CATEGORIES

mardi 24 mai 2016

PENURIE D'ESSENCE, CODE DU TRAVAIL, PEUPLE APEURE, TELLE EST NOTRE ACTUALITE


Je suis consternée quand je vois que la France tremble de peur, peur de manquer, peur de ne pas pouvoir être libre de circuler en toute quiétude, peur de perdre du fric ou son emploi, peur de ne pas pouvoir profiter de son week-end, alors les automobilistes paniquent et stockent à outrance de l'essence par peur de manquer, aggravant ainsi la situation et augmentant les tensions. Depuis trois jours, les risques d'une pénurie d'essence longue durée provoquent des ruées vers l'or noir, en piétinant d'impatience devant les stations-service, par PEUR !
Dans l'Ouest et le Nord, les files d'attentes de plusieurs heures devant les distributeurs sont devenues monnaie courante, et ceci même dans les régions Sud où l'essence coule encore à flot. En Provence, ils ont tellement peur que la pénurie s'étende au Sud, qu'ils appliquent le principe de précaution, se moquant éperdument d'épuiser les stocks. Après nous le déluge et à chacun sa merde !
Sur les réseaux sociaux, les coupables de ce vent de panique générale sont, pèle-mêle, la presse, les syndicats, ou les politiques...Les politiques de droite accusant la Gauche mollassonne et carriériste et vis versa. Les bons conseils pleuvent du genre il suffirait que tout le monde continue de se comporter comme d'habitude pour que rien ne se passe. Voilà, la solution que des Français proposent ; ne bougez pas, restez bien au chaud sous votre couette et obéissez au bon vouloir d'une oligarchie qui de toute façon n'en fait qu'à sa tête, son intérêt étant ailleurs. Ô braves moutons de Panurge, laissez vous mener à l'abattoir et fermez vos grandes gueules !
C'est vrai, pourquoi se réveiller aujourd'hui, alors que la France dormait si bien sur ses maigres lauriers. Pourquoi empêcher les braves citoyens de se laisser berner et plumer à loisir ? Pourquoi vouloir les priver de vaquer à leurs petites occupations quotidiennes et les empêcher de croire que le pétrole est vitale et indispensable à une civilisation dite libérale et évoluée ?.
Ce qui est lamentable, ce sont ces mêmes Français scandalisés par ce mouvement qui passent leur temps de libre à gémir, à se plaindre du système et du gouvernement absent.

DÉMOCRATIE UN MOT QUI SONNE FAUX
Je constate deux choses ; la première : plus de pétrole, évolution stoppée et adieu civilisation ! Et la deuxième : la moitié des Français critiquent leurs congénères qui se réveillent bien décidés de secouer le cocotier qui, eux-mêmes s'énervent pour constater que ces bons Français sont d'un égoïsme effarant lorsque l'on écoute leurs prétextes qui camouflent leur faiblesse : '' j'ai mes enfants à mener à l'école ! '', ''je dois aller bosser !'' '' je n'ai pas envie de perdre mon travail ! '', '' Je perds des clients ! '' ou '' je perds du temps ! '' ou bien encore '' je perds de l'argent ''. J'entends que le pronom ''je'', si cela n'est pas de l'égoïsme, quelle excuse pourrait-on avancer ?. Donc, l’individuel prime bien sur le collectif, car l’absence totale de réserves individuelles génère immédiatement un sentiment d’impuissance qu’il faut à tout prix déjouer et une peur de manquer, d'être privé d'un bienfait. Sur ce point, la démocratie devient un mot qui sonne faux.

DES SOLUTIONS ANTI-PANIQUE
Face à une situation imprévue, trois solutions se profilent alors pour ne pas céder à la panique: diminuer ses besoins, prévoir des alternatives comme un vélo, et mettre en place un stock individuel raisonnable et permanent, afin que tous puissent être servi. Face à une situation temporaire, un stock permanent permet d’éviter une situation de panique inutile, un stress, une perte d'énergie néfaste. Car dans un futur proche, des pénuries d'essence vont se répéter. Lors d’une pénurie durable (après pic pétrolier), il est préférable d’avoir diminué au maximum ses besoins par une réorganisation progressive du mode de vie en revoyant ses priorités et des solutions adaptées à chacun. Il faut savoir qu' en l'absence de consensus sur la période du pic pétrolier, le délai est estimé à 30 ans et aucune préparation ni gestion de crise n'est envisagée à ce jour.

