, les grèves tous azimuts et Dame Nature qui fait son show, bien décidée de se faire entendre aussi. Paris qui semble être à l'image d'Hollande cumule les catastrophes en ayant de nouveau les pieds dans la mouise.
Ô, Paris, ville de tous les rêves, des avenues et des rues inondées, des quais, des voitures et des jardins sous les flots et des parigots anxieux ou amusés qui ont veillé toute la nuit la montée des eaux pour voir si le record de 1983 serait enfin battu. Patience, patience, tout vient à point !
Toujours surveillée, la Seine qui a causé des dégâts importants dans la région Parisienne pour environ ''1 milliard de dollars'' pour le grand malheur des assureurs, n'a pas cherché à en rajouter en y incorporant une pincée de chaos comme ils le redoutaient tant. Est-ce que moi, petite provinciale, haut perchée sur les hauteurs de Béziers et qui surplombe le Canal du Midi, j'ai vu le pire venir ?!
Il était amusant de suivre les infos qui ne cessaient de se demander si le fleuve allait atteindre enfin son pic de crue ; et bien, voilà c'est fait depuis cette nuit. Manque de chance, l'eau n'a pas osé aller au delà des 6m10, ZUT !!!, alors que tous attendaient les 6m50 de haut, partagés entre anxiété et curiosité. Et bien non, le zouave du Pont de l'Alma ne sera pas encore noyé. Mais patience, ce sera pour la prochaine fois !. Il suffit de laisser s'écouler les 15 prochaines années pour voir enfin ses vœux réalisés.
Si le déluge a mis ses eaux en sourdine, préférant se répandre en Normandie, il n'a pas occasionné de panique générale et pour cause, les jeunes parisiens, qui n'avaient jamais vu ça, étaient plus amusés qu'affolés. Paris aura les pieds dans l'eau encore quelques jours, alors que ça pompe énormément dans tous les coins, pour sortir la ville des eaux, mais ensuite le grand ménage car Paris aura les pieds dans la gadoue encore quelques jours et les rats aussi. Attention, la prochaine fois, l'eau pourrait monter jusqu'au coup !. Prévoir à l'avenir des barques gonflables et des jet-skis, car le prochain déluge n'attendra pas 30 ans pour de nouveau se manifester.
Peut-être que tout le monde comprendra enfin, que le changement climatique est bel et bien enclenché, et que l'avenir ne sera plus au beau fixe. Face à Dame Nature, l'homme est décidément impuissant. En attendant, que chacun s'arme d'un balai, c'est le moment de faire un grand ménage de printemps et sur ce point, vous avez du pain sur la planche !