CATEGORIES

vendredi 27 mai 2016

UN ETAT QUI DÉRAILLE ET S'ISLAMISE


Anne Hidalgo avait eu cette formule inoubliable qui la poursuivra encore longtemps : '' Le ramadan est une fête qui fait partie du patrimoine culturel français. Le célébrer fait partie du partage et ne contrecarre pas la laïcité.'' Bah si, mam'zelle et, plutôt deux fois qu'une ! Ici, en France, on est pas en Espagne, on ne mélange pas les genres.

Faut-il rappeler à la mairesse de Paris, que le ramadan est le quatrième pilier de l’islam ? Faut-il lui faire un cours sur la laïcité et lui enseigner que nous ne sommes pas à Londres, chez son ami Sadiq Khan, mais dans pays laïque, celui qui sépare le religieux et le politique, celle que
Victor Hugo qui en 1850, à l’Assemblée nationale décrivait ainsi : '' Je veux l’Église chez elle, et l’État chez lui.'' Et les vaches seront bien gardées ! Ce sont justement les républicains que cette dame est sensé représenter et donc la République qui justement séparer la religion de l'Etat. Cette dame semble avoir de sérieuse lacune concernant notre histoire.

On préfère ne pas imaginer ce que seraient les réactions du maire de Paris et de son équipe hurluberlus, si un maire catholique comme Robert Ménard, osait célébrer Carême ou Pâques dans sa mairie…
Les Parisiens laisseront-ils Anne Hidalgo, qui est ravie que les Qataris rachètent les grands hôtels parisiens, traiter l’islam comme une religion d’État ? Ce sont ces personnes qui se permettent de faire n'importe sans l'assentiment des parisiens et donc des Français qui cherchent à mettre le feu aux poudres.