UN COMPORTEMENT RÉCURENT
Ce comportement est récurrent chaque fois que les citoyens sont confronté à un événement imprévu et inconnu. Il est semblable à celui des Français en 1940 qui appliquaient également le principe de précaution en stockant de la nourriture au détriment des autres, qui pratiquaient le marché noir par peur de manquer, qui fricotaient avec l'ennemi pour tirer profit de la situation ou qui étaient prêt à livrer leurs amis en d'un ticket de rationnement, toujours par peur de manquer et du lendemain.
Les derniers gouvernements sont tout aussi incapables de gérer aujourd'hui, comme en 1940, les problèmes qu'ils engendrent dans le pays, pour obéir à l'oligarchie dominante bruxelloise. Hollande est incapable de mettre en place la gestion des stations d'essence, à croire que le mot rationnement fait encore peur à cette Gauche devenue l'ombre d'elle-même, qui n'a plus d'autres armes que le mensonge, la mauvaise foi et l'hypocrisie. Ils ont nié jusqu’à l'étouffement les difficultés générées par la pénurie. Les ministres interrogés rassuraient sans cesse indiquant qu’il n’y avait aucun problème, qu’il y avait largement de quoi gérer la situation, pour ensuite admettre que la situation est en vérité difficile, lorsque qu'ils ont le nez dans la merde. Ils sont tout aussi incapables d'anticiper quoi que ce soit ni d'analyser dés le début du conflit ce qui va se dérouler sous le pif pour avoir menti effrontément.
Les gouvernements sont incapables de jouer carte sur table, trop habitués à oeuvrer dans l'ombre. Cette absence de transparence et cet aveu d’impuissance ne peuvent pas rassurer les peuples qui comprennent clairement que la capacité d’anticipation des politiques n'existe plus avec un pouvoir centralisé à Bruxelles, sauf si le système génère de la croissance, ce qui rassure aussitôt les braves gens.

LE PÉTROLE OU LE CARBURANT EST UNE ARME QUI PEUT DEVENIR FATALE
Effectivement, le carburant est devenu la nouvelle arme des Français, comme l'est le pétrole entre les nations. Une arme qui s'opposent à la réforme du Code du travail qui propage des mensonges comme la création d'emploi. Mais est ce que cette loi est uniquement la seule raison de la colère du peuple ? Je ne le crois pas. Cette loi est juste la goutte qui a fait déborder le vase. Il est incroyable qu'aucun média ni la moitié de la France, trop endormie, ne s'en soit rendu compte. Quant au gouvernement, bien moins encore, tant il est à côté de ses pompes, pour être davantage préoccupé par ses affaires personnelles et ses marchés sous-terrains ou encore comme Hollande par son besoin frénétique de s'envoyer en l'air dés que le vent tourne à bord de Falcon One, alors que la température monte en France,battant ainsi Sarkozy à plate couture. Quant à notre hidalgo de service, notre premier ministre Manuel Valls, celui-ci se pavane en Israél en dirigeant la France à distance sous la houlette de Netanyahu. D'ailleurs, il applique aussi cette même loi de précaution, en prévision des élections 2017.
Pour notre baudruche nationale, François Hollande, le blocage des raffineries et dépôts de carburants par les manifestants est "une stratégie portée par une minorité". Mais, il faut se méfier des minorités ; quant elles se radicalisent, elles deviennent méchantes. En 1940 aussi, c'est grâce à une minorité que le monde à changer pendant que 80% des Français baillaient aux corneilles en fraternisant avec l'ennemi, comme lui même fraternise avec l'Allemagne aujourd'hui !. Certains politiques comme NKTM disent que l'on a pas le droit de priver les gens d'aller bosser et de profiter de la vie. Elle aurait dû être plus claire en ajoutant que priver notre Etat dépensier de quelques ressources ce n'était vraiment pas sympa ! 
 
LA BATAILLE CONTINUE ENTRE LES DEUX PARTIES
Actuellement ce joue un bras de fer entre le gouvernement et la CGT qui refuse de céder. L'exécutif ne veut pas céder et continue à le dire, dénonçant au passage l'attitude de la CGT qui souhaite que le mouvement de grève s'étende tant que la loi Travail ne sera pas retirée.
La CGT serait "dans une impasse", d'après Valls qui soudain se soucie du bien être du peuple et surtout de l'économie en berne du pays. Il devrait se méfier, comme d'ailleurs Bruxelles, pour avoir voulu croire que la France était vaccinée contre les grèves et les révoltes, parce qu'elle était en sommeil, mais il risque d'être déçu. Je suis certaine que la Droite républicaine et tout autant hypocrite, jubile tout autant que moi face à ce levé de boucliers.Je rappelle que sous le régime sarkozyste, nous avons eu le même scénario qui a fait rugir en son temps la Gauche caviar. Les Présidents changent mais l'histoire se répète.


UNE PÉNURIE D'ESSENCE EST RÉVÉLATRICE
Chacun d’entre nous peut constater sur ce qui l'attend au futur. Il ne s’agit pas de suppositions, mais d’une réalité évidente. Contrairement à ce que nous pourrions penser, notre système est extrêmement fragile, car il tire sa force et son pouvoir de quelques rares piliers fondamentaux comme le pétrole. Nous avons la chance de vivre une expérience grandeur nature de ce qui nous arrivera demain et après-demain, lorsqu’il n’y aura plus assez de pétrole pour répondre à la demande mondiale. Or, tous les experts s’accordent à dire que cette situation arrivera plus vite qu'on veut le croire et d'ici 10 ans, cela risque de coincer dans les chaumières, faute d'avoir revu ses priorités , changer son mode de vie et éduquer ses enfants pour les préparer à une vie sans pétrole. C'est aussi cela être prévoyant. Si vous n'êtes pas la fourmi prévoyante, comment ferez vous sans pétrole ?. Combien de ronchons aujourd'hui, vont en profiter pour se remettre en question et tirer une nouvelle leçon de cette expérience ?
Ce mouvement nous offre les conditions nécessaires pour tester notre niveau de dépendance à l'or noir, et la frénésie populaire aux limites de l'absurde que cela entraîne pour obtenir quelques précieux litres de pétrole devenus indispensables à la survie de la majorité de la population, faute d'énergie alternatives. Et, pourtant, la bicyclette et la marche sont excellents pour la santé !. Des millions de gens indépendants du pétrole les pratiquent au quotidien depuis des milliers de générations. Ce sont d'ailleurs ces mêmes gens qui pourront rire bientôt de notre incapacité à vivre normalement sans ce précieux pétrole dont notre civilisation de consommation dépend encore. Et comme nos oligarques ne sont pas très pressés de développer l'énergie solaire pour des raisons géopolitiques, il doit bien nous rester encore quelques mines à charbon à exploiter avant d'éradiquer nos forêts pour que nos semblables puissent profiter des bienfaits de la consommation !
Cela fait quatre ans que l'on entends les Français se plaindre de tout et de rien tout en prophétisant que cela va éclater, que le peuple est sous tension, blablabla !, alors maintenant que le bûcher est allumé, ceux qui craignent de se brûler et ne sont pas contents qu'il y est enfin des gens qui décident de l'attiser, on s'en fou !
Il est important de rappeler au monde qu'il existe encore, comme en 1940, des citoyens qui n'acceptent pas d'être trahis ni qu'une démocratie dictatoriale, leur impose par la force ce que nous ne voulons pas pour nos enfants, moi je dis aux Français collabos : Des Français se réveillent, alors please, ne les faites pas chier !!! Choisissez votre camps et, cessez d'être en contradiction permanente avec vous mêmes. Cela devient lassant !.
Vous n'avez pas d'essence, moi non plus, et alors !!! La terre tournera quand même. Il faudrait commencer à s'y faire, le pétrole ne coulera pas longtemps à flots, lui aussi s'épuise. Prenez votre mal en patience, apprenez à marcher ou à pédaler, et attendez que passe l'orage ! Ensuite ?, attendez le prochain ; la vie n'est pas une valse sans fin !